Les films offrent bien plus que du simple divertissement.

Us : Quand la menace était plus proche que vous ne le pensiez

Dans le cinéma d’horreur, l’ennemi a toujours été l’autre. Et si cette fois, l’ennemi était nos héros? Deux ans après nous avoir fait détester à jamais le thé avec Get out, Jordan Peele, le nouvel Alfred Hitchcock, revient pour vous faire vivre un nouveau cauchemar psychologique mettant en scène une famille aimante faisant face à une menace de taille. Suivez leurs mésaventures, si toutefois vous l’osez…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Jordan Peele

Genre: Thriller, Epouvante, Horreur

Film Américain

Durée: 1h50 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

Us affiche 2019 jordan peele

L’histoire

 

Enfant, Adelaïde a vécue un véritable traumatisme ayant laissé de lourds séquelles. Des années plus tard, alors qu’elle se prépare à passer des vacances en famille, tout en ayant une sensation étrange que quelque chose de mauvais est sur le point d’arriver, quatre personnes se tenant la main font irruption sur sa propriété. Mais qui sont-ils? Et que veulent-ils? Les Wilson, piégés dans leur maison de vacances, vont faire face à des adversaires inattendus.

 

 

Faites face à votre monstre intérieur

 

« C’est pourquoi, ainsi a dit l’Éternel: Voici, je vais faire venir sur eux un mal duquel ils ne pourront sortir; ils crieront vers moi, mais je ne les écouterai point ». Jérémie 11 :11

 

Ils vous ressemblent, ils sont vêtus d’une combinaison rouge, gardent une paire de ciseaux dans leur petite poche. Même s’ils ne paraissent ni morts, ni vivants et que leurs traits de visages semblent donner cette sensation qu’ils sont idiots, ils représentent un réel danger. Ils pensent comme vous et ne s’arrêteront pas tant que vous les aurez tués ou qu’ils VOUS auront tué.

Us 2019 Jordan peele adelaide enfant terrifiée

Oui, avec Us, vous resterez bouche bée comme la petite Adelaide.

Après la surprise qu’a été Get Out, Us, j’en avais de grosses attentes.  Pas déçu, ce film est allé bien au-delà de ce que j’espérais. Bouche bée, mains cramponnées aux accoudoirs, à la fois curieux, terrifié et amusé, longtemps que je n’avais pas été autant prit par un film d’horreur. De par son atmosphère pesante, sa mise en scène soignée et ses musiques/sonorités utilisées de manière brillantes, Jordan Peele continu d’apporter un vent de fraicheur dans le thriller horrifique, faisant d’afro-américains les personnages centraux de son nouveau cauchemar, reléguant les blancs au rang de maillon faible et ça, après des années à zigouiller dans les slashers les noirs dès le début du film. Un beau retour des choses. Get Out était une métaphore de l’esclavage, Us, bien qu’il y ait brièvement évocation de l’esclavage (cette histoire de « Underground railroad »), se veut une métaphore du double visage de l’être humain. On pourra aller encore plus loin, se tourner vers le politique.

Us 2019 Jordan peele des individus font irruption la nuit dans l'allée de la maison de vacances des wilson

Comme chaque individu résidant sur cette planète, nous avons deux faces: la lumière et l’obscurité, le bien et le mal. Chacun a eu une fois dans sa vie peur de devenir mauvais. Alors que certains arrivent à garder leur part sombre cachée au fond de leur être et l’empêchent d’en sortir, d’autres la laisse aller, écraser la bonne partie. Qu’arrive-t-il si la mauvaise partie arrive à prendre le dessus ? Qui sommes-nous véritablement? Quel monstre sommeil en nous?

 

-Y a une famille dans notre allée.

-Mais non y a pas de famille dans notre allée. Heu…c’est qui ça ? Oh, c’est une famille. Quoi vous avez peur d’une famille ?!

 

Jordan Peele, nouveau génie de l’horreur ?

 

La peur sera plus psychologique que visuelle. Dans Us, telle une œuvre tout droit sortie de l’esprit d’M.Night Shyamalan, un évènement inconnu menace notre planète, et pourrait ne pas tarder à se répandre telle la peste, continents par continents. Mixant entre réalisme et irréalisme, le nouveau film de Jordan Peele, va réussir dans un premier temps à vous faire frémir comme jamais à coup d’interrogations, de stupéfactions et de longs silences pesants, tout en adoucissant son ambiance par la suite à coup d’humour noir et de violence défoulante. Pour un peu, on en redemanderait presque !

Us 2019 réunion entre les doubles et leurs originaux

Petite réunion entre les doubles et leurs originaux.

L’histoire posera ses valises aux Etats Unis et proposera de suivre la famille Wilson, véritable représentant du rêve américain, qui, pensant passer de belles vacances, tombera en plein cauchemar, face à un ennemi connu : eux.  Le mythe des « doppelganger », vous connaissez? Dr Jekyll et Mr Hide ca vous parle ? Ou plus de notre époque, si vous faites parti de ces personnes qui se sont bornées à suivre la série Vampire Diaries, espérant jusqu’à sa fin qu’elle gagnerait en qualité, vous savez de quoi je veux parler.

Us 2019 Jordan peele Jason face à son double mimant ses mouvements

Non, vous n’avez pas envie que le double maléfique de Jason retire son masque.

Sinon, pour les novices, le doppelganger, présent dans le folklore, la mythologie Germanique et Nordique, est un second soi, une copie, la partie sombre, la version alternative de notre personne qui, si nous la croisons, n’augure rien de bon pour nous. Il existerait en quelque sorte deux moi en chacun de nous. Quand l’on vous dit que chaque être essaye de faire taire ses démons, tout vient de cette partie sombre tentant de vous faire basculer vers le coté obscur de la force.

Us 2019 Jordan peele devant un tableau, red sépare deux personnages en papier

Que ce passerait-il si cette fois, au lieu de venir de l’extérieur comme tout autre film d’horreur, la menace venait d’un peu plus près? La dimension horrifique ne serait-elle pas plus forte qu’un Halloween ou Conjuring ? Nous sommes notre pire ennemi, nous sommes notre pire cauchemar, Us, par le biais de son histoire certes rocambolesque, nous amène à revoir notre position dans la société. Comprendre les chances, les privilèges que nous avons, de ne surtout pas en abuser et saisir que le peu que nous possédons n’est pas mérité. Surtout, cette œuvre continue de souligner le fait de ne pas considérer les autres comme des êtres invisibles.

Us 2019 Jordan peele adelaide armée d'un tisonnier descendant des escalators

Imaginez l’ampleur de la menace si notre partie sombre sortait de nous et se matérialisait en notre version « miroir » ? Elle saurait quoi faire pour nous faire souffrir, connaissant nos faiblesses et nos forces. Elle pourrait nous détruire. Voila la raison pour laquelle on peut dire que nous sommes notre pire ennemi.  Dans Us, ce sont chaque membre d’une gentille petite famille afro-américaine qui devront faire face à leur double maléfique.

Us 2019 Jordan peele Gabe et sa fille zora caché derrière une ambulance

Heureusement que ce papa ours de Gabe, sa joie de vivre et sa naiveté sont là pour adoucir cette histoire un brin…stressante. A noter que pour les claustrophobes, Us n’est pas un huis clos.

Nombreuses questions, nombreux mystères demandant bien entendu explications. D’où viennent les doppelgangers? Que veulent-ils? Quelles sont les origines de leur création ? Pourquoi cette fixation sur les lapins blancs ? Et si ce verset biblique « Jérémie 11 :11 » revenant continuellement dans le film, était un indice, l’explication liée à toute cette histoire? Les dernières minutes apporteront elles toutes les réponses que nous cherchions ?  Et si pour une fois, c’était à nous d’en trouver certaines passées sous silence ?

 

Au final, attendez-vous à être malmené dans tous les sens du terme. Avec Us, vous serez oppressé, vous vous interrogerez, vous rirez, vous vous défoulerez, vous jubilerez, vous serez ému, émerveillé par l’ingéniosité de son idée original, les éléments symboliques cachés (les ciseaux représentant le lien coupé entre le bon et le mauvais « nous »), l’interprétation à la fois rassurante et dérangeante de Lupita Nyong’o. Plus profond qu’un simple film d’horreur où le sang coule à flot, alors que ce film arrivera à vous angoisser pendant une bonne partie de son histoire grâce à son climat et ses musiques maléfiques, les jeux de regards, les sourires malsains des doppelgangers et la voix d’outre tombe du personnage de Red glaceront votre sang. Jordan Peele vous propose d’explorer le concept de l’ennemi en nous, et ne vous laissera pas ressortir indemne de son histoire. Pour un peu, on flipperait presque à l’idée que tout ceci soit en fait…une prémonition… . En vous souhaitant une bonne nuit !

Publicités

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :épouvante, Films cultes et sagas à voir, Horreur, Thriller

2 Réponses »

  1. Il me tente énormément 😍😍

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :