Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Superman Returns : La suite qu’on n’arrivait pas à détester

20 ans, c’est le nombre d’années qu’il aura fallut aux fans de Superman pour voir revenir leur héros sur grand écran. Cinquième film pour les aventures de l’homme d’acier qui, après avoir passé cinq années dans l’espace à fouiller les ruines de Krypton, retourne sur Terre, découvre que beaucoup de choses ont changées. Entre hommage et révolution graphique, Bryan Singer, réalisateur d’X men, a la lourde de tâche de reprendre les rennes laissées par Richard Donner.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Bryan Singer

Genre : Science fiction, Action, Aventure

Film Américain

Durée : 2h34 environ

 

Superman_returns affiche

L’histoire

 

Après avoir parcouru l’espace en cherchant des traces de vie dans les restes de Krypton, Superman retourne sur Terre. Comment le monde s’en est il sorti sans lui ? Que c’est il passé pendant son absence ? Pendant ce temps, Lex Luthor, sorti de prison après que Superman ne soit pas venu témoigner à son procès, prépare un nouveau plan risquant de tuer des milliers de personnes ainsi que Superman lui-même.

 

Nostalgie du temps passé dans le monde des super héros

 

Avec l’arrivée de Batman Begins, puis de la mode des super héros sombre et bad ass, Superman returns aura débarqué bien trop tard au cinéma. D’où sans aucun doute le succès mitigé rencontré lors de sa sortie et sa suite malheureusement avortée. « Pourquoi le monde n’a pas besoin de Superman »  ferait presque écho au monde réel. Et si le monde avait tord ? Et si nous avions besoin d’un héros créant cette lumière d’espoir dans ce monde de plus en plus rongé par les ténèbres ?

 superman return changement dans l ascenseur

Sorti en pleine époque où était diffusée la série Smallville, série que j’idolâtrais, m’identifiant beaucoup à ce héros solitaire, Superman Returns aura été vu, revu, et re-revu. L’œuvre de Bryan Singer m’aura touché, séduit, envouté, hypnotisé par sa beauté inégalable. Enfin un film Superman rendant visuellement justice à l’univers de ce personnage héroïque porteur d’espoir. Les années ont passées. En prenant de l’âge, en apprenant à devenir objectif, bien qu’il reste fort émotionnellement et visuellement, ce film aura été surestimé.

superman vol avion crash

Mettons de coté l’esthétisme et ces quelques répliques pleines d’espoir, intéressons nous au reste. C’est là que Superman Returns pose problème. Qu’a-t-il à nous proposer en termes de nouveautés ? Rappelons-nous d’abord que Bryan Singer, intelligent, a complètement fait abstraction des Superman 3 et 4 (ouf). Superman Returns se déroule donc 5 années après les évènements de Superman 2.  Premier soucis : une incohérence par rapport à cet épisode : Lex était déjà venu dans la forteresse de solitude, avait déjà été face à face avec l’hologramme de Jor-el. Dans Superman Returns, on dirait que c’est la première fois.

superman returns similaire comics

Hormis de nombreuses séquences spectaculaires, des références ou easter eggs sympathiques de l’univers de l’homme d’acier faisant clin d’œil par exemple à des couvertures connues du comics comme celle voyant le super héros porter à bout de bras une voiture, scénaristiquement parlant, Superman Returns tombe lamentablement à plat. Copiant bêtement certaines séquences piochées dans Superman 1 et 2 en les remettant au gout du jour, cette pseudo suite a beau être sublime, elle est feignante. Et ce n’est pas en nous parlant de cette histoire de cristal volé pour créer un nouveau « mini » continent que ça changera quelque chose. Si ce n’était que ça.

 

Ils sont capables de grandeur, Kal-El, ils en ont la volonté. Il ne leur manque que la lumière pour leur montrer la voie. Pour cette raison d’abord, et pour leur aptitude au bien, c’est toi que je leur ai envoyé… toi, mon fils unique.

 

Superman Returns où des performances en demi-teinte

 

Quand on voit l’interprétation de Kate Bosworth en tant que Lois Lane, il y a de quoi s’arracher les cheveux. Margot Kidder et Teri Hatcher n’ont pas à craindre quoique ce soit, la Lois Lane de Superman Returns est fade, effacée du film.

superman-returns lois son fils et son mari

Le comble revient à cette idée de lui avoir donnée un enfant et l’avoir mise en couple. Ca aura pour conséquences de rendre notre Superman torturé psychologiquement. Petit triangle amoureux histoire de coller à l’ambiance de la série Smallville ? Peut être. En tout cas, ça agace plus que ca n’émeut.  Mieux vaut ne pas parler de l’interprétation des nouveaux Perry White et Jimmy Olsen. C’est trop triste.

superman-returns lex luthor tenant un cristal de la forteresse de solitude

Kevin Spacey en Lex Luthor ? Pourquoi pas. L’acteur a déjà fait ses preuves, il est capable de faire aussi bien que Gene Hackman et John Shea. Problème, à force de vouloir copier quelques mimiques d’Hackman et transformer son Lex en guignol, le coté machiavélique passe mal, bien que sa scène de face à face avec l’homme d’acier soit mémorable, montrant toute la haine que voue Lex à son némésis. Comble du super vilain : lui coller une assistante copiant bêtement sur la performance de Valerie Perrine (Mademoiselle Teschmacher dans Superman1) et Pamela Stephenson (Lorelei dans Superman 3).

Superman-returns couleurs costume

Brandon Routh a la tâche difficile de passer après 2 grands acteurs : Christopher Reeve et Dean Cain. Est-il à leur hauteur ?

supermanPromo_027

A l’aise en Clark Kent, Brandon cabotine un peu en tant que Superman. Peu bavard en public, mini sourire en coin (il est où le sourire colgate ?!), on ne sait pas si c’est le costume, son rouge trop foncé, son bleu trop flashy, son S beaucoup trop petit, ou sa longue cape pseudo simili-cuir, qui font que le super héros perd de sa splendeur et de son charisme. Ce Superman n’a pas la prestance du Superman de Christopher Reeve voir Dean Cain. Le coté divin/Christique du personnage ne pourra rien y faire. Ca c’est triste, surtout quand on voit l’entrainement intensif qu’aurait fait Brandon Routh afin de se préparer pour le rôle.

superman returns scene de vol

Pour ce qui est par contre de sa gestuelle, sa grâce lorsqu’il vole, là, rien à dire, c’est magnifique. On aurait presque la sensation qu’il lévite pour de vrai (la séquence où il médite dans l’espace, juste au dessus de la Terre est d’une beauté sans nom). Totalement immersif notre Superman Returns. Sensation de vitesse lorsqu’il dépasse le mur du son, vent faisant gigoter sa longue cape, illustration de tous ses pouvoirs (souffle givrant, vision thermique, super force, super ouïe, vision au rayon x, régénération grâce au soleil, invincibilité lui permettant de faire s’écraser les balles sur son torse ou carrément…son œil), qu’il est loin le temps des vieux Superman. Un excellent point de ce coté, surtout pour les doux rêveurs et inconditionnels de l’homme d’acier.

 

Tu seras différent, parfois même tu te sentiras exclu, mais jamais tu ne seras seul….Tu puiseras ma force et la feras tiennes, tu verras ma vie dans tes yeux comme je verrais la tienne dans les miens.

 

La suite qui faisait trop « hommage »

 

Peu de temps morts, des passages cultes (Clark se changeant dans l’ascenseur du Daily Planet, la scène du cambriolage), des scènes de sauvetages nombreuses et spectaculaires dignes de grands films catastrophes (la scène de l’avion en tête), de l’humour, du suspense, de l’amour, de la bravoure, Superman returns peut là aussi se vanter d’une autre chose intéressante et réussie : son rythme. Ambiance assez poétique, notre cinquième épisode a beau clairement se poser comme un hommage à l’univers créé par Richard Donner que suite fascinante, on ne peut s’empêcher de voir que Bryan Singer a mit tout son cœur pour gâter les aficionados bien que frustrés d’avoir une intrigue peu consistante, bien que les idées soient là. De plus, la petite touche de nostalgie montrant que les choses ont bien changées depuis le dernier Superman de Christopher Reeve fait son petit effet. L’effet kitsch sera donc voulut.

superman returns clark craque sa chemise

Le problème c’est que faire un hommage, prouver tout son amour pour l’homme d’acier, c’est bien, mais donner aux spectateurs une suite avec une histoire intéressante et moins simpliste que celle de Returns, ça aurait été mieux. Résultat, nous sommes face à une suite mixée avec de la redite. Ca sonne trop le déjà vu. Puis avec toute cette nouvelle technologie complètement réussie, on aurait aimé être consolé en voyant au moins Superman castagner un peu. Dommage.

Superman returns -Flight

Pourtant, Superman Returns arrive à fonctionner. Ce film est comme un doux rêve devenu réalité, montrant que le regretté Christopher Reeve a beau être parti, son âme perdure, continuant, à travers les traits d’un autre acteur, de nous faire croire qu’un homme peut voler.  Pour cette raison, Superman returns, bien qu’accumulant les lacunes, mérite le plus profond respect.

 

Vous croyez que le monde peut se passer d’un sauveur mais, chaque jour, l’homme supplie qu’on lui en envoie un…

 

Au final, j’ai beau lui trouver plein de défauts, il m’est impossible et inconcevable de dire que Superman Returns est mauvais et ce, même si clairement, son intrigue n’apporte rien de nouveau. Travail faramineux sur les costumes, les décors, les accessoires, le tout orchestré par Bryan Singer et toute son équipe retranscrivant à l’écran l’univers mi-moderne, mi-fifties du super héros, notre film, esthétiquement parlant, est d’une richesse à pleurer de joie. Digne hommage au Superman de Christopher Reeve, un assez bon jeu des acteurs et actrices, d’émouvantes et poignantes musiques accompagnant brillamment scènes posées et scènes énergiques (les sonorités sont proches du travail de John Williams), une ambiance maitrisée, certaines répliques somptueuses, un film pour nostalgiques.

 

 

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Aventure, Dc Comics, Science Fiction, Super Héros

8 Réponses »

  1. Le film est excellent que l’exécrable x-men 3 de Brett Ratner qui sortent du même année et je ne comprend pas que les gens disent ce film est mauvais.

  2. N’oublions pas que le premier superman de Donner n’a pas tellement d’action et en tout cas celui-ci est vraiment excellent.

  3. Néanmoins superman returns reste un chef d’œuvre et même pour spider-man 2 de Raimi qui possède moins d’action,il reste mon préféré de la saga.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :