Le règne des Supermen : Supermans ou Superfakes ?

Il représentait l’espoir. A sa mort, cet espoir c’est perdu.  Où va aller notre histoire sans son héros ? C’est ce que le réalisateur Sam Liu va explorer dans cette nouvelle histoire intitulée : Le règne des Supermen. Deuxième partie de l’intrigue tournant autour de la mort du dernier fils de Krypton, attendez-vous à de nombreuses surprises et autres rebondissements sous un déluge de spectacle, humour, dialogues et scénario adulte. Go to Métropolis !

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Sam Liu

Genre : Animation, Science fiction, Action

Film Américain

Durée : 1h27 environ

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Une scène post générique

 

Le_Regne_des_Supermen 2019 affiche

L’histoire

 

6 mois après l’attaque de Doomsday, le monde ne c’est toujours pas remis de la mort de Kal-El de Krypton, plus connu sous le nom de Superman. Depuis sa mort, quatre mystérieux surhommes sont apparus. Tous dotés de pouvoirs et de personnalités différentes, tous faisant régner l’ordre et la paix, tous prétendant être le véritable Superman ressuscité. Qui dit vrai ? De son coté, Lois Lane trouve une solution pour surmonter son deuil en enquêtant sur ses nouveaux Superman.

 

 

La vraie véritable suite du film Batman V Superman ?

 

Comment la mort de Superman a-t-elle affectée le monde? Comment détruit-on les plus grands héros et comment on les crée? Toucher le fond pour finir par se relever tel le phénix renaissant de ces cendres. Personnage fictif ou non, l’on nous montre l’exemple de ce que l’on peut faire, de ce que l’on ne doit pas faire, de ce que l’on devrait faire. Vous êtes sur le point de voir un deuxième film qui, derrière ses affrontements physiques et psychiques montrent les hauts et les bas de personnes ordinaires et extraordinaires.

le regne des supermen cyborg superman eradicateur superboy et steel

Le règne des Supermen, voila ce à quoi le Justice League de Zack Snyder/Joss Whedon aurait dû ressembler. Tout ce que vous vouliez dans ce film, vous l’aurez. Pas en prise de vues réelle, plutôt en animé. C’est mieux que rien. Dans la continuité de La mort de Superman, nous voila dans une suite où les scénaristes ont voulu essayer de trouver une façon de nous montrer que Superman est irremplaçable. Le début du Règne des Supermen présente tout de suite ses remplaçants. Chacun représentant une facette de la personnalité de notre défunt héros porteur d’espoir:

 

  • Superboy, sorte d’ado arrogant semblant venir tout droit des années 90, adorant fanfaronner, et être le héros adulé de tous et toutes. Il entretient un lien très obscur avec Lex Luthor. Mais lequel ?

 

  • Steel, alias John Henry Iron, représentant l’humanité et le cœur de Superman, Steel a vu sa vie autrefois sauvé par Superman en personne. Depuis sa mort, il a décidé de rendre hommage à sa mémoire en devenant son remplaçant. Pas de Super pouvoirs, Steel, brillant ingénieur en armes possède une armure recouvrant son corps de la tête aux pieds et un marteau électromagnétique.

 

 

  • L’éradicateur, sorte de Superman aux allures de Robocop à cheval sur les lois. Cet autre Superman sans émotions, portant des lunettes de soleil New Wave, arrive à rester calme, à se maitriser mais quand ça explose, bonjour les dégâts. Difficile de savoir au début s’il est dans le camp des bons ou des mauvais. C’est ce qui le rend plus intéressant.

 

  • Cyborg Superman. Ce Superman aux allures de Terminator possédant la force de l’homme d’acier est des quatre Supermen, le plus énigmatique. Tout porte à croire qu’il est le vrai Superman reconstitué à partir des restes du corps original.

 

Les quatre Supermen, on ne sait rien sur eux. Tous les quatre ont leur propre projet bon ou mauvais. Quant à Lex Luthor, lui aussi sera mis plus en avant, toujours aussi ambigu et perfide. 30minutes plus tard, notre histoire prendra un tournant, commençant lentement mais surement à éclaircir tout ce brouillard entourant nos Supermen et leur réelle motivation. Sam Liu trouvera même une occasion pour donner de l’importance aux membres de la JLA de retour.

le regne des supermen screencaps du film

Exit la mise en avant de Superman disparu, Lois Lane prend les commandes de notre suite, bien décidée à découvrir qui parmi ses quatre Superman est le vrai. Plus de demoiselle en détresse, Lois Lois Lane dans Le règne des Supermen, elle est sexy, fait des trucs cool, tout en étant le moteur de cette histoire mystérieuse entourant les Supermen. Une valeur sûre de notre film, une surprise qu’on n’avait pas vu venir. Superman mort, la Terre est devenue la cible des forces du mal, plus précisément ici, une terriblement dangereuse, celle d’un certain Darkseid, résidant d’Apokolips ayant mal digéré sa défaite dans l’un des films précédent (Justice League: War).  La menace à laquelle l’humanité fait face prend une nouvelle dimension. La Justice League, qui a bien du mal à continuer de protéger la Terre sans Superman doit aller de l’avant.

Le regne des supermen la justice league réunie

Pendant ce temps, l’on se demande vers qui les humains vont se tourner. Contrairement à l’ancien film animé intitulé Superman Doomsday, La mort de Superman colle plus au comic book. Les grandes lignes et quelques éléments majeurs de l’histoire n’ont pas été oublié. Surtout, décidé de couper cette histoire en deux films permet d’éviter de survoler des faits importants. Dans cette suite, l’intrigue principale a été élaborée de manière ingénieuse. Grace à la naissance de nombreuses sous intrigues passionnantes liées à elle, nous voici face au plus complet des films animés sur Superman qui ne comblera pas un vide scénaristique. Impossible de s’ennuyer avec tout ce que Le règne des Supermen a à nous raconter.

 

Quand le Daily Planet a titré « Superman est mort », c’est comme s’il avait dessiné une cible sur la Terre.

 

Au final, si on pouvait faire UN reproche à ce film, ce serait du coté du design et morphologie de notre personnages. Rien à dire sur la beauté de l’animation, ses scènes d’action comme ses scènes posées. Dans la continuité de La mort de Superman, Le règne des Supermen surprend par la richesse de son intrigue et ses multiples rebondissements ainsi que sa bande son proche du travail du compositeur Danny Elfman, dans sa bonne période. Un pur régal pour les fans, une adaptation remise au gout du jour sans dénaturer l’œuvre originale, une belle revanche pour ceux qui, comme moi, ont trouvé injuste le traitement que Warner a infligé à la version filmique de Justice League.

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.