The Raid 2 : Les sauvageries du Silat à Jakarta

Une suite à des années lumières de son prédécesseur? The raid 2 semble rejoindre les Terminator et Retour vers le futur. Dans cette suite, le corps humain va endurer des douleurs inimaginables. Des os vont craquer, des colonnes vertébrales brisées, des dos, cuisses et pieds tailladés, des membres disloqués. Ames sensibles : défense de suivre les nouvelles mésaventures de Rama. Les autres, bienvenue pour un nouveau défouloir.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Gareth Evans

Genre : Action, Thriller, Arts martiaux

Durée : 2h30 environ

Interdit aux moins de 16 ans

 

The raid 1 n’était qu’une mise en bouche

 

Après une déferlante d’action à couper le souffle voyant une équipe de policiers d’élite Indonésiens coincée dans un immeuble truffé de criminels lourdement armés, « The raid 2 » ne se limite plus à un seul lieu, ouvre son monde et nous fait voir du pays. Terminé le huis-clos, terminé la partie de cache-cache dans un immeuble où une bleusaille tentait de survivre tout en veillant à mener à bien sa mission et ce pour quoi elle avait fait le choix de faire son métier, « The raid 2 » reprend quelques heures après la fin de « The raid 1 ».

The raid 2 Rama quittant sa femme

Rama a tout juste le temps de se remettre de ses blessures, d’une trahison au sein de la police et d’un enterrement pour dire au revoir à sa femme, son fils, et repartir sur les routes de la justice. Sa nouvelle mission : infiltrer le syndicat du crime où mafia Indonésienne et Yakusas cohabitent « difficilement ». Une nouvelle identité, une nouvelle renommée, Rama dorénavant appelé Yuda, passe par la case prison afin de gagner la confiance d’Uco, fils d’un chef criminel Indonésien. Lutte de pouvoir, trahisons, corruption, vengeance, vous le sentez venir le film de mafieux sauce Indonésienne? Vous auriez toutefois tord de croire revoir quelque chose que vous connaissez déjà.

The raid 2 Rama frappant sur le mur de sa cellule
L’esprit de combattant dans toute sa splendeur. Même dans sa cellule Rama s’entraine et il a bien raison en vue de ce qui l’attend.

2h30 contre 1h40, pour son « The raid 2 », Gareth Evans, de retour à la réalisation, a apprit de ses erreurs, ne misera plus uniquement sur ses combats trainant en longueurs pour masquer le vide scénaristique. « The raid 2 » va non seulement creuser son histoire mais aussi varier les plaisirs question affrontements. Rama seul contre 15 détenus dans les toilettes d’une prison (ouai on peut même pas faire son caca tranquille), bagarre dans la boue en mode plan séquence,  bagarre dans une voiture en marche, bagarre au restaurant, sur un plateau de tournage de films porno, dans le métro, dans une ruelle de nuit, dans une discothèque, en cuisine, qu’importe où vous êtes, la baston débute n’importe où.

The raid 2 Rama affronte un gardien dans la boue

Jamais on n’avait vu au cinéma une telle diversité en matière d’action. Ce sera parfois hard, parfois les morts seront suggérées. Action oblige, il nous faut du méchant fort et bien vicieux. Vous étiez fans de Mad Dog et l’homme à la machette soit les deux bad guy mémorables de « The raid 1 » ? « The raid 2 » compte bien intégrer des combattants encore plus dangereux et improbables. Parmi eux, un joueur de Baseball et sa jeune sœur sourde fan de marteaux, et, « clou » du spectacle, un admirateur de crochets.

the-raid-2-berandal scène des toilettes de la prison
Ne poussez pas, y en aura pour tout le monde! Amis constipés: en prison, vous ne risquez pas de l’être.

Poursuite en voitures, fusillades à gogo, coups de tatanes, dans « The raid 1 », Gareth Evans voulait démontrer que même dans un endroit confiné, si on sait manier habilement sa caméra, on peut réaliser des scènes d’action de qualité. Autant vous dire que maintenant qu’il n’est plus cantonné à de petits espaces, Gareth, il va pouvoir laisser aller l’action, créer une nouvelle rythmique, multiplier des angles de caméra inédits, jouer avec les éléments du décor et nous offrir des plans aussi beaux qu’une œuvre de Tarantino ou Nicolas Winding Refn. Vous en prendrez plein les yeux, plein les oreilles parce que question musiques, vous sera gracieusement servi des mets appétissants.

The raid 2 Rama fonce sur la jeune fille au marteau et son frère adepte de la batte de baseball

« The raid 1 » était considéré comme le summum de l’action et à moi, nourri par les films du genre depuis l’âge de 5 ans, je lui donnais raison. Vous savez quoi ? « The raid 2 » le ridiculise lui et toute la concurrence. Chorégraphies bluffantes, jamais de combats gratuits, bad guy magnifiquement développés et mis en valeur, Gareth Evans illustre à la perfection la brutalité asiatique et humaine au point de la rendre magnifique. Question sensation  « The raid 2 » produit à l’intérieur de notre organisme le même effet qu’une séance de boxe. Les scènes de bagarres prenantes de par notre envie de voir notre héros réussir sa mission et survivre, deviennent addictives. Tellement de scènes sont cultes.

the-raid-2-berandal Uco aux cotés de son père et son associer

De la manière dont faisait son prédécesseur grâce à ses jeux de caméra, « The raid 2 » continue sur sa lancée, proposant au spectateur de prendre véritablement part à l’aventure. Esthétiquement et narrativement, la différence est flagrante entre The raid et The raid 2. C’est simple, ils ont peut être le même univers et les mêmes personnages, ils ne se ressemblent pas.  En plus, on a rajouté un peu de drame de sorte à rendre Rama encore plus humain et attachant.

The raid 2 Rama dans une cuisine face à l'assassin

Quant au combat final, celui que nous attendons tous et qui monte en puissance grâce à sa musique, il est la cerise sur le gâteau, LE bouquet final, l’hommage épique et spectaculaire rendant grâce au bien affrontant le mal. Sauf que le bien, on ne sait pas par quel miracle il arrive à tenir encore debout après avoir sévèrement morflé. Aucune information non plus quant à au retour de l’interprète de Mad Dog. Frère jumeau ? Clone ? Un pur jeu vidéo en live je vous dis !

 

Au final, Terminator avait eu Terminator 2 comme digne successeur,  La guerre des étoiles   L’Empire contre attaque, The raid a lui The raid 2. Un des meilleurs films du cinéma d’action. Allez vous reposer, vous en avez grand besoin.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.