Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Leroy et Stitch : L’attaque des clones

101e long-métrage d’animation des studios Disney, servant d’épilogue à la série télévisée Lilo et Stitch, les 625 expériences de Jumba et cousins de Stitch, coulent des jours heureux à Hawaï. C’était sans compter le retour du Dr Hamsterviel ayant créé Leroy, un clone de Stitch afin de capturer les créatures et les détruire. L’expérience 625 appelée Reuben, décide de se joindre à Lilo, Stitch et leur bande afin d’empêcher ça. La bataille finale se prépare.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Tony Craig et Roberts Gannaway

Genre : Science fiction, Animation, Aventure

Film Américain

Durée : 1h09 environ

 

leroy et stitch affiche

L’histoire

 

Mission accomplie ! Lilo et Stitch ont réussi à récupérer les 625 expériences génétiques de Jumba. Vivement récompensés par les emplois dont ils rêvaient, le repos sera de courte durée quand Gantu fait s’évader de prison le Dr Hamsterviel. Bien décidé à se venger, Hamsterviel contraint Jumba de créer une nouvelle expérience aussi puissante si ce n’est plus que Stitch. Prénommé Leroy, ce clone de Stitch ayant les mêmes capacités que ce dernier, est plus agressif, capable par ailleurs de changer de couleurs. Lentement mais surement, Hamsterviel prépare sa revanche : récupérer les 625 cousins de Stitch et les détruire.

 

On n’est jamais assez diabolique

 

Même sans avoir regardé la série animée de Lilo et Stitch, exceptionnellement, on ne se retrouve pas perdu en ayant vu Stitch ! le film, et Leroy et Stitch. Après avoir donc récupéré toutes les expériences libérées dans tout Hawai, Lilo, Stitch, Jumba et Pleakley sont récompensés par la présidente du grand conseil. Alors que Stitch obtient un vaisseau de rêve, Jumba récupère son ancien laboratoire et Pleakley se voit offrir le poste de professeur d’université. Au départ réticent à l’idée de devoir quitter Lilo, cette dernière laisse ses amis la quitter pour vivre leurs rêves respectifs.

leroy et stitch jumba peakly lilo et stitch recompensés

Disney oblige, les studios ne comptent pas séparer ses protagonistes, montrant que la famille et les liens sont bien plus importants que nos rêves.  Alors qu’une nouvelle menace plane sur les expériences, assagies,  bien intégrées parmi les humains, le caractériel et teigneux Dr Hamsterviel fait son retour, retrouve Jumba, le contraignant de créer un clone diabolique de Stitch. Nommé Leroy, cette véritable machine de guerre invincible a été créée dans le but de récupérer les 625 expériences et les détruire.  Hors de question de laisser faire une chose pareille. Aidée de l’expérience 625 baptisée Reuben, Lilo part dans l’espace à la recherche de Stitch.

 

Aloha la gerbille !

 

Conclusion mémorable et Fanta-Stitch

 

Surprise, Leroy et Stitch est encore plus beau que Stitch ! Le film. Soigné, fluide, la gestuelle, les expressions de nos personnages, les angles de la caméra (mention au combat Stitch/Leroy), ainsi que les décors et véhicules 3D sont éblouissants, criants de réalisme, dignes d’un space opéra, dignes d’un film Disney. Multipliant au passage de jolies références à certaines franchises comme Star Trek (inversement, c’était Star Wars lors de l’épisode précédent), bien que l’originalité ne soit pas vraiment au rendez-vous, on prend un réel plaisir à suivre cette dernière aventure.

leroy-stitch reuben nouveau membre de la ohana de lilo et stitch

Fascinante, émouvante, enchainant les scènes d’action telles que des batailles intergalactiques, des combats dantesques, des duels à pistolets laser, et des séquences humoristiques bien mieux écrites que dans tous les autres épisodes pourtant hilarants, Leroy et Stitch axe son intrigue bien plus dans l’espace qu’à Hawaï.

leroy vs stitch

Rythmé, par moments surprenant (Reuben, notre adorable glouton amateur de sandwichs, prenant sa vie en main, devenant un allié, un ami pour Lilo), offrant multitudes de personnages sympathiques très attachants et tous différents les uns des autres, les 1h09 de film passent à une vitesse folle, surprenant le spectateur lors de sa scène d’affrontement digne des plus grandes séquences de batailles du cinéma.

leroy-stitch- les 625 expriences se preparent à l attaque

625 expériences et Stitch contre des milliers de clones de Leroy s’affrontant dans un stade de football américain désertique, ça ne se voit pas tous les jours dans l’univers de Disney et même si créativement parlant, il y aura du bon et moins bon en découvrant certaines expériences lorgnant un peu trop coté Pokemon, le plaisir ne bouge pas.  Epique pour un Disney.

 

Quoi ?! Ça ne te plais pas Leroy ?!

 

Au final, à la fois nostalgique, épique, fun et hilarant, Leroy et Stitch est mémorable, livrant son lot de mignonneries, d’action, de liens forts et de musiques hommage à Elvis, rappelant l’importance que représente la famille, Ohana. On aurait aimé avoir une nouvelle aventure de Lilo et Stitch, on aurait aimé ne jamais quitter ses personnages, mais parfois, il faut savoir dire Aloha.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, Aventure, Disney, Science Fiction

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :