Colorful : Seconde chance d’une âme égarée

Problèmes familiaux, tentative de suicide, âme perdue, questionnements, rédemption, rangez tout de suite vos paquets de mouchoirs, vous n’en aurez pas besoin. Vous êtes à la gare conduisant au paradis mais vous n’allez pas y aller. Passez plutôt par la porte d’accès à la vie et rejoignez le monde des vivants sous les traits d’un garçon nommé Makoto Kobayashi. Il a tenté de se suicider, vous allez devoir comprendre pourquoi.

 

L’histoire

 

L’âme errante d’un être humain ayant commit une terrible erreur a droit à une seconde chance en retournant dans le monde des vivants  pour la corriger et recommencer sa vie. Guidé par Pura-Pura, un ange (ou peut être pas), notre âme errante se glisse à la place de l’âme d’un jeune garçon, Makoto Kobayashi, ayant tenté de se suicider. L’âme n’est réincarnée dans son corps que pour une durée limitée où elle devra trouver quelle a été la pire faute de sa vie passée, tout en apprenant la raison pour laquelle Makoto a voulu mettre fin à ses jours.

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Keiichi Hara

Genre : Animation, Drame, Comédie

Film Japonais

Durée : 2h01 environ

 

Nouvelle expérience philosophique aux portes de la Japanimation

 

Des couleurs sombres, des couleurs plus joyeuses, toutes nos émotions sont composées de ses couleurs créées par notre vécu forgeant notre personnalité. C’est cela qui nous rend si beau. Quelles couleurs vous correspondent ? Pourquoi je vous pose cette question ? Tout simplement parce qu’elle est liée à l’intrigue que nous allons suivre. Et cette intrigue, elle vous est destinée.

 

Entre, n’es pas peur.

 

Une âme ayant renoncée à tout est-elle capable de redevenir elle-même et se raccrocher de nouveau à la vie ? Se raccrocher à la vie, c’est bel et bien le message ressortant de notre histoire. Colorful m’a bien plus parlé que je ne le pensais. Passé la première heure, première heure découverte fascinante, je me suis rendu compte en apprenant petit à petit la vérité entourant le héros que j’avais de nombreux points communs. J’ai été pris de cours. Je me suis revu, adolescent, avec mes envies, mes doutes, mes peines, mes joies, vivant des situations similaires à celles de Makoto dont la personnalité me correspond totalement.

Colorful-à-la-gare-où-attendent-les-âmes-un-petit-garçon-s'approche-de-nous

Ce film n’est pas un film comme on a l’habitude de regarder. Ici, l’introduction propose de nous immerger aux portes du paradis, attendant en compagnie d’autres âmes que le train de la gare nous emmène à notre destination finale. Une âme n’a pas de forme, l’artiste responsable de cette œuvre le sait. Idée de génie, il utilise la vue à la première personne avant de passer à la troisième une fois l’âme glissée dans un corps. Désormais dans un corps humain, l’âme et nous, découvrirons la vie d’un jeune garçon ayant tenté de se suicider.

Colorful-des-parents-en-pleure-se-précipitent-vers-nous

Surveillée par un ange, l’âme, au départ déroutée et peu sérieuse, va endurer de nombreuses épreuves et chacune sera nécessaire, cherchant à trouver la réponse à l’unique question à laquelle nous nous posons un jour ou l’autre : quel est notre but sur Terre? Qu’est ce qui est le plus important dans une vie? Nos réussites ? Le nombre de nos relations ? Notre comportement envers les autres et nous-mêmes ? Notre existence est aussi précieuse que celle de n’importe quel être vivant, nous allons l’apprendre à mesure de l’histoire.

Colorful-assis-sur-un-lit-pura-pura-regarde-l'âme-errante-découvrir-le-corps-de-makoto

Colorful est juste, fait preuve d’une sagesse exemplaire grâce à des arguments justes permettant de rendre cohérente cette histoire encourageant, soutenant celles et ceux traversant de lourdes épreuves comme les héros de notre histoire, à ne pas ou plus souhaiter mourir. Mourir n’est pas une bonne idée, même si ses épreuves paraissent insurmontables, longues à êtres remportées. Il y a toujours de l’espoir. Nous ne sommes pas seul, il y a toujours quelqu’un qui nous aime quelque part.

Un feel good movie possédant un humanisme puissant. Jamais niais, toujours sincère et juste, ponctué de petits moments drôles n’allant jamais dans l’excès et l’excentricité typiquement Japonaise, collant à la réalité avec ses moments durs, ses moments d’interrogations, de joie, de peines, de regrets, d’erreurs, de désespoir, d’espoir, tout en parlant d’amitié, d’amour, de famille, de mort, de vie.

Colorful-makoto-mange-un-pique-nique-avec-son-père

Le choix de la texture des décors, les traits de dessin de nos personnages, les morceaux musicaux et l’animation, ce long métrage d’animation est une ode à la vie, d’une fraicheur revigorante, abordant des sujets parfois délicats telle la prostitution de mineur, la persécution, le harcèlement scolaire sans porter de jugement, sans choquer visuellement. Ce journal intime sur l’adolescence et ses maux réchauffe le cœur car il a un but et pas uniquement celui de nous divertir.

Colorful-makoto-et-saotome-regardent-l'horizon

Nous empruntons le chemin de la quête initiatique, rencontrant des personnages bien plus complexes qu’ils n’y paraissent, apprenant à ne pas les juger à cause de leur caractère/paroles/actes et finir par les aimer du plus profond de notre cœur, le tout sous une narration intelligente, originale, faisant de cette œuvre une œuvre à part. Colorful rappelle l’importance de prendre soin de notre vie, de son corps et de son âme, mais aussi que nous aurons toujours l’occasion d’aimer et encourager les gens qui ont besoin de nous.

 

Les gens n’ont pas qu’une seule couleur. Leur caractère est composé de 1000couleurs et les évènements de leur vie aussi. Jusqu’à leur mort, les hommes ajoutent des couleurs à leur palette sans que jamais une seule ne les définissent. Gardes toutes tes couleurs et fais de ta vie une belle peinture.

 

Au final, ça tombe bien qu’il en parle, Colorful possède une âme, une belle âme. Une âme nous guidant, nous inspirant, nous amenant à revoir notre propre vie. Un chef d’œuvre de l’animation Japonaise grâce à une histoire recherchée, drôle, émouvante, associée à des personnages devant attachants à mesure de leur découverte. Aucune exagération dans la gestuelle et les expressions de nos héros, Colorful et ses couleurs d’automne, opte pour une ambiance discrète, réaliste, loin de viser un public enfant.

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.