Lois et Clark, Les nouvelles aventures de Superman: Saison 4

Toujours plus d’action, toujours plus d’humour, toujours plus de romance, Superman est de retour pour une quatrième et dernière saison. Il est temps pour Mes vies de cinéphile de s’envoler, et de dire au revoir à Lois et Clark. Embarquement immédiat pour l’ultime saison de Lois et Clark, toutes bonnes choses ont une fin. Fin heureuse ?

 

D’abord c’est l’amour, ensuite le mariage. Et après qui arrive? Le bébé du ménage!

 

Cette quatrième et dernière saison compte 22 épisodes d’une durée avoisinant les 42 minutes. 2 ans pour que leur couple soit officialisé, un an d’attente pour qu’ils se fiancent, et encore une autre année pour qu’ils se marient enfin. Et oui, avec Lois et Clark, la patience est une vertue. Vous pensiez que nos deux tourtereaux qui s’aiment plus que tout au monde allaient se marier dès la fin de l’arc de la nouvelle Krypton ? Grossière erreur. A force, vous connaissez les scénaristes, ils adorent retarder les évènements attendus par les fans.

lois-et-clark-les-nouvelles-aventures-de-superman-superman-en-black-suit-jugé

Notre saison reprend là où elle c’était arrêtée : Clark/Superman (qui a troqué son costume rouge et bleu pour une costume noir sans cape avec son S bleu), a quitté la Terre pour se marier avec sa promise, Zara, et gouverner sur la nouvelle Krypton. Mais Lord Nor, un Kryptonien convoitant sa place débarque à Smallville pour prendre le pouvoir et fait de ses habitants, des esclaves. Clark/Superman/Kal-el, qui a entendu la nouvelle, retourne sur Terre pour tenter de remettre de l’ordre et sauver ses parents. Mais les sbires de Lord Nor sont trop nombreux, de plus, une taupe s’est infiltrée au sein même du conseil des anciens Kryptonien et détient une preuve menant Superman à un procès.

lois-et-clark-les-nouvelles-aventures-de-superman-mariage-saison-4

Ce double épisode voyant une guerre inévitable se déclencher entre méchants Kryptonien et les terriens, assistés par des gentils Kryptonien est pour le moins original, riche en action. Oh je te vois déjà toi qui t’attends à voir un affrontement d’anthologie à la Man of Steel entre Lord Nor et Superman. Il n’en sera rien, juste un vulgaire affrontement avec…des bâtons Kryptonien ? Et oui à l’époque on n’avait pas le budget pour faire des scènes de ce genre. Le combat remporté, le calme de retour, Clark reprend sa place parmi les humains,  Lois retrouve son fiancé pour se marier au plus vite avec. Ouf. Quoique…

 

Lois et Clark : ce couple maudit

 

Le bonheur a portée de main dès l’épisode 3 ? Erreur. Dans cet épisode, la cérémonie de mariage est proche, mais Myrtle (surnommée la briseuse de foyer), une femme que Lois et Clark ont envoyé en prison, c’est échappée et compte bien gâcher leur mariage. Rassures-toi, à la fin, le couple parvient enfin à se marier. Grand moment d’émotions pour cet évènement que l’on attendait impatiemment. Autant dire que les scénaristes n’ont pas fait les choses à moitié, voulant comme priorité de voir leurs fans verser quelques larmes.

lois-et-clark-les-nouvelles-aventures-de-superman-bébé

Après le mariage, c’est la lune de miel. Les scénaristes masochistes nous ont malmenés, torturés pendant 3 saisons, les voila remettre le couvert. Il faut maintenant retarder la première fois des tourtereaux (je rappelle que Clark est le summum de la pureté, n’ayant JAMAIS fait l’amour avec une femme) puis aussi leur pourrir la vie juste après. Beurk tout ce bonheur !!! Nos scénaristes n’aiment pas ce couple simple et heureux ! Pour casser la joie de nos deux âmes sœurs, ils ont prévus quelques éléments perturbateurs :

 

  • Le retour d’H.G Wells interrompant leur nuit de noce pour les prévenir qu’une malédiction s’abattra sur eux dès qu’ils auront consommé leur amour. Afin de contrer ce sort, nos deux héros devront voyager à travers les âges et affronter Tempus.
  • Lois accusée de meurtre dans un double épisode digne d’un thriller,
  • Lois et Clark faisant la connaissance d’un couple similaire au leur (c’est à partir de là que ça va virer au grand n’importe quoi),
  • Clark, en tenue de Superman, prit en photo avec Lois pendant des câlins amoureux,
  • Tempus, encore de retour, arrive à remporter les élections présidentielles grâce à un procédé subliminal obtenu dans un lointain futur et devient un vrai dictateur,
  • Jimmy Olsen, prit pour Superman par une jolie secrétaire (interprétée par Kristanna Loken de Terminator 3),
  • L’apparition de Vixen, justicière plus rapide que l’éclair,
  • Le Daily Planet racheté par un homme mystérieux dans un triple épisode riche en rebondissements,
  • Lois et Clark tentant d’avoir un enfant (le thème majeur de la mi saison).

 

Trop d’humour, tue l’humour

 

Vous l’aurez comprit, dans cette ultime saison, le sort va s’acharner contre notre couple fraichement fiancé. C’est l’une des grosses taches de la saison : l’exagération.  Pour chaque épisode, vous pouvez être sûr qu’où Lois, ou Clark, ou les deux, seront en danger. Cette technique marchait bien dans les premières saisons mais là ça devient redondant, lassant, frustrant, lourdingue, irritant. Terminé les enquêtes policières, on est vraiment dans le fantastique, romantique, comique. Comme si ça ne suffisait pas, on se retrouve avec des petits éléments grotesques semés dans certains épisodes faisant perdre de la qualité à notre série. On suit cette saison parce qu’on est attaché aux personnages mais ça s’arrête là. Ca commençait déjà à ne pas sentir très bon dans la saison 3, mais là, c’est le summum de la ringardise, du mauvais gout, du nanardesque.

lois-et-clark-les-nouvelles-aventures-de-superman-contre-bob

Oui c’est agréable de voir que tous les personnages ont évolué (Clark, Lois, Jimmy, Perry, les parents de Lois et de Clark qui sont devenus très proches), oui les effets spéciaux sont mieux foutus (il n’y a qu’à voir le double épisode du début de la saison), oui certaines histoires sont séduisantes, oui la liste des guests stars est encore fournie (Dwight Schultz de L’agence tout risques, Staci Keanan de Notre belle famille, Tony Amendola de Stargate, Drew Carey de l’émission américaine Drew Carey Show, Delta Burke du film Ce que veulent les femmes), mais la tronche/la mentalité de certains méchants laisse cruellement à désirer. La palme revenant au méchant de l’épisode final : Mensa, un scientifique ayant réussi à utiliser 97% des capacités de son cerveau se retrouve avec une tête aussi grosse qu’une citrouille avec veines apparentes. Ce personnage est par ailleurs un hommage à  Hector Hammond, de l’univers de Green Lantern. Quant à la conclusion de la série, ayant été victime d’une annulation (une saison 5 était prévue), on nous laisse ignoblement sur notre faim.

lois-et-clark-les-nouvelles-aventures-de-superman-clark-retrouve-lois-en-prison

Cette saison a beau partir dans tous les sens, elle a quand même des mérites. On est plutôt gâté avec  une pléiades d’êtres malveillants, de savants fous, de fantômes, d’aliens, servis dans une ultime saison rythmée et fournie. L’alchimie/complicité Dean Cain/Teri Hatcher continue de faire des merveilles tant et si bien qu’on pourrait croire que les deux acteurs sont réellement en couple. L’univers fantastique et super héroïque, on est en plein dedans. Viennent s’ajouter, de la magie, des univers parallèles et des machines infernales (une scientifique démoniaque trouvera le moyen de voler la jeunesse de Jimmy), beaucoup de romance (par moments ça agace), encore des références à Batman  (la réplique « Le champion à la cape ! Non, ça c’est Batman » est culte), et ce plaisir coupable de retrouver des personnages si attachants. Tous ces petits contenus positifs écrasent et blanchissent les maladresses et erreurs scénaristiques de nos créateurs.

 

Les moments forts

 

Episode 1 : Clark revient en douce sur Terre pour revoir Lois qui en pleine crise d’hallucination, ne croit pas qu’il est devant elle. Grand moment d’émotion entre les deux personnages qui c’étaient quitté de manière déchirante dans le dernier épisode de la saison 3.

Episode 4 : Lois et Clark investissent les corps de leur double alternatif. Clark se voit à chaque fois incarner son double possédant lui aussi une identité secrète. Une sorte de Robin des bois (et prince quand il est civil) à l’époque du moyen âge, puis un cow boy (télégraphe en civil) à l’époque du far west. Le souci c’est que ces justiciers n’ont pas de super pouvoirs.

Episode 8 : Lois et Clark devenant amis avec un couple ayant les mêmes gouts qu’eux et partageant eux aussi un secret. Ce qui amènera des scènes humoristiques et de nombreux sous entendus.

Episode 9 : Un agent immobilier victime d’un maitre chanteur est forcé d’invoquer un fantôme pour hanter le nouveau nid conjugal de Lois et Clark et les forcer à vendre leur maison. Le choix des musiques, des décors et des effets spéciaux en font un épisode à l’ambiance fantomatique de qualité.

Episode 10 : Première grosse dispute entre Lois et Clark depuis que Lois est devenue la nouvelle rédactrice en chef du Daily Planet.

Episode 11 : Clark revit sans cesse la même journée (épisode comique, inspiré du film Un jour sans fin) à cause d’un certain démon nommé Mxyzptlk. Episode spécial noël respirant la joie et la solidarité.

Episode 12 : Superman, sous l’influence de la kryptonite rouge (la verte l’affaibli et peut le tuer, la rouge chamboule son mental mais dans cette version, elle dérègle ses pouvoirs), ne contrôle plus ses pouvoirs, devenant un danger et pour ses proches, et pour la ville de Métropolis, et pour lui-même. Qui est le responsable ?

Episode 20 : Un criminel ayant la capacité d’échanger de corps et prendra possession de celui de Clark. Il découvrira que Clark et Superman ne font qu’un et profitera de ces nouveaux pouvoirs.

 

Verdict

 

On aura eu du bon et du très médiocre dans Lois et Clark mais JAMAIS, on aura le désagréable sentiment d’être prit pour des bœufs. Malgré la faible qualité de quelques épisodes de cette ultime saison, on appréciera l’effort sur les décors et costumes, les musiques diversifiées, les effets spéciaux plus aboutis, certaines histoires, la mise en scène travaillée, le jeu des acteurs toujours attachants, l’univers de Superman modifié mais se mariant au ton de la série, les rebondissements, l’action, l’humour, les répliques, la romance certes nian nian (un peu trop poétique le Clarky) mais sincère. Ne nous arrêtons pas sur le gout amer que nous laisse son final et saluons le travail de l’équipe d’une série culte qui a marqué la génération des années 90. Si vous souhaitez continuer de poursuivre l’univers de Superman, précipitez vous sur l’intégral de la Smallville ou bien commencez Supergirl, la cousine de l’homme d’acier qui a enfin droit à sa série. Up, up and away !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.