Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Mad Max 3: Max, père de substitution pour enfants perdus?

Troisième et dernier volet des mésaventures de Max Rockatansky sous les traits de Mel Gibson. George Miller toujours derrière la caméra abandonne le western post-apo futuriste, pour revisiter le péplum, tout en prenant des décisions risquant de surprendre les fans de la première heure. La majorité des fans justement s’accordent à dire que ce Mad Max 3 n’a pas sa place dans la saga, voyons voir s’ils ont raison…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par George Miller

Genre : Action, Science fiction

Film Australien et Américain

Durée : 1h45 environ

 

mad max 3 poster

L’histoire

 

Trois après les évènements survenus dans Mad Max 2, notre guerrier de la route se fait déposséder de tous ses biens, et, en poursuivant le voleur, atterrit à Batertown, ville du troc dédiée au commerce où Entité, une survivante, tente d’établir un semblant de civilisation. Plus de vol, plus de bagarres, Entité assure la protection de la ville. Seulement, dans le monde souterrain, c’est maitre-bombe, un nain intelligent monté sur un colosse qui fait la loi, en conflit permanent avec Entité, il ne manque pas de priver Batertown de son énergie. Entité, voyant en Max un combattant capable de renverser la tendance, lui propose un marché : pour récupérer ses chameaux et sa voiture, il devra provoquer maitre-bombe et lui lancer un duel dans « le Dôme du tonnerre », lieu dans lequel tous les conflits et querelles sont réglés dans un affrontement entre deux adversaires. Deux hommes entrent, un homme sort…

 

 

Casting

 

Mel Gibson : Max Rockatansky

Tina Turner : Entité

Bruce Spence : Jedediah, le pilote

Adam Cockburn : Jedediah Jr.

Frank Thring : le collectionneur

Angelo Rossitto : Maître, le nain

Paul Larsson : Bombe, le colosse

 

Le saviez-vous ?

 

A la suite d’un accident d’hélicoptère ayant causé la mort de Byron Kennedy, ami proche de George Miller, le réalisateur, dévasté, se désintéressera de son film qu’il considèrera comme maudit. A cause de son contrat, Miller devra néanmoins continuer à travailler dessus. Secondé par George Ogilvie, metteur en scène de pièces de théâtre, alors que Miller s’attaquera uniquement  aux séquences d’action, Ogilvie s’occupera de toutes les scènes de dialogues.

 

Bruce Spence, vous avez déjà pu le voir dans Mad Max 2 puisqu’il interprétait le Capitaine Gyro, pilote de l’autogire. Dans Mad Max 3, l’acteur, de retour, jouera un autre personnage : Jedediah, pilote d’un mini-avion assisté par son fils Jedediah , parcourant à ses cotés le désert pour voler les survivants de leurs biens précieux.

 

Après le désespoir, l’espoir ?!

 

Mad Max 1 et 2 ont marqués l’histoire du cinéma des années 80. Fort du succès planétaire de l’épisode 2, George Miller revient à la réalisation, rappelant Mel Gibson pour reprendre le rôle qui a fait de lui une super star avant qu’il ne commence une toute nouvelle franchise à succès : L’arme Fatale.  Sous titré « au-delà du dôme du tonnerre », le réalisateur décide de prendre un tournant dans cet épisode 3. Exit l’univers sombre et excentrique, place à une sorte de péplum familial ajouté à un relent de ce que Mad Max a toujours été : un film post apocalyptique violent où se mêlent sauvagerie, survie et poursuites en bagnoles tunées.

mad max 3 batertown

Doté d’un budget six fois supérieur à celui de l’épisode 2, Max Max 3 entre dans le monde des blockbusters américains. Soucis fâcheux pour George Miller, l’heure est aux compromis et le réalisateur va devoir accepter les choix imposés par les studios Warner. Premier compromis : la chanteuse Tina Turner doit avoir un rôle principal dans le film et en profiter pour pousser deux fois la chansonnette. Deuxième compromis : le film devant sortir avec la mention « tout public », la violence de ce Mad Max sera plus soft. Plus de gore, plus de nudité et de corps écrasés. Et, dernier compromis et point blanc purulent du film : la présence d’enfants au casting. Car oui, Warner, tout comme Orion Pictures et leur Robocop 3, Mad Max s’adressera à un public familial. Il faudra donc inclure plein de petits nenfants, quitte à s’attirer les foudres des fans de la première heure.

mad max 3 dome de tonnerre

Tout démarrait pourtant bien. Les trois premiers quarts d’heure nous offrent du Mad Max que l’on connait tous où le look punk et le cuir sont revenus à la mode, où notre guerrier solitaire, qui c’est pour la énième fois fait chourer ses affaires, ère dans un univers sombre, désertique, poussiéreux, suffoquant, à la dérive, où les survivants complètement barrés et cradingues tentent de se construire leur propre société, établissent de nouvelles règles et lois, se fabricant avec ce qu’ils trouvent armes et accessoires pour se défendre et survivre dans ce nouveau monde. Présentation des personnages et antagonistes, esthétisme inimitable, Mel Gibson cheveux longs, charismatique jusqu’aux orteils, dangereux, sympathique et cool à la fois, George Miller abandonne la guerre des stations de pompage, glissant furtivement l’arrivée d’un nouveau combat qui se poursuivra dans Fury Road : l’eau.

mad max 3 entity tina turner

On espérait que notre intrigue tournerait autour de cet élément ou autour de cette ville marchande où l’on troc tout et n’importe quoi contre…tout et n’importe quoi, mais non.  A la place, on nous parlera d’une nouvelle source d’énergie alternative: le méthane, s’obtenant à partir des popos d’un élevage de porcs. C’est barré mais ça colle pourtant à l’univers Mad Max. Par la suite, c’est là qu’on rentre dans le vif du sujet, là où Mad Max 3 commet son premier impair : l’introduction de l’antagoniste de notre histoire : Entité, interprétée par Tina Turner. En 5 petites secondes, la chanteuse fait basculer une première fois notre film dans le ridicule.

mad max 3 fusil

Sourires forcés, cris insupportables, Turner surjoue, n’a ni la carrure d’une actrice, encore moins celle d’une méchante dans un film de science fiction, et fait pale figure si on se remémore les bad guy que Max avait rencontré. Toecutter et Lord Humungus peuvent dormir sur leur deux oreilles, Entité n’éclipsera pas leur interprétation. Encore une star qui fait son caprice pour jouer dans un film (Janet Jackson si tu nous écoute).  Pour couronner le tout, la bande originale hérisse le poil tant elle est mauvaise. Rien que le générique de début donnant la sensation de NE PAS voir un Mad Max mettait dans une colère folle. Attendez d’entendre la suite !

 

Hook ou Mad Max ?! Il faut choisir !

 

Si Mad Max renoue avec ce qui a fait le succès de ces prédécesseurs, il prendra un virage à 180 degrés une fois la fin du combat dans le dôme du tonnerre où l’on nous dévoilera le visage « déstabilisant » de bombe (le colosse portant « maitre », le nain et son espèce d’accent asiatique). Changement de décors, changement d’ambiance, changement de musiques (n’oubliez pas, nous sommes dans un monde d’enfants), un peu trop de changements.

mad max 3 enfants

Une fois Max exilé dans le désert et se fait sauver par des enfants perdus, innocents, censés symboliser le retour de l’humanité, Mad Max 3 change radicalement de ton. Au revoir le film post-apo nerveux et fou, bonjour le film familial abrutissant. On sent que Miller n’est plus derrière la caméra, les plans et photographie deviennent quelconques, le rythme devient d’une lenteur affligeante, tout comme ce changement d’ambiance nous faisant d’emblée penser à un certain, Hook où l’on Peter Pan adulte débarquait dans le monde des enfants perdus tentant désespérément de lui faire retrouver la mémoire. Plagiat volontaire ? En tout cas l’acheminement reste pareil à celui d’Hook.

mad max 3 action scene

Max copine avec un petit singe tout mignon, et joue les papas poule ?! Cauchemar prenant vie sous nos yeux. On délire ou c’est la vérité ? Comptez une bonne vingtaine de minutes avant de retourner à Batertown et retrouver la patte Miller dans les scènes d’action. MAIS, ne comptez pas revoir du pur Mad Max. On est dans du film tout public, donc, vous n’allez pas échapper à des gags puérils tout public. Du grand guignol navrant comme on déteste. Cascades dignes d’un cartoon, grimaces, hurlements de gosses (pas faute que Mad Mel a tenté de leur faire fermer le clapet plusieurs fois, en vain), méchants très méchants, et cette musique horrible faisant virer le film à un spectacle de cirque.

mad max 3 fin

Et Mel Gibson dans tout ça ? Et bien, depuis sa rencontre avec tous ses gosses, l’acteur, on le sent paumé, gêné de devoir continuer à jouer la comédie. Ce Max n’a plus rien du Max que nous connaissons à part sa dernière scène. C’est pour toutes ses raisons que Mad Max 3, semble souffrir de schizophrénie où plusieurs de ses personnalités sont capables de se mettre d’accord. Un coup c’est Mad Max, un autre coup c’est du Hook, puis du Mad Max compilé à du Hook. Quel film regardons-nous vraiment ? Tout comme Le retour du jedi, on aurait pu se passer de ses pseudos mignonneries pour enfants (et encore, Le retour du jedi n’aura pas la bêtise de balayer l’ambiance de ce qui a fait son succès). Malheureusement, il faut accepter ces choix et que ce film…existe.

 

Au final, à cause de son accumulation de défauts et malgré ses excellents trois premiers quarts d’heure, Mad Max 3 n’échappera pas de tomber dans la catégorie des nanars. Le mal aimé de la saga, on comprend pourquoi. Juste à voir pour les fans de Mel et les 45 premières minutes. Quand on pense que ce film marquera la fin de l’ère Mad Mel, il y a de quoi virer dépressif.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Films cultes et sagas à voir, Mel Gibson, Science Fiction

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :