Star Wars The Clone Wars Saison 7 : Le meilleur Star Wars depuis « Le retour du Jedi » et « Mandalorian »

2013, Lucasfilm confirme l’annulation de la série Star Wars Clone Wars, laissant une série sans vraie conclusion. On n’y croyait plus et finalement, grâce à l’arrivée de la plateforme de streaming Disney +, voila que Disney autorise Dave Filoni a terminé ce qu’il avait commencé en 2008. Star Wars The Clone Wars renait pour une Septième et dernière saison de douze épisodes. Vous allez aimer.

 

Dave Filoni: ce qui est arrivé de mieux à Star Wars

 

Durant 2 semaines, j’ai profité du confinement pour visionner dans son intégralité Star Wars : The Clone Wars. Aujourd’hui, le visionnage prend fin et je me sens déprimé. Les 4 derniers épisodes de la saison 7 font donc lien avec tous les éléments de « La revanche des Siths », s’emboitent avec les scènes importantes, complétant ainsi toutes les zones d’ombres.

 

Le travail sur l’animation, les jeux d’ombres et de lumière, la beauté des décors, les mouvements lors des combats au sabre laser à la fois gracieux et nerveux, jusqu’à OST digne de Blade Runner 2049, je peux vous dire que ces 4 épisodes, je n’ai pratiquement rien reconnu des saisons précédentes. Quant à cette multitude de plans somptueux, je vous en montre 4.

star-wars-the-clone-wars-saison-3-palpatine-discute-dans-un-vaisseau-avec-padme-et-anakin
Oui, Palpatine a sévèrement morflé. Son design fait perdre encore plus de crédibilité à ce personnage. Pas besoin d’étiquette ou de pancarte « je suis un méchant » sur le front.

J’ai pris un plaisir immense à suivre une série qui ne m’intéressait pas tant que ça, rebuté surtout par le chara design enfantin alors que cet univers est l’un des piliers de ma passion. Honte au fan de Star Wars que je suis, n’ayant nullement mis en application l’un des conseils de Yoda à savoir « ne jamais juger sur l’apparence ». Car oui, comme pour les mangas, c’est l’histoire et le développement des personnages qui l’ont remporté, bien plus complexes qu’ils n’y paraissaient.

 

« La foi n’est pas une affaire de choix, mais de conviction. »

 

De plus, cette série donnant l’occasion de découvrir de nouvelles planètes, d’espèces aliens, des jeunes Padawans, et même de droïdes, fume de petites idées appétissantes comme la « Sagesse Jedi », sortes de conseils accompagnant l’ouverture de chaque épisode avant que le narrateur ne nous oriente vers l’histoire où l’on va prendre place. Ceci permettant de ne pas se retrouvé largué.

star-wars-the-clone-wars-saison-2-mace-windu-anakin-ashoka-et-obi-wan-entourés-de-clone-trooper

Tout n’est pourtant pas rose, la série elle loin d’atteindre la perfection à cause de ses quelques lacunes :

 

  • Trop d’épisodes HS. Difficile de tous les détester. Il y en a des inutiles et d’autres un peu plus utiles voir fun (la série souffre des mêmes maux que les mangas),
  • En tout et pour tout 8 épisodes semés dans les diverses saisons, intégrant Jar Jar Binks au centre de diverses histoires. Dans l’une d’elles, une femme va même vouloir de lui ! Le monde va mal,
  • L’aspect politique remit en avant car important pour l’histoire. Si cet aspect de la prélogie vous avait agacé, attention, vous allez en bouffer MAIS ils seront bien plus comestibles que vous ne pensez.

 

Beaucoup de surprises, de rebondissements, d’émotion, de changement de ton (thriller, guerre, espionnage, western spatial, etc.. ), des clones gagnant en humanité ce qui fera sans aucun doute possible des ravages lors de la scène de l’exécution de l’ordre 66 de « La revanche des Siths », une Ashoka Tano (la Padawan d’Anakin Skywalker) dont on se prend d’affection comme si elle était notre sœur, un conseil Jedi dont on s’y attache, apprenant à connaitre chaque membre et un Palpatine ingénieusement détestable.

 

On peut changer sa nature profonde, mais on ne saurait la fuir.

 

« La revanche des Siths », de base, il est avec « L’empire contre attaque », mon épisode préféré pour la puissance émotionnelle qu’il dégage. Après le final de Clone Wars, plus rien ne sera jamais comme avant. Comme le dirait le sage Ralph Wiggum « faudrait mettre une couche pour tes yeux », quand vous regarderez cette conclusion et l’épisode 3. Pleurer pour ses personnages, pleurer pour tout le drame entourant ces évènements. Une vraie tragédie grecque Star Wars. C’est entre autre pour ça qu’on aime tant cette franchise non ?

 

Au final, je ne regrette pas le visionnage de ses 133 épisodes. Bravo à toute l’équipe, des scénaristes en passant par les artistes. Le fan de Star Wars que je suis depuis l’âge de 6ans vous adore et adore le respect que vous avez eu envers les fans de la première heure et la franchise. J’aurai aimé que la postlogie soit si bien traitée. Ashoka doit revenir sous les traits de Rosario Dawson. Vivement la suite.

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.