Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

50 nuances plus claires : Il est temps de fermer la salle de jeux

Troisième et dernier volet de la saga signée E.L. James, 50 nuances plus claires signe là la conclusion des aventures romantiquement osées de Christian Grey et Anastasia Steele. BDSM, balade en avion et voiture de luxe, playboys, lingerie fine, bande originale glamour avec en prime Jamie Dornan poussant la chansonnette. Malgré la neige, 50 nuances fait monter la température. Enfin…essaye, car oui, subsiste toujours cette angoisse d’avoir une mauvaise conclusion…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par James Foley

Genre : Erotisme, Drame, Romance

Film Américain

Durée : 1h45 environ

 

50 nuances plus claires affiche

L’histoire

 

Fraichement mariés, Christian et Anastasia, après avoir passés leur lune de miel à Paris et sur la Coté d’Azur, voient leur paradis menacé par le retour de Jack Hyde, cherchant à se venger du couple.

 

 

 

Vous pouvez manquer ce final, on ne vous en voudra pas

 

Jamais je n’aurai imaginé me mettre du coté d’eux mais il faut parfois se rendre à l’évidence. Exceptionnellement, rendons les armes aux détracteurs de la franchise « 50 nuances » et mettons nous de leur coté. Oh le traitre le fils de chacals ! On y aura pourtant cru à cette conclusion. Hélas  il se passe exactement la même chose que pour le dernier Hunger Games et la fin de la série Lost.  Sauf qu’on aura pas perdu 6 années de notre vie. Seulement 3. La bande annonce laissait penser le pire : le final bâclé saccageant presque tout ce qui avait fait le charme de la saga.  Une vaste escroquerie ? Complètement.  Le film part déjà avec un gros handicap : sa durée. 1h45 pour clôturer une saga et apporter les réponses à des zones d’ombre, c’est quasiment impossible.  Ca sentirait pas le film en kit comme nous propose depuis des années Warner et leurs films Dc Comics ?

50 nuances plus claires mariage christian et anastasia

Facilités scénaristique, dialogues clichés, durée trop courte pour conclure une histoire truffée de mystères non résolus, scènes réchauffées, scènes de sexe ajoutées de ci de là histoire de meubler, évènements importants trop vite expédiés (le mariage en tête), rebondissements prévisibles repérables mêmes par un gosse de 5 ans. 50 nuances plus sombres a-t-il justement été écrit par un enfant ? C’est  ce le demander tant ce film se retrouve proche de toucher du doigt le monde des nanars. Que nous reste-il hormis Christian et Anatasia se prenant la tête sur ce qu’ils vont manger ce soir, les plans de leur futur maison, les histoires de couple (au lieu de regarder les feux de l’amour), et la « grossesse de madame Grey » (pauvre gosse, si tu savais) ?  Christian et Anastasia : un couple banal déjà embourbé dans la routineÇa donne envie !

50 nuances plus claires

J’en connais une qui va prendre cher!

Les fautes de mauvais gout s’accumulent tellement qu’on pourrait presque penser à une farce.  Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’on saccage autant une franchise ? James Foley était-il fébrile au moment du tournage ? Cependant, pour les déçu(e) s, vos yeux ne repartiront pas les mains vides (oui, ça ne veut rien dire). Votre prix de consolation: la bande son survitaminée et l’esthétisme de la mise en scène. Comme pour les deux autres opus, le luxe sera mit en avant et parfaitement illustré. Les voyages et maisons de rêves, les voitures, les belles fringues, tout y passe pour la dernière fois.

 

Quand 50 nuances s’enfonce dans la banalité

 

Qu’est-il arrivé à Jamie Dornan? Ce personnage ne possède plus une once de charisme, pire, il enchaine les bourdes faisant de son personnage une vaste blague. Plus surprotecteur et possessif que jamais. Vous l’aimez toujours le beau gosse ? Caprices, crises de jalousies puériles (c’était déjà le cas dans les autres films mais là c’est encore plus voyant), on enchaine et on enchaine. Forcément, ça fait rire. Pratiquement tout sonne faux. Pourtant, on y croyait au couple qu’il formait à l’écran avec Dakota Johnson qui s’en sort bien mieux que son partenaire.  Ca sonne creux, ça sent le répété (déjà pour le 2), personne n’y croit, ce film fade manque cruellement d’âme et même s’il est vrai qu’on aura quelques passages brièvement émouvants, ça ne suffira pas à nous consoler.  Doit-on en conclure que les scénaristes et réalisateur voulaient rapidement en finir ?

vlcsnap-2018-02-08-17h50m58s902

Terminé la Anastasia sainte ni touche qui veut se rebiffer et devenir une chaude. Fraichement mariée, elle montre son VRAI visage, use de l’argent de son époux et tape du point sur la table quand on tente de faire les yeux doux à son esclave. Oui, Anastasia, c’est elle qui porte la culotte maintenant. Elle e lance dans une course poursuite en conduisant une sublime voiture de sport, elle chevauche son mari sans prévenir dans un parking. Anastasia, c’est elle qui commande, elle qui décide quand elle ira dans la salle de jeux et quand son mari enfilera son jean tout crado pour la rejoindre. Provocatrice,  un peu vicieuse, Anatasia ou le féminisme posant ses valises pour le meilleur et pour le pire.

vlcsnap-2018-02-08-17h46m10s601

Plus question d’utiliser de la corde. Désormais, on est marié, donc nous utiliserons d’autres accessoires pour pimenter notre vie sexuelle de couple déjà tombé dans la routine en seulement quelques jours de mariage. Au revoir le cordage, bonjour les menottes, les godes et les plugs anal. OUI, carrément mais vous ne verrez rien hein…c’est un film tout public.  Estimez-vous déjà heureux d’avoir vu Christian lécher sauvagement (ET EN GROS PLAN) la poitrine de sa femme. Néanmoins, cette fois, les scènes (plus d’une dizaine),  seront plus spontanées que d’habitude. Une chance pour vous petits chenapans !

 

La vengeance est un plat qui se mange TRÈS épicé

 

Si le final de 50 nuances plus sombre promettait un peu plus d’action et de sous intrigues dans ce dernier chapitre, attendez-vous là encore à sortir les mouchoirs. Le retour de Jake Hyde n’est qu’un prétexte pour tenter de donner un peu plus de consistance au scénario bateau. Et même quand il s’agira de le mettre en avant, ça ne marchera pas. Jake, la mèche rebelle, les yeux d’insomniaque pour montrer que c’est le méchant et qu’il veut tuer la gentille, il est rancunier de chez rancunier. Ça, on le savait. Mais, ce qu’on ne savait pas, c’est qu’il nous avait bien caché son jeu depuis le début.  Un agent du MI6 ?! Tout porte à le croire. Il arrive sans soucis à se faufiler dans un grand building à priori bien gardé, hack tout un système informatique,  puis termine quelques minutes plus tard en s’introduisant dans l’appartement de Christian pourtant surveillé par DEUX gardes du corps normalement bien entrainés.

vlcsnap-2018-02-08-17h45m50s226

Nous sommes visiblement face à un type plutôt intelligent avec des talents d’espion mettant carrément aux arrêts toute l’entreprise Grey. D’ailleurs, où ont été formés les gardes du corps de Christian ? Comment-a-t-il pu embaucher des incapables pareils? Ont-ils conscience qu’ils ont été embauché afin d’assurer la sécurité d’une jeune femme menacée par un psychopathe ?   Il faudra donc m’expliquer comment Sawyer, l’un des gardes du corps, a pu réussir à se faire berner plusieurs fois par Anastasia. La palme revenant au moment où cette dernière lui téléphone (alors qu’ils ne sont qu’à quelques mètres l’un de l’autre) et arrive à l’enfermer dans la bibliothèque. Sawyer, il est beau gosse, il est baraqué, mais qu’est ce qu’il est con-con.

vlcsnap-2018-02-08-17h46m01s129

Et les scènes érotiques dans tout ça ? C’est bien pour ça que votre curiosité vous a pour la troisième fois poussée à voir ce film non ? Vous vous attendiez à être tout émoustillé devant les scènes « Hot » de ce final ? Ressortez encore un mouchoir. Hormis des plans fessiers de Christian, un plan au dessus de son attribut masculin, n’espérez pas avoir plus. Alors oui, question scènes érotiques, ça restera un poil plus détaillé que 50 nuances de grey et 50 nuances plus sombres mais c’est bidon au possible.

 

Au final, non lecteurs ou lecteurs assidus de la saga, fans de la version ciné, vous pouvez d’ores et déjà bruler vos deux bluray. La conclusion de 50 nuances est un ratage complet et même si ça fin est toute mimi et logiquement édulcorée afin de correspondre au public visé (les adolescentes et célibataires endurcies), elle ne suffira pas à consoler notre frustration. La salle de jeux est officiellement fermée. Sniff…

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Drame, Romance, romantique, Thriller

1 réponse »

  1. Le premier de base,j’ai pas pu tout regarder à cause des dialogues extrêmement minables,la réalisation et la mise en scène exécrables,les jeux d’acteurs sont très mauvais,des filtres inutiles et un scénario vachement très plat et bien des scènes de sexes et de tortures sont très inutiles.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :