Fog : Hissez la grand voile, et faites sortir la machine à fumée!

Antonio Bay, petit village de pêcheurs est sur le point de célébrer son centenaire. Pour fêter ça, les fantômes d’un navire datant de 1880 viennent y semer la pagaille. Le ciel clair aura été de courte durée. Quand le brouillard arrive, vous savez que ça sent le roussi. Aucune cachette ne semble sûre, pas même le phare où se trouve le studio de l’animatrice radio du village. Voila le « Fog » de John Carpenter!

 

Fiche Technique

 

Réalisé par John Carpenter

Genre : Epouvante, Horreur

Film Américain

Durée : 1h29 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

Anecdote

 

-Les amateurs des Oiseaux d’Alfred Hitchcock remarqueront qu’Antonio Bay et Bodega Bay présentent une similarité commune puisqu’ils ont été tournés au même endroit.

 

Si le brouillard refait à nouveau son apparition à Antonio Bay, les marins, les hommes de l’Elizabeth Dane allongés au fond de la mer à Spivey Point, ressortiront de leur tombeau et chercheront à assouvir leur vengeance. Leur vengeance sur les lieux où cette nuit là, ils trouvèrent la mort.

 

Ca va brouillarder

 

Bienvenue à Antonio Bay, petite ville de pêcheurs paisible qui ne restera pas très longtemps. Quand le village doit célébrer son centenaire, mieux vaut prendre 1 semaine de vacances et partir très loin. Il y a 100 ans, un bateau a été délibérément coulé par les six fondateurs d’Antonio Bay. Le trésor des passagers a été volé, le navire et son équipage ont coulé. Il est minuit, pile 100 années depuis leur triste sort, ils se réveillent, et, débarquant cachés dans un banc de brouillard, entendent bien se venger et récupérer leur butin.

The-Fog-john-carpenter-titre-d'un-film-apparaissant-devant-une-plage

Vous n’en saurez pas plus, simplement que Jamie Lee Curtis joue Elizabeth Solley, une jeune auto-stoppeuse solitaire se rendant à Vancouver et se faisant prendre (au sens propre comme au sens figuré) par Nick Castle (Tom Atkins), un pêcheur habitant d’Antonio Bay. Dès le premier soir, elle couche avec et ils finissent par ne plus se quitter tels des amoureux transi tout mignons, sans savoir qu’Antonio Bay est sur le point d’être attaqué.

The-Fog-john-carpenter-un-homme-et-une-femme-sont-dans-une-voiture

Vous voulez du film moralisateur, vous allez en avoir. Une nouvelle preuve que nos erreurs passé causées par notre cupidité ont toujours raison de nous. Tôt ou tard, il faut en subir les conséquences. Les pêchés ne sont pas pardonnés pour les fantômes. Sur le message transmis par le biais de son histoire, Fog obtient un bon point. En ce qui concerne le reste, je ne pensais pas être autant frustré.

The-Fog-john-carpenter-une-femme-descend-une-colline-donnant-sur-un-phare

Je crois que les réalisateurs ce sont donné le mot. Pas une goutte de sang, pas un meurtre montré (allé juste un embrochement à l’épée). Une machine à fumée, un lieu d’intrigue rappelant « Les Oiseaux » et des fantômes au look foutant les chocottes, Fog partait gagnant. Que c’est long, que c’est mou, qu’est ce qu’on s’ennuie (pour info j’ai vu le film deux fois, j’ai pioncé deux fois), mais qu’est ce que c’est beau. Les bateaux fantômes et les fantômes de pirates, les intrigues se déroulant dans un petit village de pêcheurs, je suis fan. Alors quand j’apprends que John Carpenter, le meilleur des meilleurs réalisateurs a fait un film sur tout ce que j’aime, et qu’il a appelé Jamie Lee Curtis pour y jouer l’un des rôles principaux, je saute dessus. Pas sur Jamie Lee Curtis, sur le film. Quoique Jamie Lee Curtis, sur un malentendu, ça peut marcher !

The-Fog-john-carpenter-une-femme- accompagnée d'un-homme-et-d'une-enfant-conduit-une-voiture
A peine 10minutes après avoir failli perdre la vie à l’âge d’une dizaine d’année à coup de crochet de pirate (merci Nick..ou pas de l’avoir sauvé), le petit Andy (vous remarquerez que les gosses Américains de films d’horreur des eighties s’appelaient souvent Andy), il le vit plutôt bien. Pour ainsi dire, il a l’air dépassé par les évènements. Ou il en a juste rien à péter. Regardez-le ! Regardez-le le gosse. Il en baillerait presque.

L’alchimie Jamie Lee Curtis/Tom Adkins, j’ai aimé, l’esthétisme gothique, la part de mystère, la mise en scène et la musique oppressante, aussi. Le rythme, la majorité des dialogues et le gosse dont l’interprétation semble faire écho à notre sentiment de découragement vis-à-vis de l’intérêt pour par cette œuvre, plus l’horreur édulcorée alors que le film est interdit aux moins de 12 ans, alors là je dis NON ! Je ne demandais pas d’effusion de sang et de démembrements excessifs, je ne demandais pas une œuvre nerveuse. Il y a un juste milieu, je sais que l’horreur ne se résume pas uniquement à ça. Je voulais simplement flipper un tout petit peu, m’imaginer à la place des personnages. Comment John Carpenter a-t-il pu réaliser un film d’horreur n’effrayant pas ?

The-Fog-john-carpenter-des-silhouettes-d'hommes-apparaissant-dans-un-brouillard-dans-une-église
Tant de charisme réduit à néant. Je ne suis pas content. Je pars bouder tiens.

Son histoire et ses scènes effrayantes ne marchent pas en parti à cause du rythme cruellement mou. Il y a de quoi s’interroger sur l’origine de la fumée utilisé par l’équipe de ce film. De l’Ecstasy sous forme de vapeur ? A croire qu’elle est sortie de notre télé pour s’infiltrer dans nos narines. Je crois que ça doit être ça. Ou, allez savoir, peut être que ce film a été conçu pour un public familial ? Ceci expliquerait le début de l’histoire rappelant la série « Fais moi peur ! ». Une bonne raison pour faire découvrir aux enfants le genre horrifique. Faites gaffe tout de même à ne pas montrer ça à votre gosse de 5 ans. Pour redevenir sérieux, trop de films d’horreur découverts, Fog, je le vois trop tard.

 

Au final, le Fog de John Carpenter, je n’ai rien à dire sur le visuel, l’ambiance et la musique. Par contre je cris au sacrilège pour son horreur adoucie et son rythme encore plus mou qu’un zombie. John Carpenter nous a habitué à mieux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.