Dumbo : Quand dépoussiérer un classique avait enfin du bon

En 1941, il était devenu un classique d’animation des studios Disney. Plus de 70 ans plus tard, Dumbo revient dans une version inédite. Etes-vous prêts à vivre un spectacle exceptionnel digne de ce que vous aviez pu découvrir dans Big Fish? Le Tim Burton des années 90 vous a-t-il manqué? Montez à bord du train Casey Jr et partez pour le cirque Médici où vous ferez la connaissance d’un éléphanteau pas comme les autres.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Tim Burton

Genre : Aventure

Film Américain

Durée : 1h50 environ

 

Dumbo 2019 tim burton

L’histoire

 

Max Medici (Danny DeVito), est le propriétaire du Cirque Médici, malheureusement en grande difficulté depuis un terrible accident ayant couté la vie de certains employés. Holt Farrier (Colin Farrell), son ancienne vedette est revenue de la guerre. Alors que ce dernier, amputé d’un bras, doit remplacer sa femme récemment décédée pour s’occuper de ses enfants Milly et Joe (Nico Parker et Finley Hobbins), il se voit contraint d’abandonner son ancien poste pour prendre soin des éléphants. Parmi eux, Mme Jumbo, grande éléphante d’Asie venant de mettre au monde un éléphanteau pas comme les autres. Devenant la risée du cirque à cause de ses oreilles trop grandes, voila que moqueries laissent place à la stupeur, découvrant que le nouveau-né baptisé Dumbo, peut voler. Le cirque Médici fait un retour incroyable faisant de Dumbo la nouvelle vedette ne tardant pas à attirer Vandevere (Michael Keaton), richissime propriétaire d’une nouvelle entreprise de divertissement. Voyant de quoi se remplir les poches, il rachète le cirque Médici et fait revenir toute l’ancienne troupe ainsi que tous les animaux à Dreamland. Dumbo atteint de nouveaux sommets en compagnie de Colette MARCHANT (Eva Green), acrobate aérienne aussi charmante que talentueuse. Seulement, tout ceci semblait trop beau pour être vrai…

 

Une anecdote

 

Michael Buffer in Dumbo Live Action

Pour les fans de sports de combat qui ont aussi un coeur qui bat sous toute cette couche de machisme, surprise en voyant le célèbre speaker américain, Michael Buffer, présenter non pas un affrontement entre Dumbo et une souris, mais le numéro de l’éléphanteau.

 

 

Le courage peut faire toute la différence

 

Soyons objectifs, les live-action des grands classiques d’animation de chez Disney marchent par pure nostalgie. Un petit plaisir coupable pour les fans de Disney émut de retrouver toute leur enfance dans une version film des classiques des studios. 2019 sera l’année de Disney. Entre les prochains Marvel, les suites de Toy Story et La Reine des neiges, les lives d’Aladdin, Le roi Lion, les studios se voient assurés d’occuper sans soucis les salles de cinéma jusqu’à la fin de l’année. En ce mois de Mars, Dumbo reprend son envol et nous, les sensibles à la magie Disney, on l’attendait au tournant. D’autant plus en retrouvant Tim Burton aux commandes, espérant vivement son grand retour après des dernières œuvres manquant d’inspiration.  Macabre, gothique, pessimisme, oubliez ses qualificatifs collant au cinéaste, Burton quitte ses aspects pour du féérique et…de l’optimisme!

Dumbo 2019 tim burton cirque medici

1heure contre 1h50, Dumbo en prise de vue réelle marche sur les plates bandes da la version live de La Belle et la Bête. La différence entre les deux : Dumbo ira plus loin dans son histoire, allant au-delà de la simple reprise affublée de quelques séquences inédites aux yeux des fans de l’animé. Après Baloo et son pote Bagheera, avant Simba et toute la troupe du Roi Lion, c’est à Dumbo version CGI de convaincre les spécialistes de l’univers Disney qu’on peut garder l’âme d’un animé même en passant de l’animation 2D à l’image de synthèse. Dépoussiérer un classique, le remettre au gout du jour pour le rendre plus actuel, raconter d’une manière différente son histoire, c’est possible. Le livre de la jungle, Peter et Elliott le dragon en étaient la preuve vivante. Pourquoi pas Dumbo ?

Dumbo 2019 tim burton parce que son elephant a de trop longue oreilles, max medici veut s'en séparer

Pas d’animaux parlant, pas de cigognes apportant les nouveau-nés, pas de soutient moral en la personne de Timothée le souriceau (bien qu’il face une apparition sous une forme différente), le live-action de Dumbo apporte une vision plus mature, plus réaliste. Tim Burton oblige, le bonheur s’obtient grâce au merveilleux. Tout en gardant l’esprit du classique, tout en conservant ses jolies réflexions, le réalisateur a définitivement voulu s’éloigner de l’œuvre originelle enfantine. Le point de vue, il se fera du coté de Joe et Milly, les deux enfants d’Holt, ancien dompteur de chevaux assigné par le directeur du cirque au poste de soigneur des éléphants.

dumbo 2019 tim burton milly enlacant dumbo

Changement de direction, changement de style, nous, fans du classique de Disney aurions pu être terrifiés. Déjà que nous avions la peur de voir l’âme de ce film tant aimé disparaitre. Soufflons un bon coup, le petit éléphanteau n’a jamais autant débordé de vie et d’expressivités que dans sa version en prise de vue réelle. Ses grands yeux d’un bleu éclatant attendrissent, sa gestuelle et ses mimiques grouillant de vie font fondre le cœur. Non seulement le passage en image de synthèse donne une sensation de réalisme déstabilisante, mais en plus, à l’écran, notre éléphanteau se mêle parfaitement aux décors et acteurs réels. De plus, Tim Burton, qui n’a pas oublié de réintégrer les scènes iconiques du Dumbo de 1941, se rapprochera du style de celui qu’il avait lors des séquences au cirque du film Big Fish.

 

Le plus beau des voyages est celui qu’on fait pour rentrer chez soi.

 

Un régal pour les yeux et les oreilles

 

Dumbo ou l’art de trouver les mots justes pour vous émouvoir. Le dessin animé, il en avait fait pleurer des petits et des grands. Celui-ci en fera de même. Il n’y a que Disney pour vous faire rire, pleurer et émerveiller. Vous allez sangloter, vous allez souffrir des débuts durs de notre éléphanteau subissant de multiples moqueries, vous l’encouragerez par la pensée et vous finirez par vous élever à ses cotés, prouvant à tous ses détracteurs que la différence peut être un atout.

Dumbo 2019 tim burton holt, ses enfants et la troupe du cirque de médici retenant dumbo séparé de sa mère

A travers l’histoire de cette famille en deuil, de se père de famille devant vivre avec son handicap, Tim Burton créé un effet miroir avec Dumbo en souffrance, livré à lui même depuis qu’il a été séparé de sa mère. Trouvant du réconfort auprès de Milly, Joe et Holt, notre éléphanteau et ses nouveaux amis rejoints en bout de film par la belle Colette, vont se soutenir mutuellement et se battre pour se bâtir un nouvel avenir.

DUMBO

Un plaisir de retrouver le duo Keaton/DeVito, des années après Batman le Défi. Plutôt comique de retrouver une seconde fois le charismatique, le tchatcheur, le maladroit, l’attachant Danny DeVito en propriétaire de cirque pour une œuvre de Tim Burton (cf Big Fish). Promis cette fois, il ne se transformera pas en loup garou !

Dumbo 2019 tim burton dumbo allongé sur du foin soufflant sur une plume

Comme Edward aux mains d’argent, Tim Burton a toujours été sensible à la souffrance d’enfants. Il sait ce que c’est la solitude, il sait ce que c’est qu’un personnage possédant un handicap, devant vivre avec et en tirant du positif comme s’en servir pour développer des talents artistiques. Dumbo a certes de grandes oreilles, il va en profiter pour réaliser le rêve d’un certain Icare. L’impossible devient possible.

null

Dumbo, ses oreilles ne bruleront pas en s’approchant trop près du soleil. Conservant tout l’innocence qu’on lui connait si bien, notre éléphanteau, de par son histoire inspirante, propose à toute la famille de leur pousser à croire en l’impossible. Tout comme Christopher Reeves nous avait poussés à croire qu’un homme pouvait voler, Tim Burton et Disney nous poussent à croire qu’un éléphant aux grandes oreilles peut prendre son envol avec ou sans l’usage d’une plume d’oiseau.

DUMBO

Dumbo, c’est plus qu’un film vous mettant des étoiles plein les yeux. C’est une leçon de courage, une ode au dépassement de soi, à la solidarité, une histoire inspirant autant petits que grands, vous montrant que la différence créée la personnalité, que quelques soit vos faiblesses, elles peuvent se transformer en force. Dumbo on l’aime pour tout ce qu’il veut transmettre aux anciennes et nouvelles générations. Disney a toujours voulu inculquer à travers ses œuvres de belles valeurs morales aux enfants et aux adultes. Avec Dumbo, l’héritage de Walt perdure.

 

Tu es miraculeux Dumbo.

 

Au final, débordant de tendresse et de poésie, rempli de messages, de valeurs profondes dont le respect de la cause animale, Dumbo, absolument adorable vous fera verser des larmes de joie et de tristesse. Tim Burton a retrouvé l’inspiration, surprend en revenant à son style des années 90, Colin Farrell, Danny DeVito, Michael Keaton et Eva Green subliment le tout en compagnie d’une musique de Danny Elfman bouleversante et un esthétisme d’une beauté renversante. Sans être parfait à cause de quelques longueurs, cette nouvelle adaptation en prise de vue réelle d’un classique d’animation prouve que Disney en osant prendre des risques et éviter le syndrome « copier-coller »  est capable de dépoussiérer d’une belle manière ses propres classiques. On se retrouve très vite pour le live d’Aladdin en espérant qu’il soit autant de qualité que Dumbo.  

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.