Jackie Chan Ne Jamais Grandir (édition collector) : Quand l’une des dernières légendes vivantes du septième art ouvrait les portes de sa vie personnelle

Omake Books, maison d’édition spécialisée dans les publications inédites et originales touchant l’univers des Geeks vient de gâter les fans de Jackie Chan en sortant son livre intégralement traduit en français. Jackie Chan: Ne jamais grandir, c’est une autobiographie où notre célèbre star du Kung Fu se livre, de son enfance passée au théâtre Chinois jusqu’à sa renommée dans le cinéma asiatique et Hollywoodien. Anecdotes, intimité, Jackie vous ouvre la porte de son cœur.

 

Pour vous procurer l’édition simple ça ce passe par Ici

 

La collector, parce que vous êtes des fans, des VRAIS qui dépensez sans compter,  ça ce passe par

 

La base pour les initiés, la découverte pour les non-initiés

 

« Merci du fond du cœur…A mes fans partout dans le monde, grâce à vous j’ai une raison de continuer à faire des films, à sauter par les fenêtres, à mettre des coups de pieds et de poing, et à me briser les os. »

 

Arnold Schwarzenegger, un autre de mes héros, a écrit son autobiographie en 2012, autour d’un autre grand du cinéma d’action de se livrer : Jackie Chan.

jackie chan dans le bronx levage de pouce

Nous sommes un samedi matin de l’année 1990, j’ai 5 ans, je passe le week-end avec mon père. Comme à son habitude, le temps qu’il rentre du travail, il m’a laissé tout un tas de cassettes de films enregistrés sur la table basse devant la télé. Parmi eux, « Le marin des mers de Chine ». Allez savoir pourquoi mon père c’est dit que ce film me plairait ? (Il allait bien le regretter vu le nombre de fois où je lui aurai demandé de le regarder avec moi). Allez savoir pourquoi J’AI fais le choix de le regarder? Je ne sais pas. Toujours est-il que je lance la vhs sans savoir que ce film allait changer ma vie. Je découvre la culture, la mentalité asiatique, et un acteur loin de tous ceux que je viens de connaitre du haut de mes 5 ans. Un Chinois me faisant mourir de rire avec ses grimaces, un Chinois se battant comme un guerrier contre l’injustice et réalisant des acrobaties impressionnantes sans effets spéciaux ni usages d’artifices tels que des câbles. En 1h30, mon cœur tambourine, une joie parcours mon corps, en 1990, Jackie Chan obtient une grande place dans mon cœur.

arnold jackie 2019
Grace à qui j’aime autant le cinéma depuis l’âge de 5 ans? Grace à ses deux hommes.

A mesure des années, j’ai continué à suivre sa carrière de très près, étoffé ma collection de ses œuvres, partager mon admiration pour lui à ma famille, appris par cœur « Le marin des mers de Chine » à force de le voir et le revoir, aller au cinéma accompagné ou non voir ses films avant de les acheter directement en dvd/bluray parce qu’ils ne faisaient plus trop recette au cinéma en France,  décider d’ouvrir mon blog pour entre autre, scruter sur le net la moindre info le concernant, être aux aguets en cas de passage à Paris, transmettre aux autres mon amour pour ses longs métrages.  Sans la jouer fan hystérique à la Cloclo, on peut dire que quand on rentre dans mon humble demeure, on a saisit que Jackie Chan, Arnold Schwarzenegger, Disney, et le cinéma, sont mes passions. Jackie, je possède des posters de ses films, une figurine à son effigie, toute sa filmographie en dvd/bluray, quelques magazines et dossiers presse, ne me manquait que son autobiographie pour compléter le tout.

Jackie Chan Signs Copies Of His New Book "Never Grow Up"

2015, Never Grow Up sort en Asie pour sortir 3 ans plus tard  aux Etats Unis dans sa version Anglaise. Chez nous, il aura fallut s’armer de patience en attendant une année supplémentaire pour tenir ce petit bijou littéraire entre les mains. Vous savez quoi? Ca valait la peine d’attendre. Jackie Chan, aidé par Zhu Mo, une amie de longue date, trouve les bons mots pour nous parler de lui. Pas besoin de termes trop techniques et de longues phrases, son autobiographie magnifiquement mise en page convient à tout type de lecteurs, qu’ils soient expérimentés ou non, détenteurs ou non d’un petit Bac L.  Banco, ce livre sera mien et une belle occasion de me remettre à la lecture après plus de 10 années d’absence. Ceci vous expliquant les limitations de mon vocabulaire.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette édition collector est riche, le livre, dans le ton de tout ce que dégage l’aura de Jackie (avec la mise en avant de son oscar reçu dernièrement des mains de son ami Sylvester Stallone). Quel gros fan prendrait une édition simple ? Nous les goodies on adore ça. Ce collector envoi du vrai pâté impérial, voyez plutôt:

 

  • Un splendide coffret doré incluant d’abord l’ouvrage contenant plus de 350 pages réparties sur 35 Chapitres,
  • Un petit album de 64 pages en couleurs de photos-souvenirs de l’enfance à l’âge adulte de Jackie Chan commettant chacune d’entres elles (photos de tournages, photos de famille, photos d’enfance, photos de films),
  • Trois lithographies collector au format A5,
  • Un poster en noir et blanc au format A3,
  • Un marque -pages doré dédicacé,
  • Et bien entendu, un certificat d’authenticité numéroté.

 

Qu’est ce que ce livre contient qu’on ne connait pas ? Entre les sites spécialisés sur l’acteur (http://www.jackie-chan.fr/ étant la base pour les fans), Wikipedia, le dvd de « My Story », Jackie Chan, on pensait tout savoir de lui. Et bien non. L’acteur creuse, approfondit certains points, nous plonge dans l’industrie du cinéma Chinois et Hollywoodien tout en parlant aussi de lui.

jackie fight

Ses exploits, ses blessures physiques et psychiques, ses peurs (celle de décevoir ses fans, d’assumer son succès, faire face à diverses menaces), ses moments sombre (problèmes de drogues, d’alcool, de femmes), ses difficultés à s’imposer à Hollywood et être confronté à des réalisateurs ne voyant pas le cinéma de la même manière que dans son pays, ses joies, ses passions (sa collection d’assiettes, tasses et bouteilles de vins rouges),  ses moments de réflexions sur la vie, ses conseils, ses diverses relations et rencontres « drôles, terrifiantes, émouvantes », ses interrogations sur l’avenir, son amour pour les animaux, pour son public même s’il lui est arrivé de rencontré des fans pour le moins « originaux », Jackie écrit avec le cœur et montre une part immense de sensibilité que certains c’étaient surpris à découvrir dans un ressent clip chanté par l’acteur lui-même. Clip qui pour ma part, se complète avec ce livre.  Le voici :

 

 

Qu’illustre Jackie Chan véritablement pour moi ? Pourquoi cet amour éternel envers cet artiste aux multiples talents ? L’image d’un homme bienveillant, généreux, sincère, hilarant, créatif et souriant avec son âme d’enfant qui ne l’a jamais quittée « d’où le titre du livre ? ». En lisant « Ne jamais grandir », j’en apprends plus sur mon héros. J’étais loin d’imaginer que derrière se sourire communicatif ce cachait quelqu’un de si sensible. Je l’ai entrevu dans le clip « Wu shi ren fei », ici nous allons encore plus loin en suivant pratiquement tout son parcours.

20191026_092756
Me voila plongé dans le livre sous le regard amusé de mini Jackie et ma peluche de Panda, la même que La et Zy, deux peluches que Jackie Chan a créé dans le magasin Build A beau et emmène partout pour attirer l’attention sur les pandas chinois en danger d’extinction.

Ne jamais grandir se dévore avec passion. C’est avec vive émotion, des étoiles plein les yeux et le retour du gamin de 5 ans que j’étais, que je parcours les pages de ce livre qui réussira sans problèmes à me faire verser quelques larmes en cours de lecture, pour la simple et bonne raison que j’ai l’impression de ressentir ce que l’acteur ressent. Derrière l’artiste presque immortel défiant la mort un nombre incalculable de fois, ce cache un homme qui ose et refuse de laisser ses peurs le dominer. Un homme prouvant qu’en se battant, on peut exaucer ses rêves.

Jackie Chan fait parti de cette catégorie d’hommes déterminés, passionnés, aimant la vie et les autres êtres vivants sur cette Terre, risquant leur vie pour satisfaire leurs fans même s’ils doivent y passer. Quel autre artiste peut se vanter de réaliser lui-même ses cascades, faire passer ses fans avant sa propre vie, posséder une voix envoutante lui permettant de devenir chanteur, participer et créer des œuvres caritatives, rester humble, apprendre de ses erreurs, enseigner aux autres, partager, évoluer, montrer ses talents dramatiques à ceux qui pensaient que sa carrière ne se résumait qu’à faire des clowneries et acrobaties ? Dans le même genre, on a eu Michael Jackson. Jackie Chan, le Michael Jackson du cinéma ? Oh que oui.

jackie

Au fil des années, de films en films, il est vrai qu’objectivement, la qualité cinématographique des œuvres de Jackie a baissée mais allez savoir pourquoi, le fan fidèle que je suis n’a jamais lâché la star. Dans chacun de ses nouveaux longs métrages, je trouve au moins un ou plusieurs points positifs et comprend quel homme combattif Jackie est. Je ne sais pas si un jour j’aurai la chance de le rencontrer (pour tout vous dire si ce jour devait arriver, je ne sais pas dans quel état je serais) et de lui dire à quel point il m’encourage à ne pas abandonner, m’a inspiré, aidé, redonné le sourire à travers ses films/reportages/interview/chansons dans les moments difficiles. Tout ce que je sais c’est qu’il tient une place importante dans mon cœur et il y restera même lorsqu’il disparaitra. Un peu comme s’il faisait parti de ma famille. Si un jour j’ai des enfants, je veux pouvoir leur transmettre mon amour pour cet artiste.  Merci Omake Book pour cette édition rendant gloire à mon héros et merci Jackie de continuer à m’impressionner.

 

« Parfois je me demande si je ne devrais pas tout simplement disparaitre brutalement, faire mes affaires et partir quelque part. C’est une solution. Mais je ne le ferai probablement jamais. J’espère que, quand le moment sera venu, je saurai m’arrêter. Je m’occuperai alors de moi-même. Ou je continuerai à faire ce que je sais faire et me battre jusqu’à la fin. »

 

Au final, je n’ai aucun regret. Pas de regrets d’être fan inconditionnel de l’acteur, pas de regrets d’avoir déboursé 49euros pour un livre alors qu’au départ, les bouquins et moi, on est pas du tout potes, pas de regrets d’avoir donné de mon temps pour écrire cet article et lire cet ouvrage. L’autobiographie inspirante et touchante qui donnait envie de replonger dans un livre à ceux qui en sont allergiques, c’est celle de Jackie Chan.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.