Comme des bêtes 2 : L’arrivée d’un enfant, ça vous change la vie d’un chien !

Amis des animaux, n’imaginez pas une seule seconde qu’une fois que vous quittez votre demeure, chien, chat, rongeurs et tout autre compagnon domestique se prélasse sur votre canapé. En plus de vous avoir juré amour et fidélité, votre animal veille à votre protection et celle de votre domicile. Illumination Entertainment est fière de faire revenir Max et sa bande dans Comme des bêtes 2. Bye bye Manhattan, bonjour la campagne. Enfin…presque…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Chris Renaud et Jonathan Del Val

Genre : Animation, Aventure, Comédie

Film Américain

Durée : 1h25 environ

 

La vie des domestiqués n’est pas de tout repos

 

Remis de vos émotions suite au visionnage de « Toy Story 4 »? Pour la suite de « Comme des bêtes », on va aller dans le plus léger, tout en continuant d’imaginer ici à quoi pourrait bien s’occuper nos amis les bêtes une fois que nous allons vaquer à nos activités dehors. Illumination Entertainment a trouvé sa nouvelle poule aux œufs d’or. Trois ans après, « Comme des bêtes » revient une seconde fois. Les amateurs du premier opus seront quelque peu dépaysés. En effet, plutôt que de passer par la case « redite », Chris Renaud et Jonathan Del Val proposent plusieurs intrigues pour chaque protagoniste et tant pis si « Comme des bêtes 2 », un quart d’heure plus tard, s’éloigne du concept de base.

THE SECRET LIFE OF PETS 2

En premier lieu, l’intrigue centrale tourne bien entendu autour de Max. Max, le Chien ratier accompagné de Duke le terre-neuve, fait face à un grand bouleversement dans sa petite routine canine: Katie, sa maitresse s’est non seulement mariée mais en plus, elle vient d’avoir un bébé, Liam. Après des premiers mois difficiles, Max développe un amour inconditionnel pour le petit Liam. Amour dit aussi sécurité, protection. Max prend son nouveau rôle très au sérieux, tant et si bien qu’il en développe une forte anxiété, terrifié à l’idée de voir son nouveau copain évoluer dans un monde dangereux.

Comme des betes 2 Max terrifié dans la salle d'attente du vétérinaire

Après un passage obligatoire chez le vétérinaire en compagnie de quelques animaux « névrosés » dans une séquence déjà culte, un petit séjour à la campagne pourrait bien aider notre « Ti toutou » à baisser son niveau de stress. Sauf que la vie à la campagne n’est pas la même que la vie en ville. Loin de la Métropole, Max fera de nouvelles rencontres et apprendra, par le biais de Rico, chien de ferme à la voix française de Sylvester Stallone s’il vous plait (contre Harrison Ford en Vo, on ne perd pas au change), à être un chien, un vrai.  Un chien dépassant ses peurs, un chien capable de dépasser ses névroses, un chien sur le point de devenir le mâle Alpha.

THE SECRET LIFE OF PETS 2

Pendant ce temps, à Manhattan, Pompom, Giget, et Chloe feront face à de nouvelles épreuves :

THE SECRET LIFE OF PETS 2

Cette petite princesse Giget, de la race de loulou de Poméranie « ou Spitz nain », a malencontreusement égarée BizzAbeille, le jouet préféré de Max dans un appartement infesté de chats hostiles. Avec l’aide de Chloe, Giget va devoir apprendre à penser, à agir, à devenir…un chat!

THE SECRET LIFE OF PETS 2

Pompom, le petit lapin blanc nous prouve une énième fois à quel point ça tourne mal dans sa tête. Parce que sa propriétaire Molly a eu le malheur de lui acheter un pyjama de super héros pour jouer aux super héros avec elle, Pompom est persuadé, qu’il en est un (mention au clin d’œil au Superman de Richard Donner). Quand Daisy, une Shih Tzu téméraire l’embarque dans une mission périlleuse visant à sauver un tigre blanc maltraité par le propriétaire d’un cirque, Pompom apprendra que devenir un super héros va plus loin qu’il ne l’imagine.

THE SECRET LIFE OF PETS 2

Ces trois petites intrigues se lient finalement. Tout en critiquant le mauvais traitement des animaux de cirque, l’on comprend que le but de Max, Pompom et Giget, est de trouver le courage d’affronter ses plus grandes peurs. Mais ce n’est pas tout. « Comme des bêtes » a toujours mis en point d’honneur à rendre un vibrant hommage aux animaux. D’autant plus à nos jolies petites têtes blondes. Veiller à la sécurité d’un enfant est un travail à temps-plein pour les chiens. Leur donner de l’amour également. Comme des bêtes 2 n’oublie pas de nous le montrer.

 

Les chiens n’ont que deux choses dans leur vie: leur gamelle, et leur dignité. Tu lui en enlève une, tu lui enlève l’autre.

 

Au final, bien qu’en dessous de son prédécesseur, faute à l’éloignement du concept de base dénaturant un poil son univers, et d’un manque de rebondissements, Comme des bêtes 2, question humour, émotion et propos, il assure un « Max ». Pompom garde son rôle de showman (Willy Rovelli toujours aussi brillant), retrouver tous les protagonistes du premier opus est un pur plaisir, l’animation et la bande originale pop sont soigné, le doublage français de grande qualité, les gags et répliques mi-enfantin, mi-adulte bien pensés provoquent de nombreux fou rires, et la volonté d’illustrer la bienveillance surprenante de nos amis les animaux à notre égard mérite un profond respect pour cette suite ayant le mérite de ne pas jouer les suites déjà vues même si clairement, sa trame narrative est on ne peut plus classique.  

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.