Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Into the wild : Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé

A vous qui en avez marre de la routine et de votre confort, à vous qui avez compris que la vie, la vraie, c’est la nature et les animaux, Sean Penn vous propose de vivre une expérience cinématographique inoubliable. Revivez la véritable histoire de Christopher McCandless, qui, sur un coup de tête à l’âge de 22 ans, quitta ville, famille et aisance pour la vie sauvage. Into the Wild, voyage au bout de la solitude…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Sean Penn

Genre : Biopic, Aventure, Drame

Film Américain

Durée : 2h30 environ

 

Into the wild affiche

L’histoire

 

Fraichement diplômé, Christopher McCandless, 22 ans, pourtant promis à un brillant avenir, décide avec surprise de tourner le dos à son existence confortable. Décidant de laisser derrière lui tout ce qu’il a construit, Christopher, rebaptisé « Alexander Supertramp », prend la route, sac sur le dos, de la Californie en passant par l’Alaska, partant vivre en totale communion avec la nature. Suivez son périple.

 

 

 

Biopic d’une justesse donnant une sensation incroyable de liberté de soi

 

Ah Into the wild, je pourrais en parler des heures, essayant d’argumenter les raisons qui font qu’il est si profond, si culte. Mais pourquoi diantre Into the wild est si cher aux yeux de nombreux cinéphiles? Parce que déjà, Sean Penn, son réalisateur, a eu le souci du détail. Très pointilleux, en plus d’avoir voulu absolument recréer la vraie histoire de Christopher au millimètre près, il ne cherchera pas à meubler quoique ce soit en termes de narration ou de visuel. Le directeur de la photographie qu’il a embauché, s’amuse. Jeu de lumières et de couleurs, quelque chose de fantastique se déroule sous nos yeux. Comme si un journal intime prenait vie. Puis il y a le travail sur les costumes portés par Chris, racontant les lieux qu’il a traversés.

into the wild christopher brulant ses derniers dollars et partant pour sa nouvelle vie

Into the Wild a beau être un film, il se veut immersif, nous emmenant dans une véritable aventure humaine à travers le regard d’un jeune homme qui a compris qu’un boulot, un toit pour dormir, des belles fringues, une belle situation financière, ça n’était pas tout, ce n’est que matériel.

into the wild christopher en alaska

La vie, c’est beaucoup plus que tout ça, c’est ce qui est justement illustré dans cette œuvre. Dans ce voyage en solitaire, Christopher, et nous, en plus de découvrir des paysages américains sublimes, croiserons le chemin de personnages aussi touchants les uns que les autres, tous ayant vécus quelque chose de fort, tous enseignant à notre héros des valeurs humaines fondamentales.

into the wild christopher emerveillé

Into the wild se veut intelligent autant narrativement que du coté du choix des musiques, de la mise en scène et des dialogues. Vous allez rire, vous allez beaucoup pleurer, vous allez vous attacher aux personnages, vous allez comprendre la façon dont nous devrions tous vivre. L’homme et la nature, l’homme et l’animal, l’homme et la femme, vivre en harmonie avec tout ce qui a été créé rien que pour nous.

into the wild christopher lisant sur un rocher

Certaines discussions seront fortes en émotions. Notamment cette scène entre Chris et Ron, le gentil petit grand père. Quant au montage, chronologiquement mélangé avec ce flash forward montrant ce qui va arriver à notre héros, il permet à notre œuvre de se tourner vers l’originalité. De quoi maintenir le suspense jusqu’à la fin. Comment ça c’est passé ?  Comment Chris en est-il arrivé là ? Comment tout a commencé ? Vous cernerez tout de l’histoire et de la personnalité du héros. Pas de problèmes de lecture, on comprendra sans problèmes. On n’oubliera pas les répercussions psychologiques sur la vie de la famille de Chris et comment sans s’en rendre compte, le jeune homme créera un véritablement chamboulement dramatique chez ses parents et sa sœur.

 

Et si je souriais, je me jetais dans vos bras. Verriez-vous alors ce que je vois maintenant ?

 

Le film qui donnait envie de voyager

 

Dakota, Mexique, Oregon, plus de 30 villes différentes traversées, Into the wild vous fait voir du pays depuis votre canapé. Notre histoire, chapitrée,  sera formée d’une succession d’épisodes évoquant les différents voyages de Chris. A cela, la bande son en rajoute une couche coté émotion. Michael Brook et Kaki King signe une bande originale extraordinaire ajoutant une grande intensité dramatique et beaucoup de grâce aux paysages parcourus.

into-the-wild-movie-lewis-watson

On rend justice à la faune et la flore. Eddie Vedder a aussi composé plusieurs chansons pour le film. Le chanteur c’est approprié l’histoire et la psychologie de notre personnage principal, décrivant, illustrant musicalement ses pensées les plus intimes, exprimant son ressenti. Du génie.  Les chansons fonctionneront comme si un narrateur comptant le voyage de Chris.

into the wild christopher face à au soleil se couchant sur la mer

Nous avons tous besoin de vivre une aventure pour nous retrouver seul avec nous même. Penser à nos choix passé et présent, découvrir qui nous sommes vraiment, prendre des décisions pour l’avenir. Christopher, lui, a osé se lancer sans réfléchir, sans se laisser influencer par la peur. Manger, boire, trouver un abri où dormir, le jeune homme aura eu un sacré courage, une vraie force de caractère. Surtout, le plus important au cours de sa grande aventure en solitaire, il finira par enfin comprendre que le bonheur n’est réel, que s’il est partagé.

 

Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue.

 

Au final, ne cherchez pas, Into the wild a beau être long, il vous laissera bouche bée. A la fois tragique et rempli d’espoir, d’optimisme, de rêverie, de poésie, de philosophie, et de réalisme, ce récit, brillamment interprété par Emile Hirsch accompagné de tout un tas de guests de choix (Jenna Malone, Vince Vaughn, Kristen Stewart, Cathererine Keener, Hal Holbrook, Brian H.Dierker), est un incontournable à voir surtout l’été. Oui, il y a des films comme ça…

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Aventure, Biopic, Drame, Films cultes et sagas à voir

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :