Iron man 3 : Le film de super héros qui ne faisait PAS film de super héros

Après s’être uni aux coté de ses confrères super héros pour Avengers, retour à l’univers traditionnel pour Iron man. Jon Favreau passe sa casquette de réalisateur à Shane Black, injectant à son film sa touche drama/action/comédie, nous promettant ainsi une conclusion digne de son nom. Il est maintenant temps pour Tony Stark de tirer sa révérence. Tout du moins, coté films solo. Phase 2 du MCU officiellement enclenchée…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Shane Black

Genre : Science fiction, Action

Film Américain

Durée : 2h10 environ

 

iron man 3 affiche

L’histoire

 

Après la bataille contre les Chitauris, Tony Stark, épuisé psychologiquement, s’est mis à construire avec obsession de nombreuses armures d’Iron Man. Cet acharnement est à l’origine de tensions avec sa petite amie Pepper Potts, voyant son compagnon ne trouver réconfort et sécurité qu’en portant une armure.  Une série d’attentats à la bombe revendiqués par le Mandarin, un terroriste britannique amateur de culture chinoise, laissent le gouvernement américain impuissant qui confie à James Rhodes, dans l’armure de War Machine renommée Iron Patriot, la tâche de localiser le terroriste. Lorsque le chef de la sécurité de Stark Industries, Happy Hogan, est victime d’un de ces attentats, Stark défie le Mandarin par l’intermédiaire des médias…

 

Clap de fin pour les films solo d’Iron man

 

Suite d’Iron man 1, 2 mais aussi d’Avenger, Iron man 3 sera plus concentré sur ses personnages. Avenger aura eu de lourdes conséquences psychiques pour Tony plus en difficultés que jamais. Cauchemars incessants, notre héros insomniaque, continuant de travailler d’arrache-pied sur de nouvelles armures sophistiquées est en proie à de nombreuses crises d’angoisse, apeuré d’une menace imminente. Un Iron man misant plus sur la psychologie du personnage que sur le spectacle super héroïque ? Et pourquoi pas ?

iron man 3 nouvelle maniere d enfiler son armure

Shane Black réalisateur, attendez-vous à du lourd autant visuellement que scénaristiquement. Tout en gardant l’esprit Iron Man, Shane bouscule la routine, basculant l’univers dans l’originalité. Mature, réussissant haut la main à mixer sérieux et rire, tout en basculant vers la première demi heure dans du pur thriller fascinant, il fallait oser et notre réalisateur a réussi.

 

Dieu, aliens, autres dimensions, je suis qu’un type dans une boîte de conserve. Et je pense que si je n’ai pas craqué, c’est parce que tu es venue vivre avec moi. Et c’est génial. Oui je t’aime, j’ai beaucoup de chance. Mais chérie, je n’arrive pas à dormir. Toi, tu dors et moi je viens ici et je fais mon truc. Je bricole. Et la menace est imminente et je dois protéger la seule chose qui m’est essentielle, c’est toi.

 

Amérique, tu es prête pour une nouvelle leçon ?

 

Visuel crépusculaire et sombre, le coté spectaculaire, le cahier des charges rapidement remplit, la patte Shane Black, on la voit et elle sera d’autant plus visible dans la dernière demie heure juste dantesque, digne d’un vrai comics.  Tant de joie et pourtant, Black commettra l’irréparable au bout d’1h10, à deux de doigts de bousiller son futur chef d’œuvre.

iron-man3 tony blessé dans son armure

Scénario surprenant, Black, tout en nous en mettant plein la vue, ne compte pas en rester là, optant pour un ton plus réaliste qu’Iron man 1 et 2, utilisant habillement l’impressionnante technologie Extremis, mettant Tony Stark sans armure hors de son territoire en le faisant copinant avec un gosse tout en le faisant devenir une sorte de MacGyver en milieu de film. Black, on arrivera à lui pardonner l’horreur du twist du troisième acte parce qu’il a osé. Osé sortir du format routinier des super héros Marvel, osé offrir autre chose qu’un film héroïque lambda et cliché.  Ce troisième opus, mélancolique, nostalgique,  parfois violent, se voudra souvent touchant et profond.

iron-man3 iron man sauve une hotesse de l air en plein vol

Les scènes d’action, bien filmées et dynamiques, proposant des séquences différentes des autres Iron Man, le tout sans jamais dénaturer l’âme de l’univers, on n’y croyait pas. Que ce soit la spectaculaire scène de destruction du manoir de Stark, ou ce final digne d’un feu d’artifice de chez Disney (du bon Disney hein),  notre Iron man 3 a définitivement gagné mon cœur. Certes, nous sommes tombés des nues lors du twist autour du Mandarin, se demandant si nous n’assistions pas à une vilaine blague de tonton Kevin Feige, pourtant, cet élément n’aura pas saboté le film. Pour ça, il vous faudra regarder le court métrage sur le personnage.

 

Tony Stark : T’as vu ça ? J’ai assuré.
Rhodes : C’est la vitre que tu as descendu.
Tony Stark : En fait, je visais l’ampoule mais c’est infaisable à cette distance.

 

Un Marvel mature

 

Le super héros en armure aura mérité une conclusion digne de son nom. Quant à l’excellent casting, il brille toujours avec un Robert Downey Jr, tout en classe, continuant à faire ce qu’il sait le mieux faire : nous balancer de la punchline.  Don Cheadle a trouvé ses marques, moins coincé, plus à l’aise, gagnant en épaisseur, livrant une prestation amusante grâce à son duo avec Downey Jr. Oh que ca sent bon le duo de buddy movie.

iron-man3 gwyneth paltrow et le casque d iron man

Mention aussi pour Gwyneth Palltrow qui fait cette fois un sans fautes, plus impliquée que jamais, nous livrant quelques petites surprises. Alors que James Badge Dale, véritable sosie de Tom Hanks et petit nouveau de la bande réussit à s’imposer, Jon Favreau, bien que présent en début de film, voit son absence se faire ressentir par la suite.

iron-man3 le mandarin et killian

Je serai plus mitigé du coté de Guy Pierce et SURTOUT Ben Kingsley, pourtant terrifiant, froid et très efficace au départ. Oui, c’est Kingsley le véritable souci venant faire capoter notre film. Du coup, à cause de ça, on croirait avoir fait un retour en arrière à l’époque de Batman et Robin. Mais un bref retour en arrière.

iron man 3 tony recherche le mandarin

Que serait Iron man sans sa technologie éblouissante ? On arrive ENCORE à nous en mettre plein les mirettes, ayant toujours dans la ligne de mire le fait que tout ce high tech se soit d’être réaliste et détaillé. Mention au nouveau système ultra cool permettant à Tony d’enfiler son armure.

 

Je m’appelle Tony Stark et je n’ai pas peur de vous. Je sais que vous n’êtes qu’un lâche. J’ai donc décidé que vous étiez déjà mort. Je vais venir chercher le corps. Ce n’est pas de la politique, rien qu’une bonne vieille vengeance à l’ancienne.

 

Au final, la magie du premier opus est plus que jamais au rendez-vous MAIS avec quelques nouveautés. On attendait plus, on attendait mieux de ce Iron man 3, et on l’a eu. D’excellents effets spéciaux, du high tech, des musiques et de l’humour narquois qui marchent, une ambiance sombre/mature/crépusculaire, un mix film d’action vieux et moderne, une histoire brillement traitée qui tient la route, des bad guy trop kitsch ok, mais une œuvre qui ose. Magnifique conclusion pour un super héros qu’on n’oubliera pas de sitôt.

Publicités

2 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.