Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Le magicien d’Oz : Voyage mémorable au pays de l’imagination

L’heure est à la découverte. Retour dans un lointain passé, retour à la fin des années 30. Si toi aussi tu aimes cette sensation de retomber en enfance en découvrant un film, si la qualité de l’image vieillotte ne te gène pas du moment que la féérie et la magie sont bien là, si Mary Poppins fait parti de tes classiques te donnant envie de chanter et danser, alors suis le chemin en briques jaunes et entre aux cotés de Dorothy et son chien Toto dans le monde d’Oz.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Victor Fleming

Genre: Comédie musicale, fantastique, Aventure

Film Américain

Durée: 1h41 environ

A conseiller à partir de 5 ans

 

Le magicien d'oz affiche

L’histoire

 

Dorothy, jeune orpheline rêveuse n’arrivant pas à se faire une place dans le monde, se demandant s’il n’y a pas mieux ailleurs, et vivant dans une petite ferme du Kansas avec son oncle et sa tante, se voit confronté aux horribles intentions qu’à son horrible voisine riche et détestable voulant enlever son chien Toto. Lorsqu’une tornade éclate, Dorothy assommée alors qu’elle tentait de se réfugier dans un lieu sûr, se réveille plus tard loin du Kansas.  La tornade semble avoir emportée cette dernière, son chien et sa maison dans un autre pays, Oz. Pour retourner chez elle, la jeune fille devra se rendre à la cité d’Emeraude pour demander de l’aide au magicien d’Oz. En chemin, elle croisera la route d’un épouvantail vivant mais n’ayant pas de cerveau, d’un homme de fer n’ayant pas de cœur, et d’un lion n’ayant pas de courage. Toute la petite troupe est partie pour une grande aventure, tout en étant pourchassée par une méchante sorcière bien remontée depuis que Dorothy a récupéré les souliers de rubis magiques de sa sœur.

 

 

 

Le saviez-vous ?

 

  • Le cinquième anniversaire du film aura été marquant. Un dimanche matin pluvieux, au mois d’aout, voyait défiler dans le centre ville de Manhattan la plus grande manifestation des fans du Magicien d’Oz. Un évènement tellement spectaculaire qu’il se retrouvera dans le livre Guinness des records. Près de 5000 participants déguisés et enthousiastes, enfants, adolescents, adultes voir personnes âgées, faisant des claquettes sur la 34ème rue. C’est dire à quel point ce film intemporel aura marqué des générations.

 

  • Pour l’anniversaire du film, des vrais souliers de rubis ont été créés par la maison Harry Winston. Leurs valeurs : 3 millions de dollars car, étant faits de vrais rubis.

 

  • Nombreux des acteurs nains, une bonne centaine incarnant dans notre film, les Munchkins, travaillaient dans des spectacles ou cirques du monde entier.

 

  • La tornade en début de film a été créée d’une façon plutôt originale. Une sorte de cheminée en mousseline (tissu de coton) attachée à une passerelle longue comme la scène. Le bas de la tornade était quant à lui fixé dans une fente du sol en forme de S. Par la suite, on utilisait une pelle et de la terre à foulon pour faire la poussière au sol. La tornade mesurait environ 10mètres.

 

 

  • Le costume de lion porté par Bert Lahr, pesait 41 kilos. Jack Haley, l’homme de fer, ne pouvant pas s’asseoir lorsqu’il portait son costume, pouvais seulement entre deux scènes, se repose sur une planche inclinée. Pour l’anecdote, Bert Lahr disait qu’Haley pourrait dormir sur un crochet de boucherie. Oui, malgré le tournage éprouvant, les acteurs gardaient l’humour.

 

Le voyage qu’on ne regrette pas

 

Plus de 70 années nous séparent du Magicien d’Oz. Oui, ça fait froid dans le dos. En ressort illico cette question logique : vais- bailler aux corneilles au point de m’endormir pendant la vision de cette œuvre ? Nous sommes à la fin des années 30 et après que Disney est remporté un succès phénoménal grâce à son Blanche Neige et les sept nains, voila que le président de la MGM réussissait à acquérir les droits du Magicien d’Oz pour le porter à l’écran et ainsi, espérer peut être rencontré le succès lui aussi. Et il réussira.

le magicien d oz les souliers de rubis

Considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands classiques, Le magicien d’Oz, nommé cinq fois aux oscars dont celui du meilleur film, remportant deux statuettes pour la musique et la célèbre chanson et ode au rêve de chacun « Over the rainbow », reprise bien des fois, des années plus tard, notamment par Israel Kamakawiwoʻole sous le nom de « What a wonderful world », on comprend l’enthousiasme. Judy Garlang, c’était quelque chose, tout comme Ray Bolger et Bert Lahr. Ce dernier, énergique, aussi drôle que talentueux, rappelle d’ailleurs Dick Van Dyke, ironiquement, le « Bert » de Mary Poppins, ou Mickey Rooney dans Peter et Elliott le dragon.

magicien d oz dorothy et toto dans la ferme

Quand t’auras fini tes niaiseries, tu seras gentille de remplir ma gamelle d eau, j(ai la gorge sèche.

Le film a beau daté, le jeu des acteurs a beau paraitre naïf, niais, et l’ambiance enfantin colorée, Le magicien d’Oz est une mine à émotions. Spectaculaire, coloré, les décors, le travail sur les costumes, les chorégraphies des danses et les effets spéciaux qui, bizarrement, passent sans soucis, les répliques et chansons enjouées donnent le ton : 1h40 de magie.

 

Toto, j’ai l’impression que nous ne sommes plus au Kansas.

 

Ce vieux film au charme indéniable

 

Sous ses airs de pièce théâtrale à gros budget enchainant les scénettes à la manière d’Alice au pays des merveilles, l’interprétation exagérée des acteurs, bien que voulue, Le magicien d’Oz donne deux sentiments. La première, celle d’avoir la sensation d’évoluer dans un univers pouvant facilement avoir sa place parmi les classiques de Disney. La seconde, l’interprétation des acteurs et actrices amuse tellement, nous fait tellement retomber en enfance, que nous, spectateurs, avons cette envie de participer, d’enfiler un costume et de faire partie de l’histoire.

le magicien d oz la sorciere de l ouest envoyant ses singes volants pourchasser dorothy

C’est qu’elle y tient aux souliers de rubis la sorcière de l’ouest.

Oui, aussi étrange et surprenant que ca puisse paraitre, d’autant plus pour quelqu’un n’imaginant pas du tout en faire son métier, Le magicien d’Oz donne envie d’être acteur. Du Kansas en noir et blanc, au pays d’Oz, nous voila vivre dans un rêve devenu réalité.  Plus qu’un film, un symbole, celui du fantastique.

le magicien d oz dorothy et toto suivant le chemin de briques jaunes encouragée par les munchkins

A partir du moment où Dorothy ouvre la porte de sa maison pour découvrir qu’elle n’est plus au Kansas, c’est l’émerveillement. La transition noir et blanc/couleurs nous fait réellement changer d’univers en même temps que son héroïne. Du jamais vu, une nouveauté surprenante, une petite révolution, surtout à l’époque. Le magicien d’Oz touche non seulement les enfants mais également l’enfant qui est en chacun de nous.

le magicien d oz dorothy et toto aux cotés de l homme de fer l'épouvantail et le lion

Aux cotés de Dorothy et son chien Toto, un magnifique voyage rempli de féérie, de rencontres fantastiques comme les habitants de Munchkinland semblant sortir tout droit d’une confiserie voir d’un magasin voyant ses jouets prendre vie, et tout un tas de petites loufoqueries émergeant directement de l’imaginaire se manifestent devant nous. Faisant la connaissance de compagnons adorables forçant la sympathie et la compassion, cette aventure vécue, elle sera mémorable. Partant de là, Le magicien d’Oz se veut comme un E.T, intemporel, mémorable et éternel. Voila ce que c’est du vrai cinéma, très loin du cinéma numérique d’aujourd’hui, sans âme.

le magicien d oz la cite d emeraude

Persévérance, courage, quête identitaire, importance d’avoir des amis et d’être dans un groupe, évoluer, se donner les moyens d’avancer et résoudre ses problèmes, lien entre la réalité et le rêve, le rythme du Magicien d’Oz sera lent afin que les enfants saisissent le sens de ce qu’il se passe à l’écran. Quant à la moralité de notre histoire, celle parlant d’exil, elle nous montre que le seul foyer dans lequel on se sent bien, c’est celui que l’on se fabrique soi même avec les personnes qu’on aime. « There’s no place like home », « rien ne vaut son chez soi », comme dit Dorothy…

 

Au final, Le magicien d’Oz, une invitation au rêve, débordant de tendresse, de gentillesse, d’humour, de magie et de féérie, de bons sentiments, d’aventure, de scènes cultes (la scène de la tornade en début de film), de chansons rythmées donnant la patate, avec un poil de terreur grâce à la méchante sorcière de l’ouest et ses singes volants habillés en grooms. Une aventure si culte ne ressemblant à aucun autre film, ça ne s’oublie pas, ça ne se loupe pas.

 

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Aventure, Comédie musicale, enfants, Fantastique, Films cultes et sagas à voir

2 Réponses »

Rétroliens

  1. Le Magicien d’Oz  Édition 75ème Anniversaire limitée Bluray: Le coffret qui faisait remonter le temps – Le Cinéma de Mister J
  2. Hot Shots 2 : Ce film vous fera mourir de rire jusqu’à ce que vous soyez mort – Le Cinéma de Mister J

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :