Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

A beautiful day: Belle journée pour Joaquin Phoenix, le justicier au marteau ?

Raflant le prix du scénario et d’interprétation masculine lors du festival de Cannes, A beautiful day, adapté du roman Tu n’as jamais vraiment été là (You Were Never Really Here) de Jonathan Ames, nous plonge dans l’esprit torturé de Joe, un vétéran interprété par un Joaquin Phoenix tout barbu. Naviguant entre drame psychologique et thriller sanglant, ce film ne sera pas au gout de tout le monde mais mérite toute notre attention…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Lynne Ramsay

Genre : Thriller, Drame

Film Américain, Français, Britannique

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

 

A Beautiful Day affiche

L’histoire

 

Joe, ancien soldat détruit par la guerre, vit seul avec sa mère qu’il aime par dessus tout. Dans la vie, Joe, il s’est reconverti en tueur à gages. Un jour, le voila chargé d’une nouvelle mission par un sénateur: retrouver la fille de ce dernier, kidnappée puis vendue à un réseau de pédophiles. Pensant calmer les plaies de sa propre enfance en se déchainant contre les bourreaux, sans le savoir, il va devoir assumer de lourdes conséquences qui pourraient à jamais bouleverser le peu de semblant de vie qu’il lui restait…

 

 

Casting

 

Joaquin Phoenix : Joe

Ekaterina Samsonov : Nina

Alessandro Nivola : le sénateur Williams

Alex Manette : le sénateur Votto

John Doman : John McCleary

Judith Roberts : la mère de Joe

 

Enfin un film méritant ses Césars

 

Si le scénario et certaines similitudes nous font directement penser à Taxi Driver, c’est plutôt vers Drive de Nicolas Winding Refn, que se tourne A beautiful day.  Suggérant une brutalité à la fois malsaine et sublime, adoptant de longs plans fuyants, apeurés, hésitants de nos protagonistes, substituant ainsi la parole de ses personnages, A beautiful day c’est le genre de film qui a beau avoir un scénario simpliste, il n’en demeure pas moins réfléchit, poussant ses spectateurs à voir une face cachée du monde tel qu’il est et que certains ne remarquent même pas, enfermés dans leur propre bulle.

hein quoi c est à moi de jouer joaquin phoenix reaction cannes 2017

Hein? Quoi? C’est à moi de jouer?

A travers ses plans contemplatifs et ses musiques bruyantes et hypnotiques, à travers ses flashbacks soutenus/rabâchés, parsemés de ci de là montrant le traumatisme de l’enfance et de la guerre de Joe, Lynne Ramsay parle de deuil, de violence parentale, de solitude, tout en dénonçant les réseaux pédophiles macabres mettant en scène des politiciens véreux.

vlcsnap-2017-11-10-11h02m15s016

A beautiful day, c’est du pur film indé. Soit vous serez charmé, soit vous allez pioncer, soit vous allez carrément fuir la salle, le film, misant surtout sur le jeu de ses acteurs et son esthétisme visuel et auditif. Rythme lent, moments silencieux, ne vous attendez pas à une tornade de violence et un rythme effréné. Dans ce film posé, profond et complexe, la violence est suggérée, parfois montrée et de manière bien trash, privilégiant plus les plans fixes et ce qu’il se passe après les attaques impliquant Joe.

 

Malsain, véridique, fascinant, quand l’espoir tente d’engloutir le désespoir

 

Joaquin Phoenix brille par son interprétation. L’acteur, timide, solitaire cachant lui aussi de lourdes et sombres blessures est méconnaissable, intriguant, froid, tout en faisant ressortir quelques fois de la bonté et de la tendresse sous cette corpulence trapue lorsqu’il sauvera la jeune et rassurante Nina. Joe transpire l’empathie. Baraqué, longue barbe poivre et sel, avançant d’un pas lent tel un fantôme dont personne ne prête attention, quand il quitte sa mère, Joe n’est plus le fils souriant, plaisantin et aimant.

A-Beautiful-Day-Lynne-Ramsay-Joaquin-Phoenix nina joe

Armé de son marteau pour briser les cranes des pourris, il se transforme en justicier protecteur aux petits soins de ceux qu’il doit sauver. Cependant, difficile de ne pas trouver des similitudes avec un certain Travis Barker (Taxi Driver). Tout comme lui, Joe, il a la haine envers son pays et SURTOUT la haine envers le mal pullulant dans les rues sans que personne ne fasse quoi que ce soit pour l’éradiquer. Oui, A beautiful day dresse un portrait inquiétant de notre société, un portrait que de nombreux hommes et femmes semblent refuser de regarder.

vlcsnap-2017-11-10-11h04m38s046

Vétéran de la guerre, traumatisé par sa vie passée, ne vivant plus que pour sa vieille mère, sa raison de vivre, errant parfois sans but dans les rues crasseuses et glauques de Cincinnati, notre héros suicidaire, souffrant horriblement, brutal si besoin est,  tente de calmer sa haine vis-à-vis de feu son timbré de père, en zigouillant des contrats. La détresse du personnage est l’élément qui est le mieux décrit dans notre film. Ses blessures physiques et psychologiques, jamais on n’avait si bien montré un homme terrifié à l’idée de finir seul sans que l’on face attention à lui (cf : la scène finale à la fois terrible mais véridique, ne manquant pas de choquer). A quoi bon continuer à vivre se dirait-il ?  Deux autres éléments à ne pas négliger et brillamment illustré dans cette mise en scène pointilleuse et recherchée : l’égoïsme, l’individualisme et la perversité de l’être humain.

 

Au final, A beautiful day c’est une grosse claque, un chef d’œuvre à la fois jouissif, touchant et percutant, débordant de poésie auditive et contemplative, adoptant une bande son à la fois envoutante, prenante et expérimentale signée Jonny Greenwood (Radiohead), le tout sublimé par un jeu époustouflant de Joaquin Phoenix et la jeune Ekaterina Samsonov. Préparez vous si vous l’osez à vivre un voyage esthétique hypnotique qui vous laissera quelques séquelles. Reste à savoir s’ils seront bons, ou mauvais.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Drame, Thriller

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :