Star Wars épisode IX, L’ascension de Skywalker : L’épisode miracle ?

Le premier ordre n’était qu’un début. La dernière bataille pour la galaxie a sonnée. L’ultime épisode de Star Wars sort et les fans se demandent si avec le retour de J.J Abrams à la réalisation, cette postlogie va devenir cohérente. Star Wars: L’ascension de Skywalker, l’espoir que tous les fans attendaient? La saga Skywalker se conclue. Les origines de Rey, du leader Snoke et bien d’autres révélations attendues enfin dévoilées?

 

Fiche Technique

 

Réalisé par J.J Abrams

Genre : Science Fiction, Action, Aventure

Film Américain

Durée : 2h20 environ

A conseiller à partir de 12 ans

 

Avant de vous parler du film

 

Après que « Les derniers Jedi » est contredit Le réveil de la force sur bien des points suite à des divergences créatives entre la vision de J.J Abrams et celle de Rian Johnson, J.J Abrams revient pour tenter de réparer les erreurs de Johnson et il n’aura pas le droit à l’erreur s’il ne veut pas s’attirer une nouvelle fois les foudres des fans.

change_your_perspective

(Il a retourné sa veste lui qui a presque encensé « Le réveil de la force » et « Les dernier Jedi » ?) Sur la forme je reste sur mes positions, sur le fond non. A un moment, il faut devenir objectif, comprendre quand on sent la duperie cachée derrière le masque des souvenirs de ce que l’on a aimé enfant, que sous ce déluge de spectacle Star Warsien, cette nouvelle trilogie (plutôt « postlogie » puisque ce situant des années après « Le retour du jedi ») avec des fx actuels et plein de nouveaux persos cache quelque chose de bien trop fade pour continuer à rester aveuglé. Personnellement, se moquer de l’univers et des héros de mon enfance, je ne l’accepte pas (promis, je n’irai pas jusqu’à commettre l’affront de revaloriser « La menace fantôme » et  « L’attaque des clones »).

dark vador se prosternant devant l'hologramme de Mickey déguisé en empereur palpatine

Disney, c’est l’OCP du cinéma. Obéis, fait des reshoots et autres modifications de scénarios même si ça n’a aucun sens ou sinon tu pourras dire au revoir à ton métier. Oui, ça ce passe donc comme ça chez Disney et on a bien compris que des libertés, les réalisateurs en ont pour les séries, pas pour les films. C’est là que l’on comprend la raison pour laquelle, à l’exception du spin off Rogue One, les séries Star Wars Rebels/Résistance/Clone Wars et Mandalorian retournent à la base de ce qui a fait le succès de la franchise. Difficile de croire que Disney aiment véritablement Star Wars. Faire revenir la franchise au cinéma était la pire des idées. Il faut apprendre à dire au revoir à ses héros afin de ne pas salir leur mémoire. Quelle souffrance pour un fan d’en conclure que cette nouvelle trilogie n’aurait jamais dû exister. Ou tout du moins, pas avec Disney rodant derrière, assoiffé d’argent tel Bouffe-tout de Ghosbusters.

 

Han Solo, Leia, Luke, Chewbacca, R2D2, C3PO, faire revenir des personnages originaux juste pour les humilier en les tournants à la dérision, un fan ne peux laisser passer ça. Ca ne vous rappelle pas Terminator : Dark Fate ou le revival d’X Files? Voila l’une des premières raisons pour lesquelles, même si visuellement elle est riche, qu’elle m’amuse, me fait rire, m’attendrit à coup de mignonneries de BB8 et d’une Rey attachante, je n’aime pas cette trilogie et son énorme potentiel sous exploité. Cracher sur des personnages mythiques sans qui elle n’existerait pas, et introduire des personnages fades, mal développés, mal interprétés, le tout sous une nouvelle histoire qui ne sait pas quelle direction prendre, cette trilogie a beau être spectaculaire et jouer sur la nostalgie/fan attitude des fans de Star Wars, elle reste largement dispensable.

Elle donne l’impression qu’Han Solo et Cie viennent d’un univers alternatif. Peu de connexion à l’ancien Star Wars. L’équipe du film a tellement eu honte de ce qui a été fait dans « Les derniers Jedi » qu’elle n’a eu d’autre choix que de faire revenir d’entre les morts un célèbre personnage clé de la saga tombé dans une des bouches d’aération de la station de la nouvelle étoile de la mort. Retour prévu depuis le départ ou solution de secours ? L’épisode 9 va-t-il se reconnecter à tout l’univers Star Wars ? Dernier épisode devant tout conclure, je me suis demandé si L’ascension de Skywalker allait réparer toutes les erreurs de ses prédécesseurs, trouver un meilleur ton, et apporter surtout les réponses aux multitudes de mystères entourant personnages et univers.  En 2 films, je rappelle qu’on a eu plus d’ajout de questions que de réponses à la première vague de questions.  En 2h20, L’ascension de Skywalker réussira-t-il là où les autres se sont lamentablement vautrés ?

 

Le scénario de ce troisième épisode va-t-il continuer à « pal »patiner?

 

Décembre 2019 marque la fin d’une époque: celle de la conclusion de la postlogie entourant Rey et l’héritage des Skywalker. Le retour du Jedi offrait la plus magnifique des conclusions à la trilogie sortie en 1977, L’ascension de Skywalker en fera-t-il de même après deux prédécesseurs bien fades? Un poids immense tient sur les épaules de l’épisode 9. Mettre un point final au destin de nos nouveaux héros, conclure la sage Skywalker vieille de quarante années et réparer les âneries de Rian Johnson, la tache sera rude. L’ascension de Skywalker est sombre, très sombre, presque aussi sombre que ne l’était La revanche des Siths. A la différence près, ce nouvel épisode joue les fantômes dont la nouvelle terreur vient perturber nos héros déjà bien amochés par le premier ordre.

Star wars L'ascension de Skywalker Dans le faucon Millenium Rey sourit à Chewbacca pendant que Poe et Finn les regardent.
Le quadrio Rey, Finn, Poe et Chewie est merveilleux. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour le constituer?!

Souvenez-vous, Le réveil de la force introduisait une nouvelle génération de héros et de méchants dont les erreurs de leurs ainés se répétaient. Chacun cherchait sa place. Les derniers Jedi, lui, confrontait ses personnages à la place qu’ils croyaient avoir trouvé et qui finalement, ne leur était pas destinée. Cet opus sonnait un vent de renouveau, emmenait les fans de Star Wars vers d’autres horizons et aidait ses personnages à regarder vers le futur. Le problème c’est qu’on n’apprenait toujours rien sur leur passé et que les choix scénaristiques entourant certains retours de têtes connues insultait plus les vieux fans qu’il ne les respectait (Luke balançant son sabre laser, Leia jouant les Mary Poppins, …). De quoi détester cet épisode.

star wars l'ascension de skywalker trone
Non, ce n’est pas la relève du trône de fer.

Résultat, malgré plusieurs tentatives d’offrir du concret, Les derniers Jedi n’en offrait pas. On ne se moquera pas de vous une troisième fois, le scénario ne PalpatineRA pas, l’ancienne menace de retour est plausible et bien plus intelligente qu’elle n’y parait. A croire que tout était calculé, que Kylo Ren et le premier Ordre n’étaient que la partie immergée de l’iceberg. L’ascension des Skywalker ne fera pas la même erreur que ces prédécesseurs et décide de faire abstraction de certains points incohérents et défauts inconcevables.

Star Wars l'ascension de skywalker poe chewi et finn s'attaquent aux stormtroopers

A ce demander s’il ne vaudrait pas mieux faire abstraction des épisodes 7 et 8 et ne garder que celui-ci. Cette postlogie trouve enfin son identité, creuse enfin ses personnages. Finn et Poe gagnent en intérêt, prennent la place qu’ils méritent et les fans en découvriront enfin plus sur eux, leur parcours et pourquoi ils sont dans notre histoire.

Star wars L'ascension de Skywalker Rey et Kylo Ren se font face dans l'ancienne salle de trone de l'empereur palpatine

Alors que Kylo Ren, désormais Suprême Leader, continue de lutter contre sa part de bon, cherche à détruire une ancienne tête connue et doit au final faire sa sale besogne, Rey lutte contre son passé et le coté obscur de la force, bien présent en elle. Flashs à répétitions, colère, interrogations sur ses parents et pourquoi elle a été abandonnée enfin sur Jakku, notre nouvelle Jedi encore en phase d’entrainement aux cotés de quelqu’un que vous connaissez très bien, est le personnage qui évoluera le plus dans notre histoire. Attendez-vous à des révélations choc, à des rebondissements choc. Tout est crédible, le scénario bien plus travaillé, riche et digne d’intérêt. Nous avons là enfin du vrai Star Wars faisant écho au passé tout en se tournant vers l’avenir. Cet épisode 9 rééquilibre la postlogie, la fait devenir cohérente hormis certains points irréparables intégrés dans les Derniers Jedi.

 

Rey, n’est pas peur de ce que tu es.

 

Des petits airs de Retour du Jedi ?

 

Surprise dès le menu déroulant passé. Un menu déroulant annonçant enfin une histoire qui tient la route, qui donne hâte de la suivre. Les premières secondes et première partie de notre film en viennent rapidement aux faits, entendent bien apporter déjà des réponses au mystère entourant le Suprême Leader Snoke. Pas de temps pour le blabla inutile, il y a beaucoup d’action, des dialogues matures et travaillés, du fan service bien amené, des retours bien amenés, une réalisation hyper soignée digne du travail de J.J Abrams sur Star Trek et une musique de grande qualité rappelant la vieille époque. Le John Williams d’antan réalise un miracle. Ca en fait des surprises à moi qui pensait cracher mon venin et enterrer définitivement cette postlogie.

Star wars L'ascension de Skywalker Le faucun millenium entouré d'alliés
Cette séquence et ce qui la précède vous procurera quelques frissons nostalgeeks.

Ce troisième épisode est à 80% miraculeux. Oui, des petites perturbations dans la force l’empêche d’atteindre les 100%, notamment ces quelques séquences d’action dans le noir où même un sabre laser ne pourra nous aider à y voir clair. Plus de Porgs, plus d’autodérision salissant la mémoire de nos anciens protagonistes, plus de mignonneries ajoutées de manière forcée dans le seul but de vendre de la figurine/peluche. Ce Star Wars dont les Stormtroopers arrivent ENFIN à tirer sur leurs cibles entend bien se réconcilier avec les détracteurs de cette postlogie.

Star wars L'ascension de Skywalker Babu frik bidouillant C3PO

L’ascension de Skywalker comporte tout un tas de personnages secondaires intéressants, attachants, et des nouvelles espèces à la fois fun et utiles à l’avancement de l’histoire. Dieu sait à quel point j’aime Star Wars pour la diversité de ses planètes, culture alien et espèces alien, droides. Deux personnages ont retenu mon attention : D0 petit droide parlant maltraité par ses anciens propriétaires et apprenant à faire de nouveau confiance aux humains, et Babu Frik, bidouilleur de droides capable de les reprogrammer et les modifier. Réalisé en animatronique, Babu Frik est autant drôle qu’il donne envie de câliner, de même pour DO dont le chara desgin respire l’inspiration des meubles Ikea. J’ai finalement sous estimé la portée de ce personnage.

Star wars L'ascension de Skywalker Leia prenant dans ses bras Rey
Leia part avec les honneurs, soyez-en certains.

Quand il décide de délaisser l’action, le spectacle contemplatif, J.J Abrams vise avec justesse. Qu’on se le dise, L’ascension de Skywalker est dramaturgique. De la bonne dramaturgie, celle qui fait que Star Wars est Star Wars, celle qui laissera échapper larmes de joie et larmes de peines. Plus que jamais, il est question de duel des destins de Rey et Kylo Ren, cette lutte sans fin contre les blessures, la part de bon et de mauvais en chacun de nous et la force, emmenant chacun là où il doit être.

Star wars L'ascension de Skywalker Rey et Kylo Ren s'affrontent sur l'épave de la nouvelle étoile de la mort

Quelle destinée choisira Rey et Kylo Ren empoisonnés par leur passé? Daisy Ridley et Adam Driver livrent une prestation impressionnante. Ils ne sont plus les acteurs que l’on a connus dans « Le réveil de la force », ils ont fait du chemin. Quel plaisir de les voir autrement, de revenir sur notre jugement suite aux épisodes précédents. Surtout, ce nouveau Star Wars continue de nous faire douter sur les intentions des Siths, ici bien plus présents qu’ils ne l’ont jamais été, aidés par les chevaliers de Ren enfin présents même si on s’attendait à mieux. Apprêtez-vous à entrer là où aucun Jedi ne devrait entrer. Je vous le répète : la menace venue du passé est de taille.

 

Au final, des révélations à hauteur de ce que l’on espérait, une générosité en action, en émotion et en caméos, des personnages enfin bien traités hormis quelques personnages secondaires (RIP Rose), les erreurs de Rian Johnson, ses propres erreurs, J.J Abrams a réparé ce qu’il a pu et on peut dire qu’il s’en est plutôt bien sorti en un film. La fin de cette postlogie manque certes d’un petit quelque chose pour offrir la fin poignante à la « retour du Jedi », L’ascension de Skywalker respire tellement la bonne volonté, le respect, l’amour de l’univers et ce qui en a fait sa force qu’il mérite d’être salué.  

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.