Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Superman 4 : Le nucléaire, c’est mal

Après son troisième épisode un peu trop comique, l’homme d’acier revient une quatrième fois. Gene Hackman appelé en grand renfort, John Williams de retour aux platines, doit-on espérer à avoir un Superman digne de ce nom? En tout cas, c’est ce que Christopher Reeve espérait: renouer avec la qualité du premier film. Problème, un nouveau réalisateur obtient la casquette de réalisateur : Sidney J. Furie. Superman 4 déjà condamné ?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Sidney J. Furie

Genre : Science fiction, Action, Aventure

Film Britanico-américain

Durée : 1h29

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’histoire

 

En pleine guerre froide, Superman, interpellé par Jérémie, un enfant inquiet par la course à l’armement nucléaire entre les Américains et les Soviétiques, prend la décision de récupérer toutes les armes nucléaires de la planète et les détruire en les jetant dans le soleil. Pendant ce temps, Lex Luthor, aidé par son neveu, a réussit une nouvelle fois à s’échapper de prison. En volant dans un musée une mèche de cheveux de Superman, il espère créer un être surpuissant, capable de détruire l’homme d’acier. Son nom: L’homme nucléaire.

 

La suite qui manquait de moyens

 

Christopher Reeve a beau avoir participé lui même à l’écriture du scénario de Superman 4, rien n’y fera, on a fait encore pire que Superman 3. Entendons-nous bien, bien que Superman 4 a définitivement basculé dans le monde des nanars, il possède au moins UN bon point permettant d’être regardé au moins une fois : le développement apporté sur Clark Kent. Enfin, on décide de traiter avec sérieux la vie sociale de notre personnage, respectant son mythe au point de nous gâter en montrant enfin Clark se changer dans une cabine téléphonique.

superman 4 clark sur le point de vendre la ferme des kent

Alors que la séquence montrant notre héros sur le point de vendre la ferme de ses parents réussir son petit effet: jouer sur la nostalgie du premier opus, par la suite, notre Superman apparait en tant que citoyen du monde, défendant des valeurs pacifiques. Son passage aux nations unies pourrait certes sonner bon enfant, pourtant, les propos du personnage, bien qu’infantiles, restent véridiques et appréciables.

superman 4 clark et lois rencontrent lacy warfield la nouvelle editrice du daily planet

L’arrivée d’une nouvelle femme donnant la réplique à Lois Lane plus présente, plus sage, plus compatissante, plus proche de Clark, permettra aussi de jouer avec les sentiments de notre héros. Qui choisira-t-il ? Comment ne pas oublier la séquence du double diner ? Comment Clark va-t-il se débrouiller pour être à un diner en tant que Superman et son alter ego ? Humour à prévoir et comme d’habitude, de ce coté là, l’humour maladroit à la Clark Kent marche du tonnerre.

 

Détruire, détruire Superman maintenant !

 

C’est un oiseau ? C’est un avion ? Non, c’est Super…naze…

 

Hélas, ce sera bien le seul point sur lequel Superman 4 pourra se vanter d’être convaincant. On espérait que le retour de Gene Hackman permette de faire gagner à cette suite de l’intérêt, il n’en sera rien. Pourtant, l’acteur continu de briller de par son charisme, son caractère lâche, diabolique, machiavélique, beau parleur, vantard, les scénaristes ont même offert un joli cadeau aux lecteurs de l’univers de l’homme d’acier puisque Luthor, pour la première fois, devient le savant fou qu’il était dans les premiers comics.  Soucis, lui coller dans les pattes un neveu excentrique et complètement cliché (pauvre Jon Cryer), casse l’image du personnage. Si ce n’était que ça. Coller un adversaire de taille pour affronter Superman était une belle idée de base…sur papier.

Superman 4 affrontement homme nucleaire attaque combo griffes!

Attaque combo griffes!

Parce qu’à l’écran, ça fait très mal. Baptisé l’homme nucléaire, cet être ressemblant physiquement à He-man des Maitres de l’univers, fait définitivement peine à voir. Le look passe à la rigueur, mais la voix « son stéréo », les ongles rétractables, les expressions faciales, on frise le ridicule. Ca fait vraiment comics en live mais, faute d’effets spéciaux au moins passables,  ça fait nanar. De plus, budget minime oblige, les séquences d’affrontement comportant des effets spéciaux, Superman 4 s’enfonce encore plus bas que Terre.

Pour ainsi dire, l’affrontement entre les deux balèzes, c’est la seule partie « satisfaisante » de notre film. Tout le reste sent sérieusement le pâté. Les effets spéciaux en tête. Coupe budgétaire, les effets spéciaux, élément primordial pour un Superman, se trouvent grandement touchés. Fond vert omniprésent, séquences de vol horribles (Superman statique en position de vol ressemble à une figurine modèle réduit se faisant déplacer lors de plans larges), usage abusif du même plan montrant Superman volé face caméra en ne changeant que les arrières plans (ça sent la flemmingite aigue), costumes kitsch au possible, ça y est, Superman a officiellement viré au cartoon.

superman4 Lacy Warfield kidnapee puis emmenee dans l espace par l homme nucleaire

Des scènes incohérentes, et, j’ose dire, what the fuck, il y en a à la pelle. Superman obtenant le pouvoir de reconstituer la matière avec sa vision, deux policiers tombant dans un précipice avec leur voiture qui explose et en ressortent poussiéreux, Clark décidant une nouvelle fois de révéler son identité à Lois pour…lui faire perdre de nouveau la mémoire la minute d’après, le comble reviendra à cette séquence culte voyant Lacy Warfield, nouvelle éditrice du Daily Planet,  kidnappée par l’homme nucléaire et emportée dans l’espace seulement vêtue de son tailleur. Comment respire-t-elle ? Comment arrive-t-elle à ne pas geler instantanément ? C’est là tout le mystère de la science selon Superman 4. Par contre, la demoiselle peut hurler sans problèmes, le vent dans les cheveux. La magie du nanar !

 

Pourquoi êtes-vous à Métropolis ? Parce que je voulais te présenter un garçon très sympathique qui sera ton nouveau camarade de jeux.

 

Au final, difficile de dire qu’un film solo sur Superman fasse si mal aux yeux et aux oreilles. Malheureusement, il faut accepter la dure réalité. On aurait aimé voir cet opus remonter le niveau depuis Superman 3 mais non, il arrive à faire pire. Gardons au moins les points positifs comme le traitement de Clark et Lois, ainsi que quelques scènes sympathiques comme celle à Smallville, et celle où Superman récolte les têtes nucléaires dans un grand filet géant pour les jeter dans le soleil tel un athlète des jeux olympiques. Pour le reste, tout n’est que pur clichés nanardesque apportant comme conséquences de rire, voir de lever les yeux au ciel. Dommage quand on sait que ce sera la dernière apparition en collants de Christopher Reeve. Bryan Singer arrivera-t-il à redorer le blason de l’homme d’acier ?

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Aventure, Dc Comics, Science Fiction, Super Héros

2 Réponses »

  1. C’est vraiment le scénario de ce quatrième opus est une connerie absolue,celui de Bryan Singer oui j’ai adoré ce film.

  2. Le quatrième opus est vraiment naze de chez naze.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :