Destination Finale 2 : Belle idée pour une campagne de la prévention routière

Trois ans après nous avoir donné envie de ne PLUS JAMAIS reprendre l’avion, la mort n’a pas finie son jeu de massacres. La franchise Destination finale fait son retour pour un deuxième opus. Nouveaux personnages, nouvelle intrigue, l’enjeu restera le même, tout comme le concept. Après Alex, au tour de Kimberly, une jeune adulte, d’avoir une terrible vision d’une tragédie. Inlassablement sadique et machiavélique, la mort a trouvée de nouveaux souffres douleurs…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Davis R. Ellis

Genre : Fantastique, Epouvante, Horreur, Drame

Film Américain

Durée : 1h30

Interdit aux moins de 12 ans

 

Destination finale 2 affiche

L’histoire

 

Un an après l’explosion du vol 180, Kimberly Corman, jeune étudiante, part en week-end avec ses amis. Sur la route, elle a la vision d’un terrible carambolage tuant de nombreuses personnes à cause de rondins de bois qui se détachent d’un convoi accidentellement. Tout semble si vrai que la jeune femme, refusant que cette vision se produise, décide de bloquer l’accès à l’autoroute.  Alors que ce choix lui aura permis de sauver bon nombres de personnes, elle ne tardera pas à comprendre qu’on n’échappe ni à sa destinée, ni à la mort. Elle va alors demander de l’aide à la seule rescapée du vol 180 : Claire Rivers.

 

Imaginatif et spectaculaire, comme son ainé

 

On prend les mêmes, on recommence mais en mieux? Qui a dit qu’une suite pouvait pousser le concept de son homologue en plus loin tout en arrivant à faire mieux? Destination Finale 2 fait parti de ces franchises. Dans ce deuxième opus, les personnages principaux, plus attachants que leurs homologues seront différents les uns des autres, les morts ingénieuses toujours aussi tordues seront toujours aussi bien foutues.

destination finale 2 un petit garcon s'amuse avec une voiture et un camion en jouets
Encore un sale gosse! J’en connais un qui mériterait de ne pas avoir de gouter. 

Comme son prédécesseur, Destination Finale 2 veut faire plaisir aux fans sadiques raffolant de scènes gores. Vous allez en manger, bien plus que ce que vous pouviez imaginer, jusqu’à faire passer Destination Finale 1 pour une mise en bouche.  La mort n’a aucune pitié, quelque soit votre statut. Surtout, la mort, elle n’aime pas que la vie commence à vous sourire après de dures épreuves. Résultat, tout un tas de personnages en ayant sévèrement bavés nous serons présentés. Un type sans le sous qui vient de gagner au loto, une jeune femme venant enfin de rencontrer l’homme de sa vie et finie de payer sa maison, un flic intègre, une jeune fille venant de perdre sa mère,  une célibataire enceinte, une veuve élevant seule son fils de 15 ans.

destination finale 2 affiche promo
Quelques uns des protagonistes de notre film. Comme vous pouvez le remarquer, Claire (toujours incarnée par Ali Larter de la série Heroes), survivante de Destination finale 1, fait son retour.

8 survivants au total (soit un perso de plus que dans le 1), en 1h30, le film va trouver un bon rythme, jonglant entre thriller, drame et scènes horrifiques. Dans ce second film, on veut vous rendre parano, vous aurez une bonne raison de ne plus aller chez le dentiste et arrêter d’effrayer les pigeons. Corps écrasés, découpés à coup de barbelés, têtes coupées, gros carambolage spectaculaire sur une autoroute à te donner envie de ne plus DU TOUT reprendre le volant ou accompagné qui que ce soit pour un long trajet. Ce qu’il y a de bien avec Destination Finale 2 c’est qui ne fait pas copié-collé de son prédécesseur. La diversité du casting avec des jeunes adultes, ados, adultes, noirs, blancs, y fait beaucoup. Surtout, le choc, la tragédie, dans ce film sera différent du premier.

 

Je crois qu’il existe une sorte de force ou présence maléfique invisible, qui nous entoure chaque jour, et qui détermine l’heure de notre mort. Certaines personnes la nomment « la force du diable », mais je pense que la connotation religieuse n’est…enfin, je préfère l’appeler la mort. C’est tout.

 

La mort ne chôme jamais

 

David R.Ellis reprend bien le joujou de James Wong. Il en prend soin, refuse de s’éloigner de l’ambiance de son papa et continue à mettre en avant la mort elle même, travailleuse acharnée aimant le travail bien fait. Les réactions en chaine calculées au millimètre, à la seconde près, incluant des objets pas si innocents que ça continuent de nous fournir de la mort bien sadique.

destination finale 2 ca n a definitivement pas que du bon de survivre à un accident
Ca n’a définitivement pas que du bon de survivre à un accident.

Rien que la première vision de notre héroïne en dit long sur ce qui vous attendra par la suite. Cette scène réaliste, violente, tragique, traumatisante, glaçante, ne fera pas rire. Le reste par contre, ça ce discute. Comme pour le premier, ce Destination Finale se veut fun du point de vue diversité des meurtres.  On prend toujours plaisir à voir la réaction stupide mais tellement humaine qu’ont nos victimes tentant vainement d’échapper à une mort certaine.

destination finale 2 kimberly sous le choc

Une force maléfique invisible rode. Dans le film comme dans la vie réelle, difficile de ne pas supposer ça en vue des morts étranges frappant survivants et survivantes d’un accident grave. Comme le souligne un passage en début de film : il faut que les gens se posent des questions sur ce que l’on nomme à tout instant « coïncidences ». Et si c’était quelque chose d’autre ? La mort a un plan et nous en faisons tous parti. A méditer…sans vivre dans une perpétuelle angoisse.

destination finale 2 claire fait son retour
Les fans des séries tv des années 90 auront reconnu tout à gauche Michael Landes, le premier Jimmy Olsen de la série Lois et Clark: Les nouvelles aventures de Superman.

A mesure où l’on avance dans l’histoire, on s’aperçoit que ce film ne manque pas d’ingéniosités scénaristiques. Pour une fois, une suite de film d’horreur ne se reposant pas sur ses lauriers. En effet, les héros de cette suite ont un lien direct avec les survivants du vol 180 de Destination Finale 1.  Ca, c’était une autre raison pour vous encourager à voir cette suite.

 

Il n’y a qu’une nouvelle vie qui peut vaincre la mort.

 

Au final, plus rythmé, plus spectaculaire, plus fascinant à regarder, plus gore, Destination Finale 2 reprend le concept du premier en en faisant quelque chose de plus développé  offrant une histoire différente avec des nouveaux personnages variés et pour certains, attachants. L’ambiance morbide et stressante de l’épisode 1 répond présente, tout comme la mort, toujours aussi originale pour emporter ses victimes. Un des meilleurs opus de la saga.