Maniac Cop : Il ne fait qu’appliquer SA loi

Un psychopathe habillé en flic traine dans les rues de New York la nuit. Alors que les autorités cherchent à étouffer l’affaire, le lieutenant McCrae révèle le pot aux roses à la presse pour déclencher une véritable psychose à New York. Un suspect a été trouvé : l’agent Jack Forrest dont la femme a été retrouvée morte dans la chambre du motel dans lequel il avait été pris en flagrant délit d’adultère. Le « Maniac Cop » a-t-il déjà été attrapé ?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par William Lustig

Genre : Thriller, Policier, Horreur

Film Américain

Durée : 1h21 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

Ne sortez plus le soir c’est compris ?!

 

La nuit, tous les flics sont pourris. Heu non, juste un et son intention n’est pas de protéger et servir les citoyens New Yorkais. Terminé les sorties nocturnes seule, fini les bécotages en plein feu rouge dans votre coupé sport, il suffit des filatures de votre mari infidèle, notre tueur veut vous forcer à devenir casaniers.

Maniac Cop 1 silhouette imposante du maniac cop pendant la nuit

Notre antagoniste, dont le visage est chaque fois masqué par l’ombre de la nuit histoire d’entretenir le mystère jusqu’aux dernières minutes, a la panoplie complète du boogeyman de base. Il est muet, une silhouette massive, des mains énormes et glacées, une démarche, force et résistance de Terminator, une mâchoire anormalement grosse, et un cumul  d’assassinats inhumains et diversifiés.

Maniac Cop 1 coupure de journal

Toi, le petit sadique réclamant encore et encore des films d’horreur avec plein de meurtres originaux orchestrés par un assassin au visage cauchemardesque, tu vas aimer mais tu seras un peu frustré de voir que ça manque de membres arrachés et de corps charcutés. Pas grave, la musique troublante/mélancolique et l’ambiance oppressante seront là pour se faire pardonner.

Maniac Cop Bruce Campbell à coté d'un Hotel

Qu’est ce qui t’attends d’autre dans Maniac Cop et pourquoi je t’invite à le voir pour comprendre la raison pour laquelle il est si cher au cœur de bons nombres de cinéphiles ? Je viens seulement de le découvrir et crois moi, j’ai été surpris sur bien des points. Un scénario et une mise en scène soignée où jamais on ne trouve le temps long, le délicieux mélange thriller/slasher travaillant de manière inédite, quelques séquences musclées, Bruce « Ash Williams » Campbell en flic suspecté d’être l’assassin, une enquête policière qui piétine, un New York nocturne, angoissant et poisseux gangréné par la paranoïa (et on peut aisément le comprendre), un lieutenant moustachu déterminé, une origin story injuste pour un « boogeyman » hanté par le passé créant la psychose mais qui a des circonstances atténuantes. En tout cas, plus justifiées qu’un Freddy Krueger ou Michael Myers.

 

Au final, Maniac Cop, un bon petit thriller soigné aux allures de film d’horreur plutôt soft compte tenu de son concept. La suite ira-t-elle plus loin ? Réponse prochainement.  

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.