Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Jumanji, bienvenue dans la jungle : Cette suite ruinera-t-elle votre enfance ?

Février 1996, aucun adulte n’oubliera cette date où, enfant, il découvrait en salles Jumanji, comédie culte d’aventure emmenée par un Robin Williams égal à lui même. Vingt ans plus tard, après un certain reboot raté et détestable d’un autre film culte, Sos fantômes, voila que les studios Sony sortent une suite à Jumanji. Les fans inconditionnels frissonnaient à l’idée de ce sacrilège, terrifiés à l’idée qu’on souille le film de leur enfance. Et si, pour une fois, ils avaient tord?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Jake Kasdan

Genre : Fantastique, Comédie, Action, Aventure

Film Américain

Durée : 2heures environ

 

jumanji bienvenue dans la jungle affiche

L’histoire

 

1996, retour sur la plage, cette même plage où, dans Jumanji 1, le jeu de société avait échoué et émettait son bruit de tambours afin d’attirer une nouvelle victime. Un père qui se promenait sur la plage, déterre et ramène le jeu Jumanji à son fils. L’adolescent, à fond dans les jeux vidéo délaisse le jeu au profit de sa console. Soudain, la nuit, Jumanji se transforme en cartouche de jeu vidéo. Le jeune homme, au départ surprit, décide de lancer la partie sans se douter des conséquences, puis, d’un coup, comme ça avait été autrefois le cas d’Alan Parish, disparait dans le jeu.

 

Vingt ans plus tard, quatre lycéens que tout oppose sont envoyés en retenue: Spencer, le solitaire intello, Fridge la star de foot, Bethany la narcissique accro à son portable, et Martha, une jeune intello mal dans sa peau. Alors qu’ils accomplissent leur punition, voila qu’ils découvrent le jeu vidéo Jumanji et lancent la partie. Aspirés eux aussi dans le jeu, chacun prend alors l’apparence de son avatar. Après le choc, place à l’enjeu: trouver un joyau, le remettre à sa place et crier Jumanji pour sortir du jeu.

 

Moins fun, mais plus profond que son prédécesseur

 

Qui aurait pu penser une seule seconde que Kevin Hart, Jack Black et Dwayne Johnson réunis dans un film donnerait lieu à quelque chose de sympathique, complètement éloigné de leurs comédies respectives ? Voila une belle leçon. De quoi balayer les préjugés que l’on peut avoir sur un film incluant des acteurs dont on n’apprécie pas vraiment la personnalité. Même le rôle de Nick Jonas m’a surprit. Pas de blagues exagérées lourdingues, des gags et des répliques bien écrits qui font rire. Oui, vous avez bien entendu.  La bande annonce ne reflète tellement pas ce film. Quelle honte !

jumanji bienvenue dans la jungle le jeu de société retrouvé sur une plage et déterré

Attention, à toutes celles et ceux qui, tout comme moi, vénéraient le Jumanji avec Robin Williams et regardaient d’un très mauvais œil depuis l’annonce de sa suite, Jumanji bienvenue dans la jungle, vous pouvez respirer : cette suite ne détruira pas ce qu’a été et ce que représentait son homologue.

jumanji bienvenue dans la jungle menu principal du jeu vidéo

Ce n’est pas un reboot, c’est une suite et après avoir justifié (pour une fois intelligemment) le fait que les règles du jeu ont changées, le film commence, présentant les protagonistes dont nous suivrons les mésaventures. Alors oui, question fun, on sera loin de ce que proposait Jumanji 1, MAIS, Jumanji 2 est bardé de bonnes intentions, humble, respectueux sur toute la ligne. Jumanji Bienvenue dans la jungle a certes, des effets spéciaux modernes, il n’en reste pas moins un digne hommage aux films des années 90.

 

Les règles ont changées

 

Psychologiquement profond, des jeunes acteurs appréciables voir carrément attachants, s’éloignant de la mentalité superficielle voir détestable de certains jeunes d’aujourd’hui, ce qu’on retiendra de ce Jumanji, ce ne sera pas son histoire, ni même ses scènes d’action. Ce qu’on retiendra de Jumanji 2, c’est son message, ses valeurs humaines, cette volonté de faire ressortir de la séance enfants et adolescents avec un questionnement, le même que celui de ces héros : qui êtes vous et quelle personne voulez-vous devenir ? Chacun de nous avons une vie unique à vivre, à nous de décider ce que nous allons en faire.

jumanji bienvenue dans la jungle spencer et ses amis aspires dans le jeu

Nos personnages, réincarnés en avatars au physique inversé de la vie réelle, sont caricaturaux, mais en sont conscients et en jouent. Du coup, pas de clichés. Jumanji , visiblement doué d’une conscience, c’est transformé en jeu vidéo afin d’appâter les jeunes de notre époque. Les références à l’ambiance de l’univers des gamers se multiplient. Les vies, les pnj (joueurs non jouables incarnés par l’ordinateur), les aptitudes, forces et faiblesse propres au personnage qu’on a choisit, les cinématiques présentant l’histoire et ses enjeux, les ennemis, les boss, les niveaux, bref, tout ce qui fait un jeu vidéo, un jeu vidéo.

jumanji bienvenue dans la jungle casting fridge martha bethany et spencer

Spencer, Bethany, Fridge et Martha, le réalisateur a l’intelligence d’inverser le physique de chaque protagoniste lorsqu’il incarne son avatar. Et là, du début jusqu’à la fin de l’histoire, ce sera l’hilarité :

 

  • Spencer se retrouve dans le corps de du Dr Smolder Bravestone, un grand balèze au regard intense, n’ayant aucun points faibles.
  • Bethany se prend une bonne leçon en incarnant le rondouillard Professeur Sheldon, spécialiste en cartographie.
  • Ce gros balèze de Fridge entre dans la peau de Franklin « Mouse » Finbar, un petit freluquet de zoologiste ne quittant pas son sac à dos plus gros lui.
  • Quant à Martha, elle joue Ruby Roundhouse, une jeune femme athlétique et sexy douée aux arts martiaux.

jumanji bienvenue dans la jungle van pelt

Face à eux, un certain Russel Van Pelt (le fils du chasseur Van Pelt vu dans Jumanji 1 ? Ou sa version jeune ?), convoitant la pierre sacrée de Jumanji.

 

De jeu de société à jeu vidéo

 

Jumanji 2 oscille visuellement entre le très beau et le raté. Coté panoramas, rien à dire, on en prend plein les yeux, on est vraiment dans la jungle de Jumanji (ceux qui regardaient la série animée comprendront), coté animaux en CGI, là, c’est l’inverse. Trop de CGI, tue le CGI, à chaque apparition d’une grosse bêbête c’est la douche froide, en dessous de ce que proposait Jumanji 1. Les deux ont pourtant 20 années d’écart. Allez comprendre.

jumanji bienvenue dans la jungle arrivee dans jumanji

L’histoire, bien qu’intéressante au début, s’avère linéaire et prévisible par la suite. Le danger que représentait Jumanji 1, on ne le ressentira pas ici. On ne suivra donc pas Jumanji 2 pour son scénario, ni même par ses scènes d’action ô combien classiques, on suivra Jumanji 2 pour suivre l’évolution de ces héros et leur humour.

jumanji bienvenue dans la jungle menu d'aptitudes

Enfin je peux dire que j’ai aimé un film dans lequel joue Kevin Heart, enfin j’ai retrouvé le Jack Black qui m’avait fait mourir de rire dans L’amour extra large, enfin Dwayne Johnson nous prouve qu’il est le digne successeur d’Arnold Schwarzenegger, voulant incarner pour les enfants et adolescents, cette image de héros dont certains ont besoin pour avancer dans la vie.

jumanji bienvenue dans la jungle martha se retrouve dans la peau de ruby roundhouse

Jack Black et ses mimiques efféminés m’aura fait rire, Kevin Hart jouant de son physique et de sa tchatche aussi, tout comme Karen Gilian que j’appréciais dans la série Doctor Who en plus de me séduire avec sa tenue d’aventurière sexy. Quant à Dwayne Johnson, qu’est ce que je l’aime dans ce film. Maladroit, trouillard, l’acteur s’amuse encore à s’autoparodier tout en, par l’intermédiaire de son personnage, apprenant à surmonter ses peurs, osant faire face au danger. Une belle leçon de vie pour petits et grands. C’était le but, et c’est réussi car bien développé.

jumanji bienvenue dans la jungle fridge pourchasse par un troupeau de rhinocéros

Dans notre film, nos personnages, ayant trois vies, peuvent mourir. Attention, pas de morts montrées, mais des morts quand même (suggérées, jamais montrées). Comment oublier la mort de Fridge explosant parce qu’il a mangé une part de quatre quart alors que son personnage a une faiblesse : les gâteaux ?! Après avoir bien rit des morts maladroites de nos héros, place à la peur. S’ils perdent leur dernière vie, c’est game over, tout comme dans la vie réelle. Pas le droit à l’erreur.

 

Au final, il est vrai que ce Jumanji ne restera pas dans les annales, il est vrai que comparé au premier, il sera logiquement anecdotique, passant presque inaperçu à celles et ceux qui vénéraient le film avec Robin Williams. Néanmoins, le jeu intéressant et très touchant des acteurs, les musiques dans le ton, les références intelligentes à son prédécesseur, la justesse de l’écriture des gags et des dialogues, l’histoire, le visuel et cette ambiance années 90 mixée à 2017, font que c’est un film à voir au moins une fois. Je m’attendais à un nanar insultant, je me trompais, et j’en suis heureux. Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis.

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Aventure, Comédie, Fantastique

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :