Quantum of solace : Toujours plus bad ass, encore plus nerveux

Forte ingurgitation de caféine ? Prise de stéroïdes ? Grosse poussée d’adrénaline ? On ne sait pas ce qu’il c’est passé entre la fin de Casino Royale et ce Quantum of solace, mais cette suite des aventures de James Bond sauce Daniel Craig, signée par Marc Forster, fait dans le nerveux, en vient très vite aux faits, et vous entraine pour une intrigue courte mais concise. Cramponnez-vous, ça va aller à 200 à l’heure sans l’aide de nitro.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Marc Forster

Genre : Espionnage, Action

Film Américain et Britannique

Durée : 1h41 environ

 

Quantum of solace affiche

L’histoire

 

Rongé par la colère depuis la mort tragique de Vesper, James Bond décide de traquer ceux qui ont forcé son âme sœur à le trahir. L’agent du MI6, en interrogeant Mr White apprend que l’organisation secrète à laquelle il appartient est bien plus complexe et dangereuse qu’il ne l’imaginait. Au cours de sa mission, il croisera la route de Camille, jeune femme cherchant elle aussi à se venger. Ceci conduisant nos deux personnages à Dominic Greene, un homme d’affaires impitoyable membre de l’organisation. De l’Autriche à l’Italie, en passant par l’Amérique du Sud, Bond mettra à jour un complot visant à prendre le contrôle de l’une des ressources naturelles les plus importantes au monde. Plongez dans une nouvelle aventure où se mêlera trahison et meurtres.

 

 

 

Espionnage sombre et brutal pour agent secret assoiffé de vengeance

 

Dans la continuité de Casino Royale, Quantum of solace reprend là où on avait quitté 007. Bond vient de capturer Mt White. Manque de bol, le voila poursuivit par ses hommes. Débute une course poursuite à voitures bourrin et nerveuse. Là, on voit direct la différence entre la manière de tourner de Martin Campbell et celle de Marc Foster.

quantum of solace affrontement

L’un se la jouait bourrin, l’autre va la jouer bourrin jusqu’au caméraman. Pas de shaky cam à la Jason Bourne,  les scènes d’action seront toutes lisibles, sans défauts, accentuées par des acteurs qui font le job jusqu’au bout, nous donnant la sensation de réalisme tant lorsqu’ils se cognent entre eux que lors des scènes de fusillades.  Les moments de calmes ne le resterons pas longtemps, le montage y allant franco sans perdre son temps avec des transitions et de la parlotte.

Quantum-of-Solace gros plan sur le regard de james bond

Daniel Craig, égale à lui-même, continue sur sa lancée, bien décidé à offrir aux aficionados de James Bond, un nouveau produit.  C’est un fait, ce 22ème opus de notre agent double zéro n’est pas parfait, loin derrière Casino Royale, son homologue. Peut être est ce cette histoire de grève des scénaristes au moment du tournage du film qui a tout fait capoté ? Peut être le bad guy de notre film ? Le montage écourté ? L’intrigue un peu trop classique ?  L’arrivée d’effets spéciaux numériques brisant les codes de ce reboot ? Ce générique chanté par Alicia Keys et Jack White, beaucoup moins cool et prenant que le précédent interprété par Chris Cornell ?

quantum of solace Je connais un balayeur qui va vite pointer au chômage.
Je connais un balayeur qui va vite pointer au chômage.

Oui, ça sent le montage coupé à plein nez et pourtant, on n’en est bizarrement pas gêné. Ce qu’il nous gène c’est son scénario, bon au départ, impliquant une histoire émotionnellement forte puisqu’elle voit Bond sombrer dans une véritable prison émotionnelle. James, en roue libre, aveuglé par la haine et le chagrin, n’arrive plus à dissocier les bons des méchants. Gare à celui qui se mettra sur son chemin. Coté action, vous serez servis.  Courses poursuites à voitures, sur les toits des appartements Italiens, dans un opéra,  à bateau, et carrément en avion. Du coté du traitement de James et son rapport avec notre nouvelle histoire, c’est un sans fautes.

Quantum-of-Solace mathieu amalric green et son homme de main
Green et son sympathique homme de main. Encore un coiffeur en taule.

Par contre, en ce qui concerne l’intrigue, on sent le produit incomplet. Mauvais traitement du bad guy interprété par le freluquet Mathieu Amalric en chemise Hawaïenne et qui, logiquement, ne tiendra même pas 2minutes en têtes à têtes avec Daniel Craig, MAIS, on lui donne le bénéfice du doute. Après tout, on est au cinoche, on peut avoir des surprises. Qu’importe, le traitement du personnage fait peine à voir. D’accord, cette fois, nous avons affaire à un businessman et non un comploteur cicatrisé de partout mais quand même.  Amalric n’est pas mauvais acteur, son personnage de Greene manque juste d’épaisseur. Le pire méchant de l’histoire des James Bond, c’est malheureusement lui.

 

Pour ce qui est de notre nouvelle James Bond girl, on en a, tout comme Casino Royale: deux. La ravissante et sexy Gemma Aterton et Olga Kurylenko. Alors que l’une passe à la trappe en moins de 5minutes, l’autre se verra omniprésente. Pas de partie de twister avec notre héros mais un objectif commun: la vengeance. Joli jeu pour l’ancienne mannequin marquée par un passé tragique. Le tandem formé avec Daniel Craig marche. Pas d’amourette, ça change. Quantum of solace, en plus de ramener une nouvelle fois Judi Dench alias M et lui donner un rôle plus conséquent, verra le retour de trois personnages importants de Casino Royale: Mr White, Mathis et Félix l’agent de la CIA ayant donné un coup de main à Bond.

 

Pour ne pas vouloir venger la mort d’un être cher, il faudrait être le dernier des salauds.

 

Au final, Quantum of solace déçoit par son scénario ultra simple mais complexe, alors que visuellement, ce sera l’inverse, proposant un spectacle digne d’un James Bond. Explosif, nerveux, fun. Toujours pas de gadgets mais une jolie conclusion à cette intrigue tournant autour de la vengeance. Et si ce n’était pourtant que le début?

Publicités

Un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.