Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

John Q : Denzel Washington prêt à mourir pour sauver son fils

Et vous ? Si c’était votre fils, ou votre fille ? Qu’auriez vous fait ? Quand un père aimant dont le fils à besoin d’une greffe de cœur, est forcé, suite à des problèmes d’assurance, de prendre en otage tout un hôpital, ça donne un magnifique petit thriller engagé avec un Denzel Washington éblouissant. A la fois touchant, empathique, original, dénonçant en prime les lois honteuses de la société américaine où le riche est toujours le gagnant de l’histoire.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Nick Cassavetes

Genre : Drame, Thriller

Film Américain

Durée : 1h51 environ

 

John q affiche

L’histoire

 

Un bon père de famille suant sang et eau pour offrir à sa femme et son fils une vie normale voit sa vie basculer lorsque Michael, son fils fait un malaise au cours d’un match de base-ball. Transporté à l’hôpital, Michael a besoin d’une transplantation cardiaque d’urgence. Seulement, la transplantation n’est pas couverte par l’assurance de John. Après avoir tout tenté pour récolter l’argent nécessaire, John, face à la mort plus que probable de son fils, décide de passer par la violence en prenant en otage le personnel et les patients de l’établissement médical.

 

 

Un drame émouvant et engagé

 

Un sentiment d’impuissance, de l’émotion intense, voila ce que John Q (Q pour Quincy) m’aura fait ressentir. Imaginez ce sentiment ressenti par ses parents touché par un terrible drame. Qu’auriez vous fait à leur place? Quand on aime son enfant, on est capable du meilleur, comme du pire. John Q est là pour nous montrer les deux. Oter sa propre vie, finir en prison, qui d’autres que Denzel Washington aurait pu incarner un personnage à la fois honnête, courageux et désespéré?  Je ne le dirais jamais assez, Denzel incarne tout ce qu’il y a de plus beau chez l’être humain. A chacun de ses films, il montre une nouvelle fois cette facette forçant le respect. A travers son personnage, l’acteur continue de transmettre tout un tas d’émotions.

john q dans sa compagnie d assurance

Colère, souffrance, incertitude, peur, joie, Washington n’a pas hésité une seule seconde à plonger dans la réalité pour travailler son personnage. John Q est un type normal, travailleur qui, comme pour la plupart d’entre nous, galère à payer toutes ses factures, son assurance et tout ce qu’il lui permet de subvenir aux besoins quotidiens de sa famille. Ce qu’il fait est héroïque, pas ce qu’il est.  A ces cotés, l’actrice Kimberly Elise campe le rôle de sa femme, Denise. Surprise de choix en voyant que l’actrice, d’une justesse incroyable, possède une alchimie presque fusionnelle aux cotés de son partenaire. A croire que les deux acteurs sont ensemble dans la vie réelle. Pour un drame, ça n’en sera que meilleur coté crédibilité. Grace à ça, grâce au jeu de l’étonnant Daniel E.Smith interprétant le fils de John et Denise, notre histoire gagne à 100% d’authenticité.

john q au chevet de son fils

La famille c’est important. Cette famille là, les Archibald, en particulier. Dans John Q, le réalisateur nous fait comprendre qu’une chose toute simple peut détruire une famille. Jamais ils n’auraient pensé que leur fils est besoin d’un nouveau cœur. Cette tragédie sera dur à vivre pour eux, mais leur amour est et restera inconditionnel.  Sa femme met à John une pression monstrueuse alors qu’il fait déjà tout pour s’en sortir, il n’arrive pas à trouver l’argent nécessaire à faire opérer son fils, l’hôpital veut renvoyer ce dernier chez lui, et s’il rentre, il mourra.  John doit tout faire pour protéger sa famille. Il a tenté de trouver une solution, cherché une issue à tout ça.

 

Non papa, pas « Au revoir », je déteste ce mot ! À toute à l’heure !

 

Ceci n’est pas tiré d’une histoire vraie et pourtant, ça pourrait l’être

 

Coincé face à des médecins obligés d’obéir aux ordres de la hiérarchie, John prendra la mauvaise décision.  C’est là toute l’ambigüité de John Q. Ce que le personnage va faire est héroïque, MAIS, prendre en otage tout un hôpital, c’était la chose à ne pas faire.  Hélas, tous sans exception, lorsqu’on n’obtient pas satisfaction pour quelque chose d’important, on craque, on fait des choses que j’aurai on aurait pensé faire. John va se retrouver à faire quelque chose qu’il n’a jamais fait. Ce n’était pas prémédité, il n’est pas pro de la prise d’otage.

john q discutant avec les otages

Quels soins sont couverts par votre assurance ? Quels médecins pouvez-vous voir ? Combien paieront-ils et combien vous devrez rajouter ? Trois questions auxquelles vous devez avoir une réponse avant de tenter quoique ce soit. Jamais on ne devrait s’inquiéter d’argent lorsqu’un proche est gravement malade.  Et pourtant… .  Attention, ce film n’a pas pour but de déverser sa haine sur le milieu médical. Pourtant, c’est une vérité, des millions d’américains n’ont pas d’assurance et chacun d’entre eux risque d’avoir un gros problème un jour ou l’autre. Comme quoi, les Etats Unis, même si la bouffe est moins chère, c’est pas si cool que ça d’y vivre.  Surtout pour les personnes à la santé fragile.

john q prenant en otage un agent du swat

Vous émouvoir, vous faire réfléchir, faire réfléchir le gouvernement américain, c’est là tout l’intérêt résidant dans ce drame. Pour faire face à Denzel, le réalisateur Nick Cassavetes n’a pas plaisanté en appelant des grosses pointures du cinéma américain : Robert Duvall à qui on colle dans les basques un Ray Liotta voyant John comme une menace pour les gens et pour son image de futur candidat à la mairie. Pour accentuer l’humanisme de John Q, on ajoute d’autres patients qui ont eux aussi besoin de soins. Au départ terrifiés, ils finiront par comprendre le geste de cet homme désespéré, et appuierons son choix. John s’en occupera, tissant des liens avec certaines et certains.

john q 2002 robert duvall et ray liotta

Et si vous pensiez qu’avec Denzel Washington, Kimbery Elise, Robert Duvall et Ray Liotta, vous seriez suffisamment servi coté casting, attendez de voir le reste en découvrant que James Woods et Anne Heche se joignent à la bande. James Woods, pour une fois, on lui donne le rôle d’un médecin en proie à un cruel dilemme, conscient du fait que son serment dans la vie, c’est le serment d’Hippocrate. Il sait que les greffes de cœur ne peuvent êtres faites aussi souvent qu’elles devraient, car elles sont chères. Et malheureusement, comme beaucoup ne sont pas assurés… .

john q denzel washington et james woods

Défendre l’idée qu’on ne pas toujours greffer un cœur à n’importe qui, qu’il y a un gros cout parce qu’il y a tout un matériel à acheter afin de sauver des vies, c’est le partie pris de notre personnage. On peut être en colère devant son inaction, cette sorte de froideur à l’égard de ce que traverse John Q, MAIS, à mesure de l’avancement de l’histoire, on aura une jolie surprise.  Pour une fois, Wood ne joue pas le rôle d’un pourri. Le rôle du pourri, plutôt LA pourrie, c’est Anne Heche qui s’y colle en interprétant une directrice d’hôpital qu’on aurait bien envie de zigouiller. Là encore, une surprise vous attend. C’est ça la magie de l’être humain. Grosse mention pour l’acteur James Finnerty jouant le rôle d’un infirmier compétent, prenant soin du fils de John Q comme s’il était un ami proche.

 

Je vous jure que je n’enterrerai pas mon enfant. C’est mon enfant qui m’enterrera.

 

Au final, John Q est important parlant d’un problème d’actualité montrant la négligence des Etats unis à l’égard de ces citoyens. Ceux devant être soignés mais ne possédant pas d’assurance sont ignorés et on les laisse mourir.  Tragique, injuste, ce film nous rappelle la dure réalité de la vie, nous touchant en plein cœur grâce à l’efficacité du jeu des acteurs, de la mise en scène pointilleuse, du travail sur les musiques et les dialogues intenses. Un chef d’œuvre à voir et à revoir.  Du grand Denzel Washington mais, est ce vraiment une nouveauté ?  

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Drame, Thriller

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :