Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Hot Shots : Top Gun a sa parodie

Qu’il est bon de rire de la bêtise humaine. Dans les années 80/90, le cinéma américain voyait débarquer le film parodique. Le but de ce genre: ce moqué gentiment des films qui ont marqué l’histoire du cinéma. En prenant comme base, le scénario d’UN film ayant marqué la culture pop, on construisait tout un long métrage enchainant en cours de route les références aux classiques. Naquit en 1991, Hot Shots, parodie de Top Gun…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Jim Abrahams

Gene : Comédie, Action

Film Américain

Durée : 1h24 environ

 

Restez jusqu’au générique pour avoir la chance de posséder la vraie recette des brownies !

 

Hot_Shots affiche

L’histoire

 

Topper Harley, pilote talentueux de l’US Air Force, n’arrive pas à s’émanciper de feu son père, décédé vingt ans plus tôt. Retiré depuis dans un village Indien, le voila reprendre la voie des airs, recruté par le commandant Block pour mission délicate impliquant le Proche-Orient.

 

 

 

 

 

La franchise qui repoussait les limites de la bêtise humaine

 

Si tu n’as pas encore vu un Hot Shots, c’est que t’as raté ta vie de cinéphile. Rien que son affiche illustre déjà l’univers dans lequel tu vas mettre les pieds et je peux te l’assurer : tu as bien fait d’y mettre les pieds. Comme les Y-a-t-il ou les Scary Movie, Hot Shot, c’est le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un fan de cinéma. Jim Abrahams, créateur de la saga des Ya-t-il, n’en a pas fini avec le film parodique.

hot shot topper harley

Reprenant quasiment traits pour traits le scénario d’un certain Top Gun, Hot Shots, mettant en scène Charlie Sheen dans la peau de Topper Harley, faux sosie d’un certain Maverick interprété par Tom Cruise, ce film nous montre que nombreux ce sont qui avaient tord à son égard en regardant sa bande annonce. Des gags lourds, si, bien écrits, peuvent faire rire. Cette comédie en est la preuve vivante. A bas les préjugés, ce film, vous devez le voir. Voila pourquoi…

hot shot les avions

Dans Hot Shots, les avions de chasse peuvent avoir une autre utilisation…

Hot Shots multiplie les références aux films cultes et il le fait bien. De Full Metal Jacket en passant par Superman, Rocky voir carrément Danse avec les loups, les scènes cultisissimes fusent, tout comme les répliques. Hot Shots ne se vante pas, au contraire, il assume jusqu’au bout sa stupidité. Le pire dans tout ça, c’est qu’on rit à en avoir des crampes. Mieux vaut être allé vider sa vessie avant de lancer le film.

hot shot vous pouvez faire une pause

Vous pouvez faire une pause.

Du gag visuel, du gag auditif, l’humour d’Hot Shot tape en plein dans le caricatural. Sa marque de fabrique : se permettre de basculer dans le cartoonesque en rappelant aux plus vieux l’univers des Looney Tunes avec ces gags, expressions, et bruitages. Premier plan, arrière plan, il se passe toujours un truc. Surtout, Hot Shots prend plaisir à ridiculiser ses personnages au plus haut point tout en se moquant des hommes de pouvoirs. Vingt-sept ans nous séparent de ce film, l’effet reste le même. Que vous soyez fan ou non du genre, réceptif ou non de l’humour potache et burlesque, impossible de rester de marbre devant une parodie si réussie. C’est stupide et pourtant si subtil dans la manière dont les scénaristes ont su construire gag et écris les répliques. Franchement: le coup de la sonnette et des verrous pour entrer dans un tipi d’indien, quel type aurait eu une idée pareille?

 

Je le connais ce parfum…Qu’est ce que c’est ?

Vicks. J’ai un gros rhume.

 

Lui, il assume sa bêtise

 

Dans Hot Shots, clairement, c’est l’US Air Force qui en prend pour son grade ici, tout comme l’honneur typiquement américain. L’art du décalage, l’autodérision, le non-sens, le second degré n’ont jamais autant brillés. Quand un petit rien devient le plus grand n’importe quoi, vous savez que Jim Abrahams est passé par là. Ajoutez à ça des acteurs et actrices qui font le taf avec des contrefaçons de personnages du vrai Top Gun (Cary Elwes remplace Val Kilmer en Iceman), et les 1h24 de film vont vous paraitre très courtes.

hot shot amiral benson se nettoyant les oreilles

La palme reviendra à Lloyd Bridges, irrésistible en Amiral Thomas Benson. Notre Amiral, on ne sait pas par quel miracle il a pu occuper un poste si important compte tenu du niveau de bêtise qu’il atteint. C’est qu’à coté, les mecs des Anges de la téléréalité passeraient presque (j’accentue bien sur le PRESQUE) pour des Einstein. Incompétent, à coté de la plaque, Lloyd Bridges, sa bouille de grand-père idéal, son sourire, sa présence, il aurait mérité une récompense.

hot shot amiral benson

Depuis qu’il a fait la guerre au Vietnam et participé à la bataille de Little Big Horn (ne me demandez pas comment c’est possible, c’est ça le meilleur), Benson est un autre homme physiquement et psychologiquement. Physiquement le monsieur semble être proche d’un Terminator. Yeux en céramique, crane aimanté pour faire tenir ses cheveux, corps en acier, chute, coups, Benson résiste à tout. Pour le psychique, ce n’est pas mieux. Entre les troubles de la mémoire, les troubles dissociatifs, cette incapacité à ne pas faire la différence entre un tableau et une fenêtre, ainsi que cette manie de prendre les jeux de mots au pied de la lettre, Benson, n’en loupe pas une.

hot-Shot topper fait cuir du bacon et des oeufs sur le ventre de ramada

Pour la touche glam, on appellera Valeria Golino, la fiancée de Charlie Babbitt dans Rain Man qui, en plus d’être très douée à cheval, a un don particulier puisqu’elle est capable de chauffer tout ce que vous posez sur son petit bidon. Plus besoin d’appareil à raclette.

Aux cotés de ces personnages, Jon Cryer (oui le Alan Harper de Mon oncle Charly) dans le rôle de « Fausse couche », un pilote atteint de strabisme (puissance 10), et William O’Leary alias Pas de bol, un pilote qui porte tragiquement bien son nom. Cerise sur le gâteau, n’oublions pas non plus ce petit chihuahua, toujours le même, toujours assis là où il ne faut pas.

 

Dans exactement 5heures et 17 minutes, nous attaquons le Capitole.

Vous voulez dire la Capitale je crois ?

 

Au final, Hot Shots, c’est du film assumant sa bêtise jusqu’au bout et en jouant jusqu’au bout. Répliques, gags, mise en scène, jeu des acteurs, ce spectacle délirant et haut en couleurs commandé des mains de maitres par Charlie Sheen et Lloyd Bridges est à voir IMPERATIVEMENT pour se poiler en famille. Culte. Vous pensiez qu’Hot Shots était déjà bien bidonnant ? Attendez de voir sa suite…

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, Comédie, Films cultes et sagas à voir

1 réponse »

Rétroliens

  1. Hot Shots 2 : Ce film vous fera mourir de rire jusqu’à ce que vous soyez mort – Le Cinéma de Mister J

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :