Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Les Tortues Ninja 3 : Les désastreuses aventures des tortues ninja

Troisième et dernier opus pour Les Tortues Ninja. Après deux épisodes discutables, voila que ce troisième opus va mettre tout le monde d’accord. Exit New York, nos tortues voyagent dans le temps en se téléportant dans le Japon féodal pour jouer les samouraïs et se retrouver pris dans une guerre entre deux clans rivaux. Sur le papier c’est alléchant comme une bonne part de pizza. Quand est-il de la forme?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Stuart Gillard

Genre: Fantastique, Action, Aventure, Comédie

Film Américain

Durée: 1h36

 

les_tortues_ninja_3 affiche

L’histoire

 

En plein Japon du XVIIème siècle, le prince Kenshin, un révolutionnaire, tente de renverser le pays de la tyrannie de son père. De nos jours, à New York, April O’Neil se retrouve téléportée au Japon puis remplacée par Kenshin après avoir lu une inscription sur un sceptre qu’elle voulait offrir à maitre Splinter. Nos célèbres tortues ninja, bien décidées à sauver leur amie, arrivent à réutiliser le sceptre et se téléportent à leur tour au Japon féodal. Mais pour rentrer à leur époque, elles devront retrouver le sceptre perdu en chemin.

 

 

Un drame terrible est sur le point de ce produire

 

Jim Henson décédé, la troisième et dernière aventure des Tortues Ninja part déjà avec un très gros handicap. Dès la première apparition, vos yeux, ils vont piquer. Jim Henson avait fait un boulot de maitre en rendant plus vraies que nature nos quatre tortues. Les nouvelles personnes embauchées, elles ne font clairement pas le poids, saccageant tout le boulot effectué sur les deux précédents films.

les tortues ninja 3 le choc

Leonardo, Raphaelo, Micheangelo et Donatello ne ressemblent plus vraiment à des tortues, plutôt des grosses grenouilles aux gambettes fluettes et portant une carapace. Grosse perte musculaire et graisseuse (l’anorexie aurait-elle frappée nos héros ?), teinte verte fluo, taches noires multiples faisant plus gros boutons d’acné (oui, les problèmes de peau touchent aussi les tortues), l’animation des expressions de nos personnages fait d’autant plus peine à voir. De bonnes grosses têtes de psychopathes, surtout lorsqu’elles montrent leurs petites dents. Nos tortues font vraiment flipper. Leur maitre Splinter, lui il nous l’a joue Alf. Manque de budget, pour éviter de montrer que la marionnette, elle n’a pas de jambes,  on nous le colle soit derrière une fenêtre soit sur son fauteuil.

 

-Oh, oh…heu kimono, bonsaï, sushi?

-C’est quoi ce charabia?

-Bon j’avoue, mon Japonais est un peu rouillé.

 

Absurdités et lourdeurs

 

Son intrigue se déroulant principalement dans le Japon féodal, on se dit qu’on allait au moins voir dans ce troisième opus des grandes batailles épiques. Et bien non, non et re non! En plus d’un humour foireux, d’une histoire où il ne s’y passe quasiment RIEN, de blagues racistes sur les asiatiques dont tu n’oserais même pas faire à ton pire ennemi Japonais, Les Tortues Ninja 3, en manque de budget, nous balancent des combats certes dynamiques, bien chorégraphiés quant il s’agit de mettre en scène les tortues utilisant de nouveau leurs armes, mais quand les combats sont entre les humains, ça atteint le niveau des séries Hercule et Xéna la guerrière.

les tortues ninja 3 splinter fatigué sur son fauteuil

Pendant ce temps, dans leur cachette, Splinter, en phase terminale, atteint sans doute de paralysie faciale et perte de motricité de ces petites guiboles, dépéri à vue d’œil sur son fauteuil alors que Casey Jones, de retour, joue les nounous. Pour faire un don à l’association « rendez les jambes de Splinter », téléphonez au 39 69 (n’appelez pas, c’est une blague !).

les tortues ninja 3 yoshi prenant raphaelo dans ses bras

Les Tortues Ninja fait beaucoup de bruit pour rien, rate pratiquement tout ce qu’il entreprend, n’exploite pas son concept génial, n’essaye pas d’expliquer les choses, ne développe pas ses personnages.  Et puis c’est bourré d’incohérences ! Pourquoi le sceptre du XVIIe était-il niché dans une statue? Qui l’a mis là dedans ? Comment Donatello arrive à deviner comment le bidule fonctionne juste en pianotant sur son ordinateur? Et cette histoire de concept où il faut qu’il y est le même nombre de personnes possédant la même masse que celles de l’autre temps, ça aurait pu marcher si on n’avait pas eu cette grosse incohérence en début de film. April ne doit pas du tout faire le même poids que Kenshin. Ah on est loin des explications plausibles des autres films de SF parlant de voyage dans le temps. Bon, mettons ça sur le fait que notre film, il est avant tout pour les gosses. Mais faudrait pas les prendre pour des buses non plus !

les tortues ninja 3 michaelangelo en tenue de samourai

On se disait qu’au moins coté méchant, on aurait un prix de consolation. On attendait l’arrivée de Krang, ou au moins un méchant des comics des Tortues Ninja, non, on aura deux bad guy inédit. L’un d’eux, peu charismatique ayant sans doute un lien de parenté avec le grand Vigo des Carpates d’Sos Fantômes 2. C’est dire à quel point la motivation régnait dans la salle de réunion de l’équipe du film.

les tortues ninja 3 april tenant un plan du sceptre magique

Qu’importe que la reconstitution du Japon féodal soit réussie, qu’on éprouve un petit semblant de plaisir en découvrant les costumes et les décors superbes rendant vibrant hommage à cette époque, que les musiques ne sont pas trop foirées, les Tortues sont le gros point noir du film. Pendant ce temps, alors qu’au Japon, Raphaelo joue les potes protecteurs avec un petit Japonais tout mignon lui apprenant à jouer au cerf volant (l’instant kawai du film), Splinter cligne des yeux, ça à l’air d’être bon signe.

les tortues ninja 3 casey jones aux cotés de splinter

Splinter: Aidez….moiiiii….

Le faciès des tortues, leurs multiples vannes qui ne feraient même pas rire un type saoul ou défoncé, leur comportement totalement déconnecté à la réalité et gravité de la situation, on n’attend qu’une chose, que le film finisse pour que nos oreilles aient enfin la paix. Pendant ce temps, Splinter ne bouge pratiquement plus, s’étend surement éteint en plein sommeil, puis empaillé par la suite alors que Casey Jones apprend à jouer au hockey aux samouraïs ayant pris la place de nos quatre tortues d’enfer. D’enfer, c’est le cas de le dire !

 

Les tortues ninja, c’est pas du bidon !

 

Au final, nous sommes tous d’accord sur le fait que Les tortues ninja 3, c’est l’épisode de trop. Manque de budget visible, humour enfantin encore plus navrant que l’épisode 2, animation des tortues cauchemardesque, scénario mal foutu, rythme de l’histoire laborieux, un vrai festival de grand n’importe quoi qui arrivera à masquer ces quelques qualités comme la reconstitution du Japon féodal ou ces combats fun mettant en scène les tortues. Pour un peu, ça vous en dégouterait des pizzas!

 

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Action, arts martiaux, Aventure, Comédie, enfants, Fantastique

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :