Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Le retour de Jafar : Quand Disney détruisaient un classique

Succès oblige, John Musker et Ron Clements, sortaient directement en  vhs en 1994, la suite d’Aladdin: Le retour de Jafar. 42eme long-métrage d’animation des studios Disney, ce film servant de pilote à la série télévisée Aladdin puis, suivit deux années plus tard par Aladdin et le roi des voleurs, clôturant le tout, allait devenir une grande franchise au même titre que Lilo et Stitch. Toute la question était de savoir si cette suite serait aussi mémorable que son homologue…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Tad Stones et Alan Zaslove

Genre : Animation, Aventure

Film Américain

Durée : 1h15 environ

 

Le retour de jafar affiche

L’histoire

 

Toujours enfermé dans sa lampe, ensevelie dans le sable du désert, Jafar entend bien préparer sa revanche sur Aladdin, et s’emparer du pouvoir dans le royaume d’Agrabah. Pendant ce temps, Iago a réussit à s’extirper de la lampe et, ne supportant plus de se sentir mal aimé et maltraité par son ancien maitre, décide de rejoindre Aladdin. Mais comment convaincre ce dernier et tous ses amis qu’il a changé? Alors que Jafar a été libéré accidentellement par Abis Mal, un voleur incompétent vouant une haine à Aladdin, le génie revient de vacances.

 

Première suite d’un grand classique

 

C’est avec la sortie du Retour de Jafar que les studios Disney lançaient officiellement le concept des suites vidéo de Grands Classiques. C’est aussi à cette époque que, sans le savoir, ils allaient eux-mêmes détruire certaines de leurs plus belles œuvres. La première : Aladdin.

le retour de jafar iago se dispute avec jafar toujours coincé dans sa lampe

Et dire qu’enfant, j’adorai ce film. Était-ce la joie de retrouver mes personnages préférés dans une suite ? Était-ce la mélancolie de voir le génie de retour après m’avoir fait verser une petite larme lors de ses adieux déchirants dans Aladdin ? Ou bien cette affiche alléchante avait-elle eu raison de ma naïveté ? Qu’importe, plus de 20 ans après, la magie n’opère plus du tout. Cette suite d’Aladdin rate tout. L’animation, l’histoire, les chansons, ça sent le mauvais DTV de Disney. Enfants, nous n’avions pas encore conscience que ce film créait un pont avec la série télévisée. Vous savez celle qui passait sur M6 tous les samedis matins et qui nous faisais nous lever aux aurores parce qu’elle était plutôt sympathique ? Oui, Le retour de Jafar n’était autre qu’une sorte de pilote de la future série animée.

 

J’ai tout le pouvoir de l’univers et je suis tenu par les obligations du génie. Ce qui signifie que je ne peux tuer cet avorton d’Aladdin, qu’à condition de trouver quelqu’un pour le faire à ma place…

 

La suite qui manquait d’ambition et de vie

 

Mais pourquoi ce film est-il si mauvais ? Pourquoi a-t-on un gout si amer en le visionnant ? Pourquoi il nous frustre ? Format DTV oblige, les couleurs pales, l’absence de silhouettes, d’ombres, de 3D pour certains décors ou accessoires, le palais du sultan sans aucuns effets de reliefs, sans la moindre vie, même la ville d’Agrabah a perdue sa splendeur d’antan. Hormis trois, quatre marchands, où sont passés les habitants ?! Evacuation de la ville en vue de l’affrontement entre la Team Aladdin et Jafar ?

le retour de jafar le genie revient de vacances

Jasmine a visiblement un peu trop épilé ses sourcils…

Multiplication de faux raccords, aucun message mémorable et inspirant, morphologie et gestuelle des personnages parfois très douteuses (le génie, sa couleur d’un bleu lumineux devenue terne et son menton qui a triplé de volume), déjà visuellement, vos yeux de fans de la première heure vont vite se mettre à saigner.

le retour de jafar abis mal terrifié devant jafar

La suite ne sera guère plus réjouissante. Entre les chansons insipides manquant de peps et de paroles soignées (à la rigueur « Un ami »), l’histoire poussive, rallongée volontairement, comblant tant bien que mal le vide scénaristique avec son Jafar mettant un temps fou à se montrer, Aladdin et Jasmine complètement transparents et se faisant des mamours tout le long, Jafar perdant tout son charisme, cette suite voit tous les personnages qui avaient gagné notre cœur sans problèmes, n’être plus que l’ombre d’eux-mêmes.

le retour de jafar jasmine caresse iago

Le retour de Jafar aura néanmoins quelques points positifs: le fait de transformer Iago en véritable héros du film, évoluant positivement au fil de notre aventure (on aurait très bien plus appelé ce film : Le retour de Iago), Abu/Le génie/Le sultan toujours égal à eux-mêmes,  le retour du doublage français original avec un Richard Darbois au top de sa forme, le jeu de transformisme de notre génie toujours aussi fun et délirant (des références à l’univers de Disney en veux-tu en voila comme Jiminy Cricket ou bien, la meilleure, l’attraction It’s a small world). De par son ambiance, ses dialogues, son animation simpliste et ses chansons encore plus familiales qui ne l’étaient dans le premier opus, Le retour de Jafar marchera sans problème du coté des enfants.  Pour les autres par contre…. .

 

Ah Iago… tu m’as trahi en t’associant avec mes ennemis. Puis tu leur a tourné le dos quand tu as compris où était ton intérêt. Et c’est pourquoi je t’aime de tout mon cœur. Tu es tellement corrompu, tellement prévisible. Un méchant comme on en fait plus.

 

Au final, difficile  pour moi de dire que la suite d’un de mes  films d’animation préféré de chez Disney m’a déçu au point de me donner envie d’enfoncer le dvd dans le gosier Tad Stones, Alan Zaslove (l’un mangera le disque, l’autre le boitier) comme Iago l’avait fait en gavant le sultan avec des biscuits secs. Tout ce qui faisait le charme, la puissance émotionnelle, visuelle et humoristique de la franchise d’Aladdin s’en est allée et rien ni personne ne pourra y faire quoique ce soit. A voir à vos risques et périls, et à se procurer en dvd, juste pour compléter sa collection.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Animation, Aventure, Disney

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :