Wishmaster : Pour lui, c’est un plaisir, de vous servir

Les génies joviaux, bienveillants et comiques à l’apparence rondouillarde bleutée n’existent que dans les contes de fées. La réalité est bien plus sombre, le génie ou plutôt le « Djinn » de Wishmaster n’est pas du genre à exaucer vos vœux de la manière que vous espériez. Fuyez cet être à l’apparence de l’acteur Andrew Divoff et à la voix de Richard Darbois, il ne vous veut pas du bien…il n’est PAS votre meilleur ami…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Robert Kurtzman

Genre : Epouvante, Horreur, Thriller

Film Américain

Durée : 1h30 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

 

Wishmaster-affiche

L’histoire

 

Alexandra Amberson, employée dans un laboratoire évaluant la valeur de pierres précieuses reçoit un étrange joyau rouge. En le donnant à expertiser à son meilleur ami, ce dernier libère une entité surnaturelle, un Djinn, enfermé depuis des siècles dont les pouvoirs surpuissants lui permettent d’exaucer les vœux qui lui sont demandé.

 

 

 

Laissez le génie du joyau obscurcir votre lanterne

 

Si dans les années 90, vous vous promeniez dans le rayon horreur de votre vidéo club, alors votre regard a sans doute dû croiser la VHS de l’énigmatique « Wishmaster » et sa jaquette rappelant la franchise de jeux vidéo « Diablo ».  22 ans plus tard et dans le but d’étoffer ma culture cinématographique, je me lance dans la projection de ce petit « joyau », espérant y trouver mon compte en bon fan de Slasher que je suis.

Wishmaster une main tenant un joyau

Il existe malheureusement des génies qui ne chantent pas, ne blaguent pas et ne souhaitent pas votre bonheur. Et si le génie de la lampe d’Aladdin avait toujours été diabolique, profitant de la faiblesse des humains croisant son chemin pour les manipuler dans le but de collecter leur âme et régner en maitre sur notre Terre ? Partant de ce principe, fans ou non de Disney, on se retrouve poussé par la curiosité, plongeant la tête la première dans du pur film d’horreur culte made in nineties. Wishmaster est un classique à ne point douter.

wishmaster 1 le djinn sur son trone

Robert Kurtzman, maquilleur et technicien des effets spéciaux dont les amateurs connaissent sans aucun doute son travail sur les créatures de Predator et Evil Dead 2 sortait en 1997 son premier film: Wishmaster, œuvre horrifique explorant le mythe du Djinn. Pas le « Jean » le pantalon, le Djinn, la créature surnaturelle issue du Moyen-Orient.  Dès l’introduction, vous voila plonger quelques millénaires en arrière, assistant à la puissance suprême du Djinn offrant devant vos yeux l’étendue de son pouvoir. Freddy Krueger pourrait être son disciple.

wishmaster 1 Robert Englund face au Djinn
Eh oui, j’ suis ton Génie, Je suis ton ami, oh oui!

D’ailleurs, effet comique, Robert Englund joue le rôle du collectionneur responsable des maux de l’héroïne de notre histoire.  Englund qui n’est d’ailleurs pas le seul caméo de méchants biens connus des fans d’horreur puisque Wishmaster compte un paquet de têtes connues.

Wishmaster un squelette sortant de sa peau humaine
Un joli petit squelette sorti tout frais de son ancienne enveloppe charnelle.

L’intro de Whishmaster, elle est déjà bien gore et répugnante. A moins que vous soyez adepte du cannibalisme, vous éviterez tout grignotage. A elle toute seule, notre introduction offre une scène à la fois apocalyptique et déjantée. Envoutements maléfiques, éviscération, écorchement vif,  métamorphoses cauchemardesques, créativement parlant, Wishmaster, volontairement kitsch, annonce du lourd pour la suite de son « conte » des milles et une nuit. Du pur hommage aux films d’horreur des années 80.

wishmaster 1 andrew divoff et son sourire déminiaque
Je te soutiendrai, je t’appuierai, Quel est ton voeu, dis-moi, quel est ton souhait?

Et c’est bien pour cette raison que ce film est aussi bon, pas pour son scénario prévisible et classique, plus pour son rythme, ses musiques, son ambiance et ses scènes de gore accentuées par un Andrew Divoff d’un charisme fou grâce à son regard charmeur et son petit sourire de gros sadique. Contrairement aux génies que nous connaissons tous, le Djinn de Whishmaster détourne vos souhaits de façon intelligente, parfois de façon très « tordue ». Vous vouliez du génie prenant véritablement vos vœux au pied de la lettre ? Vous l’avez.

wishmaster 1 alexandra et son patron étudient le joyau

Dans l’histoire, il a fallut qu’on est embauché le « génie »  de Richard Darbois, doubleur français officiel du génie d’Aladdin, pour doubler le Djinn de Wishmaster. Vous le sentez le revirement de situation bien déstabilisant ? Je suis tombé sous le charme du Djinn. L’alliance terreur et hilarité pour le coté perfide du personnage, la perfection. User d’humour noir pour caractériser les scènes gore de Whishmaster, je ne voyais que cette manière pour que ça en fasse quelque chose de mémorable. Le Whishmaster prendra tout son temps avant de retrouver la jeune Alexandra.

wishmaster 1 quote Djinn

Faut se refaire la main quand on a été emprisonné plus de 800 ans dans une pierre ! Seulement, avant d’aller galoper dans les rues de L.A, il va falloir prendre une forme convenable parce que l’apparence de fœtus de Freddy Krueger se déplaçant uniquement en rampant, ça risque d’éveiller les soupçons. Première âme collectée, première évolution (un pote de Freezer ou Cell?), pour éviter d’attirer les regards indiscrets, port obligatoire d’un sweat à capuche en attendant de trouver mieux comme…le corps d’un bel homme récemment décédé par exemple !

Wishmaster 1 peinture d'une femme hurlant de terreur

Tel un dresseur Pokemon collectant de nouveaux compagnons, notre Djinn parcourt les rues dans le but de récolter l’âme d’hommes et de femmes de toute classe sociale ayant eu la malchance de croiser son chemin. A partir de là, Wishmaster compte bien offrir aux amateurs un jeu de massacres fun. Forcément on va se marrer de voir des personnes détestables, cupides, égoïstes et cruelles être punies de la pire des manières, ne prenant pas une seule seconde au sérieux le Djinn à l’apparence humaine. J’ai beaucoup aimé l’idée d’un bad guy ne pouvant tuer par sa propre volonté.

 

Cours insecte, va raconter aux autres qu’on a exaucé ton vœux, explique leur qu’il y a une créature qui est arrivée et qu’elle se nourrit des vœux des humains.

 

Petit plus, par l’intermédiaire des victimes du Djinn se condamnant d’elles-mêmes par leur vœu plus ou moins formulé, Wishmaster critique cette catégorie d’êtres humains dont  la personnalité superficielle et le comportement exécrable font bouillonner.  Le Djinn va purifier tout ça, libérer notre monde de ces personnes égoïstes et intéressées constituant la plaie de la société actuelle!

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.